Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’attentat terroriste commis au Mali

18 août 2014
SC/11523-AFR/2951-PKO/426

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’attentat terroriste commis au Mali

18/8/2014
Conseil de sécurité
SC/11523
AFR/2951
PKO/426
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ

SUR L’ATTENTAT TERRORISTE COMMIS AU MALI


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’août, M. Mark Lyall Grant (Royaume-Uni):


Les membres du Conseil de sécurité condamnent avec la plus grande fermeté l’attentat-suicide commis à Ber (Mali) le 16 août 2014, dans lequel deux soldats de la paix burkinabé de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) ont perdu la vie et sept de leurs collègues ont été blessés.


Les membres du Conseil adressent leurs condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’au Gouvernement et au peuple burkinabé et à la MINUSMA.


Les membres du Conseil renouvellent leur soutien sans réserve à la MINUSMA et aux forces françaises qui l’appuient.  Ils engagent le Gouvernement malien à enquêter sans tarder sur cet attentat et à en traduire les auteurs en justice et soulignent que ceux-ci doivent être amenés à répondre de leurs actes.


Les membres du Conseil réaffirment qu’il faut combattre par tous les moyens, dans le respect de la Charte des Nations Unies, les menaces que les actes de terrorisme font peser sur la paix et la sécurité internationales, et que tous les actes de terrorisme sont des crimes injustifiables, quels qu’en soient les motifs et les auteurs et indépendamment de l’endroit et du moment où ils sont commis.


Les membres du Conseil rappellent aux États qu’ils doivent veiller à ce que les mesures qu’ils prennent pour combattre le terrorisme soient conformes à toutes les obligations mises à leur charge par le droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme, le droit international des réfugiés et le droit international humanitaire.


Les membres du Conseil réaffirment qu’ils soutiennent les efforts déployés par la MINUSMA afin d’aider les autorités et le peuple malien à instaurer une paix et une sécurité durables au Mali, ainsi qu’il est prévu par la résolution 2164 (2014) du Conseil.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.