Le Comité des sanctions créé par la résolution 2140 (2014) du Conseil de sécurité, le Comité des sanctions contre Al-Qaida et le Comité contre le terrorisme se réunissent sur le Yémen

3 Juillet 2014
SC/11463

Le Comité des sanctions créé par la résolution 2140 (2014) du Conseil de sécurité, le Comité des sanctions contre Al-Qaida et le Comité contre le terrorisme se réunissent sur le Yémen

03/7/2014
Conseil de sécurité
SC/11463
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE COMITÉ DES SANCTIONS CRÉE PAR LA RÉSOLUTION 2140 (2014) DU CONSEIL DE SÉCURITÉ, LE COMITÉ DES SANCTIONS CONTRE AL-QAIDA

ET LE COMITÉ CONTRE LE TERRORISME SE RÉUNISSENT SUR LE YÉMEN


Le 24 juin 2014 , les organes du Conseil de sécurité ayant des responsabilités liées au Yémen et à la lutte antiterroriste ont tenu des consultations conjointes avec le Chargé d’affaires par intérim de la Mission permanente du Yémen auprès de l’Organisation des Nations Unies, Son Excellence M. Khaled Hussein Mohamed Alyemani, et le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Yémen, Jamal Benomar.  Tenant une réunion conjointe pour la première fois, le Comité des sanctions contre le Yémen (créé par la résolution 2140 (2014), le Comité des sanctions contre Al-Qaida [créé par les résolutions 1267 (1999) et 1989 (2011)] et le Comité contre le terrorisme [créé par la résolution 1373 (2011)] ont également entendu un exposé du Groupe d’experts du Conseil sur le Yémen, de l’Équipe d’appui analytique et de surveillance des sanctions du Comité contre Al-Qaida et de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme sur les difficultés complexes auxquelles se heurtait actuellement le Yémen dans sa lutte contre le terrorisme.


Les participants à la réunion conjointe sont convenus que la présence d’Al-Qaida dans la péninsule arabique demeurait un problème majeur dans le cadre de la transition pacifique du pays.  Ils ont également souligné qu’il fallait apporter un soutien international ciblé au Yémen dans le combat qu’il menait contre le terrorisme et relevé un éventail de possibilités de renforcer la coordination et la coopération entre les entités compétentes des Nations Unies et du Conseil de sécurité au titre de l’octroi de cet appui.  Ils ont mis l’accent sur le fait que le Groupe d’experts sur le Yémen et l’Équipe d’appui analytique et de surveillance devaient échanger les informations intéressant la désignation éventuelle de personnes et d’entités liées aux agitateurs politiques au Yémen et à Al-Qaida dans la péninsule arabique, y compris les liens qui pourraient exister entre elles, ou ayant trait à leurs sources de financement.  Ils ont noté l’importance que revêtait l’adoption par le Yémen de sa législation nationale antiterroriste et de la formulation de sa stratégie nationale de lutte contre le terrorisme.  Les participants à la réunion se sont également penchés sur les possibilités qui s’offraient de privilégier les activités de sensibilisation et d’assistance en faveur du Yémen et de la région par le biais de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme de manière à pourvoir aux besoins immédiats qui se posaient sur le terrain en matière de lutte contre le terrorisme.  Il a également été jugé important de tirer parti du cadre de coopération régionale actuel que constituait le Conseil de coopération du Golfe (CCG).


Les trois Comités ont pris l’engagement de se réunir à nouveau, dans un cadre analogue, le cas échéant, pour mieux explorer les perspectives de coopération et de collaboration qui s’ouvraient à eux.  Le Président du Comité 2140 a présenté le 27 juin 2014 aux pays membres du CCG, un exposé sur les consultations officieuses conjointes qui s’étaient tenues.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.