Agriculture, adaptation aux changements climatiques, égalité des sexes, paix et stabilité: les défis de l’Afrique selon le Secrétaire général de l’ONU

23 mai 2014
SG/SM/15874-AFR/2895-OBV/1335

Agriculture, adaptation aux changements climatiques, égalité des sexes, paix et stabilité: les défis de l’Afrique selon le Secrétaire général de l’ONU

23/5/2014
Communiqué de presse
SG/SM/15874 AFR/2895 OBV/1335
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

AGRICULTURE, ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES, ÉGALITÉ DES SEXES, PAIX ET STABILITÉ:

LES DÉFIS DE L’AFRIQUE SELON LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée de l’Afrique, célébrée le 25 mai:

Transformation, croissance, dynamisme, progrès et partenariat: tels sont les mots d’ordre de l’Union africaine alors qu’elle s’engage dans la seconde moitié de son premier centenaire.  Je ne doute pas que la vision de l’Union africaine, telle que définie dans Agenda 2063 sera couronnée de succès.

L’agriculture et la sécurité alimentaire –thème retenu pour la Journée de l’Afrique cette année– joueront un rôle crucial.  Un plus grand nombre de pays investissent dans l’agriculture et les donateurs se sont engagés à accroître leurs financements et leur assistance technique dans ce secteur.  Je suis particulièrement préoccupé par le spectre de la famine sur le Soudan du Sud où, faute d’une véritable cessation des hostilités, les agriculteurs risquent de manquer la saison des semailles.

Mon initiative Défi Faim zéro vise à intensifier les efforts déployés pour éliminer la faim grâce à la mise en place de systèmes d’agriculture et d’alimentation durables.  La célébration en 2014 de l’Année internationale de l’agriculture familiale a pour objet de mobiliser une assistance en faveur des petits exploitants agricoles, en particulier les femmes, qui contribuent pour une si grande part à la sécurité alimentaire en Afrique.

Par ailleurs, il nous faut faire plus pour exploiter pleinement le potentiel du secteur agricole en Afrique, qui emploie 2 Africains sur 3.  En transformant les produits de base et en mettant en œuvre d’autres moyens pour créer de la valeur ajoutée, nous pouvons aider à développer les zones rurales, à créer des emplois et à rendre les populations autonomes, tout en assurant la sécurité alimentaire.

J’engage les dirigeants africains et leurs partenaires à promouvoir ces initiatives.  L’Organisation des Nations Unies continuera à redoubler d’efforts pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement et faire en sorte que les priorités de l’Afrique, énoncées dans la Position africaine commune, soient prises en compte dans le programme de développement pour l’après-2015.

J’invite aussi les dirigeants africains à participer au Sommet sur le climat que je convoquerai en septembre pour galvaniser l’action engagée en vue de parvenir à un véritable accord sur le climat.  L’Afrique fait partie des régions les plus exposées aux effets des changements climatiques, et j’offre mon soutien sans réserve aux dirigeants du continent dans les efforts qu’ils déploient pour affronter ce problème critique.

La Journée de l’Afrique est aussi l’occasion de réaffirmer notre engagement à l’égard des femmes et des jeunes africains.  Je tiens à exprimer ma solidarité avec les familles des lycéennes enlevées dans l’État de Borno au Nigéria, ainsi qu’avec le Gouvernement et le peuple nigérians, et je m’engage à m’efforcer d’assurer leur retour saines et sauves dans leur famille.

L’Afrique connaît une croissance remarquable, mais les inégalités sociales et économiques s’accentuent.  Assurer une plus grande équité représente un défi commun à l’ensemble du continent et peut contribuer à promouvoir la paix et la stabilité.  La prévention des conflits et le règlement pacifique des différends par le biais du dialogue et de la médiation revêtent une importance cruciale pour la réalisation de l’objectif visant à mettre fin à toutes les guerres en Afrique d’ici à 2020.

L’Organisation des Nations Unies maintiendra avec l’Union africaine un solide partenariat en faveur de la paix, du développement durable, de la démocratie et des droits de l’homme.  En cette Journée de l’Afrique, engageons-nous à continuer de nous tenir aux côtés des peuples et dirigeants africains alors qu’ils progressent sur la voie d’un avenir plus pacifique, plus prospère et plus stable pour tous.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.