Le Secrétaire général nomme le Prince Zeid Ra’ad al-Hussein, de la Jordanie, Haut-Commissaire aux droits de l’homme, après approbation de l’Assemblée générale

17 juin 2014
SG/A/1476-BIO/4599*-DH/5196

Le Secrétaire général nomme le Prince Zeid Ra’ad al-Hussein, de la Jordanie, Haut-Commissaire aux droits de l’homme, après approbation de l’Assemblée générale

Après approbation de l’Assemblée générale, le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a nommé le Prince Zeid Ra’ad al-Hussein, de la Jordanie, nouveau Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

Le Prince Zeid succèdera à Mme Navi Pillay, de l’Afrique du Sud, à laquelle le Secrétaire général exprime sa profonde reconnaissance pour ses efforts et son dévouement inlassables pour faire en sorte que les droits de l’homme figurent au cœur de la recherche d’une paix et d’un développement durables.

La nomination du Prince Zeid est l’aboutissement d’un long processus de sélection, notamment à travers des consultations avec les États Membres et les organisations non gouvernementales impliquées dans la cause des droits de l’homme.

Depuis 2010, et auparavant, entre 2000 et 2007, le Prince Zeid a été le Représentant permanent de la Jordanie auprès des Nations Unies à New York.  De 2007 à 2010, il a été l’Ambassadeur du Royaume de Jordanie aux États-Unis et l’Ambassadeur non résident de la Jordanie au Mexique.  Il a également été le Représentant permanent adjoint de son pays auprès des Nations Unies entre 1996 et 2000.

Le Prince Zeid apportera à ses nouvelles fonctions une riche carrière dans la diplomatie multilatérale.  Fin connaisseur de la justice pénale internationale, il a joué un rôle de premier plan dans l’établissement de la Cour pénale internationale (CPI), principalement en tant que premier Président de son organe de gouvernance, présidant des négociations complexes, et souvent pionnières, sur les « éléments » des différents délits classés comme crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

De par sa qualité d’ancien fonctionnaire des affaires politiques à la Force de protection des Nations Unies dans l’ex-Yougoslavie, poste qu’il a occupé de 1994 à 1996, le Prince Zeid a ensuite travaillé de très près sur les questions de maintien de la paix pendant plus de 19 ans, notamment en tant que membre du panel de cinq éminents experts du Groupe consultatif de haut niveau chargé de conseiller le Secrétaire général sur les remboursements aux pays fournisseurs de contingents aux opérations de maintien de la paix.  Il a enquêté sur les allégations d’abus massifs commis par les Casques bleus des Nations Unies en 2004.  Le Prince Zeid a aussi été nommé, par l’ex-Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan, comme son Conseiller sur les questions touchant à l’exploitation et aux abus sexuels.

Le Prince Zeid a également été Président du Conseil de sécurité, Président des Comités 1533 et 1521 du Conseil de sécurité sur la République démocratique du Congo et le Libéria.  Il a aussi respectivement été le « Sherpa » de la Jordanie à l’issue du Sommet de Washington sur la sécurité nucléaire; et Président du Comité consultatif du Fonds de développement des Nations Unies pour la femme (UNIFEM).  Il est également membre du Comité consultatif de l’Institute for Historical Justice and Reconciliation, sis à La Haye; et a été membre du Conseil consultatif de la Banque mondiale pour l’édition 2011 du Rapport mondial sur le développement.

Le Prince Zeid a obtenu un B.A de l’Université Johns Hopkins et un Ph. D de l’Université Cambridge (College Christ).  Il a reçu en 2008 un doctorat honoraire en droit du Southern California Institute of Law pour son travail sur la justice internationale.

 

Né en 1964, il est marié et père d’un garçon et de deux filles.

 

______________________

*Ce communiqué remplace celui du 9 septembre 2010 paru sous la cote BIO/4235.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.