Au moment de l’élaboration du programme de développement pour l’après-2015, M. Ban veut une reconnaissance du rôle « capital » des forêts pour tous les pays du monde

13 mars 2014
SG/SM/15706-ENV/DEV/1415-OBV/1305

Au moment de l’élaboration du programme de développement pour l’après-2015, M. Ban veut une reconnaissance du rôle « capital » des forêts pour tous les pays du monde

13/3/2014
Secrétaire général
SG/SM/15706 ENV/DEV/1415 OBV/1305
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

AU MOMENT DE L’ÉLABORATION DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT POUR L’APRÈS-2015, M. BAN

VEUT UNE RECONNAISSANCE DU RÔLE « CAPITAL » DES FOR ÊTS POUR TOUS LES PAYS DU MONDE

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée internationale des forêts, célébrée le 21 mars:

Les forêts sont les poumons de la Terre.  Elles couvrent un tiers des terres émergées et abritent 80% de la biodiversité terrestre.  Elles sont essentielles à de nombreux impératifs du développement durable, qu’il s’agisse de réduction de la pauvreté, de sécurité alimentaire, d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de ses effets ou de prévention des catastrophes naturelles.

On estime que les forêts sont une source de nourriture, de combustibles, de matériaux de construction et de revenus pour environ 1,6 milliard de personnes.  D’après l’Organisation mondiale de la Santé, entre 65% et 80% de la population mondiale se soignent principalement avec des médicaments issus des forêts.

Les forêts sont non seulement un filet de sécurité économique crucial pour un grand nombre de pauvres du monde entier, mais alimentent également l’économie des pays à tous les niveaux.  Les industries de la production de bois d’œuvre, de la transformation du bois et de la pâte et du papier représentent près de 1% du produit intérieur brut mondial.  La valeur des bénéfices monétaires tirés des forêts, comme l’eau, l’énergie, les abris et les médicaments, serait de 2 à 3 fois supérieure.  Les bassins forestiers fournissent trois quarts de l’eau douce nécessaire à l’agriculture, à l’industrie, à l’approvisionnement énergétique et à l’usage domestique.

La Journée internationale des forêts est l’occasion d’appeler l’attention sur l’importance des différents types de forêts et d’arbres pour notre bien-être économique, social, environnemental et culturel.  Cette prise de conscience doit toutefois s’accompagner d’actions concrètes.  À l’heure où nous élaborons le programme de développement pour l’après-2015, reconnaissons le rôle capital des forêts et engageons-nous à travailler main dans la main pour protéger et gérer durablement ces écosystèmes d’une importance vitale.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.