Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’assassinat d’un membre du Parlement somalien

3 Juillet 2014
SC/11464-AFR/2928

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’assassinat d’un membre du Parlement somalien

3/7/2014
Conseil de sécurité
SC/11464
AFR/2928
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ

SUR L’ASSASSINAT D’UN MEMBRE DU PARLEMENT SOMALIEN


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juillet, M. Eugène-Richard Gasana (Rwanda):


Les membres du Conseil de sécurité condamnent fermement l’assassinat d’Ahmed Mohamud Hayd, membre du Parlement de la République fédérale de Somalie, perpétré ce jour et revendiqué par Al-Chabab.  L’attentat a également coûté la vie à son garde du corps et fait plusieurs blessés.  Les membres du Conseil présentent leurs condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’au peuple et au Gouvernement de la République fédérale de Somalie, et souhaite un prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés.


Les membres du Conseil sont horrifiés qu’Al-Chabab ait délibérément visé un membre du Parlement somalien, institution qui incarne les aspirations légitimes du peuple somalien à davantage de démocratie, de paix, de stabilité et de prospérité.


Les membres du Conseil réaffirment que le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations constitue l’une des menaces les plus graves à la paix et à la sécurité internationales, et que tous les actes de terrorisme sont criminels et injustifiables, quelle que soit leur motivation, le lieu et le moment où ils sont perpétrés et quels qu’en soient les auteurs.


Les membres du Conseil se déclarent à nouveau déterminés à lutter contre toutes les formes de terrorisme, conformément aux responsabilités qui leur incombent en vertu de la Charte des Nations Unies.


Les membres du Conseil soulignent que les auteurs, les organisateurs et les commanditaires de ces actes de terrorisme inqualifiables et ceux qui les ont financés doivent être traduits en justice, et demande instamment à tous les États, conformément aux obligations qui leur incombent en vertu du droit international et à ses résolutions pertinentes, de coopérer activement avec les autorités somaliennes à cette fin.


Les membres du Conseil rappellent aux États qu’ils doivent veiller à ce que toutes les mesures qu’ils prennent pour combattre le terrorisme soient conformes à toutes leurs obligations au regard du droit international, en particulier du droit international des droits de l’homme, du droit international des réfugiés et du droit international humanitaire.


Les membres du Conseil rappellent qu’ils sont prêts à prendre des mesures contre tous ceux dont le comportement menacerait la paix, la stabilité ou la sécurité de la Somalie.  Ils renouvellent leur soutien au Gouvernement fédéral somalien et à tous les intervenants qui œuvrent en vue de renforcer la paix, la stabilité et la prospérité en Somalie.  Ils soulignent à nouveau que ni cet attentat ni aucun autre acte de terrorisme n’ébranlera leur détermination à se tenir aux côtés du peuple somalien.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.