Le Secrétaire général qualifie les 1,8 milliard de jeunes dans le monde de « potentiel extraordinaire pour relever les grands défis auxquels l’humanité est confrontée »

8 Juillet 2014
SG/SM/16005-OBV/1353-POP/1033

Le Secrétaire général qualifie les 1,8 milliard de jeunes dans le monde de « potentiel extraordinaire pour relever les grands défis auxquels l’humanité est confrontée »

8/7/2014
Secrétaire général
SG/SM/16005 OBV/1353 POP/1033
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL QUALIFIE LES 1,8 MILLIARD DE JEUNES DANS LE MONDE DE « POTENTIEL EXTRAORDINAIRE

POUR RELEVER LES GRANDS DÉFIS AUXQUELS L’HUMANITÉ EST CONFRONTÉE »

Vous trouverez ci-après le texte du message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée mondiale de la population, célébrée le 11 juillet:

Le monde n’a jamais compté autant de jeunes: ils sont aujourd’hui 1,8 milliard (principalement dans les pays en développement) et représentent un potentiel extraordinaire pour relever les grands défis auxquels l’humanité est confrontée.  Ces jeunes sont pourtant trop nombreux à être indûment privés d’une éducation de qualité, d’un emploi décent et d’une place dans la vie politique de leur pays.  En cette Journée mondiale de la population, renouvelons notre engagement d’aider les jeunes à incarner le progrès dans tous les secteurs de nos sociétés.

Il nous faut agir de toute urgence.  De trop nombreux jeunes n’ont pas les moyens de sortir de la pauvreté et le sort des adolescentes qui subissent discriminations, violences sexuelles, mariages précoces et grossesses indésirées me préoccupe tout particulièrement.  Même les jeunes qui ont la chance de pouvoir faire des études supérieures n’arrivent pas toujours à trouver un travail et, quand ils en ont un, il s’agit souvent d’un emploi mal rémunéré et sans réel débouché.

Pour remédier à cette situation, il nous faut investir dans la santé, l’éducation, la formation et l’emploi, afin d’accompagner les jeunes lors du passage à l’âge adulte.  C’est à cette condition que nous pourrons améliorer leurs vies et notre avenir commun.

Les jeunes eux-mêmes ne restent pas les bras croisés et plus d’un millier d’organisations de jeunes ont souscrit cette année à l’Appel mondial pour les jeunes, soutenu par 40 pays, où il est recommandé que des objectifs et cibles axés sur les jeunes figurent dans le programme de développement pour l’après-2015.

2015 est l’année fixée pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement, la définition du programme qui leur succédera et l’adoption d’un accord juridique digne de ce nom sur le changement climatique, autant de processus dans lesquels les jeunes ont un rôle déterminant à jouer.  2015 marque également le vingtième anniversaire du Programme d’action mondial pour la jeunesse, dont les directives d’action à l’échelle nationale et internationale restent d’actualité, en particulier parce qu’elles imposent aux gouvernements de respecter les droits de l’homme et les libertés fondamentales de tous les jeunes et de sanctionner systématiquement les manquements.

En cette Journée mondiale de la population, j’en appelle à tous les responsables pour qu’ils fassent de la jeunesse une priorité des plans de développement, renforcent les partenariats avec les organisations de jeunes et associent les jeunes à toutes les décisions qui les concernent.  En donnant dès maintenant aux jeunes les moyens d’agir, nous assurerons aux générations futures un avenir plus durable.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.