Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur les affrontements au Yémen

11 Juillet 2014
SC/11470

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur les affrontements au Yémen

11/7/2014
Conseil de sécurité
SC/11470
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LES AFFRONTEMENTS AU YEMEN

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juillet, M. Eugène-Richard Gasana (Rwanda):

Les membres du Conseil de sécurité se déclarent vivement préoccupés par la grave détérioration de la sécurité au Yémen du fait de la poursuite des violences à Amran et déplorent profondément les nombreuses victimes qui y sont imputables.

Les membres du Conseil demandent aux Houthis, à tous les groupes armés et autres parties engagés dans ce cycle de violence de se retirer d’Amran, de lâcher leur emprise sur la ville et de remettre aux autorités nationales fidèles au Gouvernement les armes et les munitions qu’ils ont pillées.  Ils somment en outre tous les groupes armés et autres parties engagés dans les combats de déposer les armes, demandent instamment que les accords de cessez-le-feu soient appliqués sans délai et prient les unités de l’armée de s’acquitter de leur obligation de neutralité au service de l’État.  Ils exhortent toutes les parties à prendre les mesures prévues dans le cadre de l’Initiative du Conseil de coopération du Golfe et dans le document issu de la Conférence de dialogue national, et à participer à la transition de manière pacifique.  Ils demandent que les troubles ne s’étendent pas à d’autres parties du pays, notamment à Sanaa.

Les membres du Conseil notent avec préoccupation que des fauteurs de troubles continuent d’attiser le conflit dans le nord du pays dans le but de faire obstacle à la transition politique.  Ils rappellent la résolution 2140 (2014) du Conseil, qui prévoit des sanctions ciblées contre les personnes et entités se livrant ou apportant un appui à des actes qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité du Yémen, et invitent instamment le Groupe d’experts, dans l’exercice des fonctions qui lui sont confiées en vertu de la résolution, de s’intéresser de près à ces fauteurs de troubles dans les meilleurs délais et de présenter d’urgence des recommandations à ce sujet au Comité créé par la résolution 2140 (2014).

Les membres du Conseil rappellent à toutes les parties qu’elles doivent s’acquitter de leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme, et soulignent qu’elles doivent assurer un accès humanitaire sans entrave en vue d’évacuer les blessés et de faciliter l’acheminement de l’aide à toutes les populations qui en ont besoin.

Les membres du Conseil expriment leur soutien au Président Abdo Rabbo Mansour Hadi dans sa conduite de la transition politique et encouragent les efforts soutenus qui sont déployés pour trouver une solution politique pacifique au conflit qui sévit dans le nord du pays, sur la base des résultats de la Conférence de dialogue national.  Ils exhortent toutes les parties à continuer de promouvoir la transition au Yémen.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.