Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la Libye

17 Juillet 2014
SC/11479-AFR/2937

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la Libye

17/7/2014
Conseil de sécurité
SC/11479
AFR/2937
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA LIBYE


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juillet, M. Eugène-Richard Gasana (Rwanda):


Le 17 juillet, les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé de Tarek Mitri, Représentant spécial du Secrétaire général, sur la situation en Libye. Les membres du Conseil ont également pris note de la déclaration du Ministre des affaires étrangères libyen, Mohamed Abdul-Aziz.


Les membres du Conseil condamnent la récente flambée de violence survenue en Libye, notamment les combats qui ont eu lieu autour de l’aéroport international de Tripoli, notant avec une profonde préoccupation que ce regain de tension s’inscrit dans un schéma durable de violences entre milices motivées par des rivalités politiques, ce qui empêche les autorités libyennes de gouverner normalement.


Les membres du Conseil soulignent que la violence et la menace de son emploi sont inacceptables et qu’on ne peut y avoir recours pour poursuivre des objectifs politiques.  Ils réaffirment que toutes les parties doivent participer au dialogue politique et s’abstenir de toute violence et de toute action menaçant la stabilité de l’état.


Les membres du Conseil se félicitent du bon déroulement des élections législatives le 25 juin, en dépit des problèmes de sécurité que connaît le pays.  Ils demandent au Parlement démocratiquement élu de se réunir rapidement, de s’entendre sur la formation d’un gouvernement et de s’employer d’urgence à promouvoir la transition démocratique en Libye.


Les membres du Conseil soulignent qu’un dialogue sans exclusive est le seul moyen pour parvenir à un règlement politique durable et permettre à l’État d’assurer la sécurité et le respect de l’état de droit dans tout le pays.  Ils accueillent avec satisfaction l’important travail accompli par l’Assemblée constituante en vue de rédiger une constitution qui réponde aux aspirations du peuple libyen et qui pose les jalons d’un avenir sûr et prospère pour la Libye.


Les membres du Conseil prennent note de la réduction temporaire des effectifs de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye du fait de la détérioration des conditions de sécurité dans le pays. Ils expriment leur soutien à la Mission et exhortent les autorités libyennes à assurer la sûreté et la sécurité du personnel de la Mission.


Les membres du Conseil se félicitent des efforts déployés par les pays voisins pour promouvoir la stabilité de la Libye.


Les membres du Conseil réaffirment leur ferme attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’intégrité territoriale et à l’unité nationale de la Libye.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.