Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur le Liban

4 août 2014
SC/11507

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur le Liban

4/8/2014
Conseil de sécurité
SC/11507
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE LIBAN

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’août, M. Mark Lyall Grant (Royaume-Uni):

Les membres du Conseil de sécurité condamnent les attaques menées dans la région d’Arsal (Liban) depuis le 2 août 2014 par des groupes extrémistes violents qui s’en sont pris à l’Armée libanaise et aux Forces de sécurité intérieure, faisant au moins 14 morts, 86 blessés et 22 disparus parmi les membres de l’Armée libanaise ainsi que des victimes civiles. Ils présentent leurs condoléances aux familles des victimes et au Gouvernement libanais.

Les membres du Conseil expriment leur soutien aux mesures prises par l’Armée libanaise et les Forces de sécurité intérieure en vue de combattre le terrorisme et de prévenir toutes tentatives de déstabilisation du Liban et rappellent qu’il importe de renforcer encore les moyens dont disposent les forces de sécurité libanaises pour lutter contre le terrorisme et les autres problèmes de sécurité.

Les membres du Conseil réaffirment qu’ils appuient pleinement les mesures prises par le Gouvernement libanais pour s’acquitter de ses fonctions conformément à la Constitution pendant cette période de transition précédant l’élection du futur président. Ils exhortent le Parlement à rester fidèle à la longue tradition démocratique du Liban et à faire en sorte que l’élection présidentielle soit organisée sans plus tarder.

Rappelant la déclaration de la Présidente du Conseil de sécurité en date du 10 juillet 2013, les membres du Conseil engagent toutes les parties libanaises à protéger l’unité nationale face aux atteintes à la stabilité du pays, comme elles s’y sont engagées dans la Déclaration de Baabda, et soulignent qu’il importe qu’elles respectent la politique libanaise de dissociation et se tiennent à l’écart de la crise syrienne.

Les membres du Conseil insistent en outre sur le fait que l’application effective de la résolution 1701 (2006) et de toutes les autres résolutions pertinentes du Conseil demeure essentielle pour assurer la stabilité au Liban et le plein respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale, de l’unité et de l’indépendance politique du pays.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.