Le Comité du Conseil de sécurité concernant le Soudan met à jour la liste des personnes visées par l’interdiction de voyager et le gel des avoirs

11 juin 2014
SC/11436

Le Comité du Conseil de sécurité concernant le Soudan met à jour la liste des personnes visées par l’interdiction de voyager et le gel des avoirs

11/6/2014
Conseil de sécurité
SC/11436
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE COMITÉ DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE SOUDAN MET À JOUR LA LISTE

DES PERSONNES VISÉES PAR L’INTERDICTION DE VOYAGER ET LE GEL DES AVOIRS


Le 21 avril 2014, le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1591 (2005) concernant le Soudan a approuvé la mise à jour de deux entrées de la liste des personnes visées par l’interdiction de voyager et le gel des avoirs.


Nom de famille

Prénom

Alias

Date et lieu de naissance, nationalité, lieu de résidence

Passeport/signalement/
situation

Titre/justification


ALNSIEM

HILAL

Musa Hilal Abdalla

(Cheick Musa)

(Cheikh) Musa

Hilal

Abd Allah

Abdallah

AlNasim

Al Nasim

AlNaseem

Al Naseem

AlNasseem

Al Nasseem

Né le 1er janvier 1964 ou 1959 à Koutoum

Réside actuellement à Kabkabiyah et à Koutoum (Darfour septentrional); a résidé à Khartoum

Passeport diplomatique no  D014433 émis le 21 février 2013, valide jusqu’au 21 février 2015

Certificat de nationalité no  A0680623

Membre de l’Assemblée nationale du Soudan

Nommé en 2008 conseiller spécial auprès du Ministère des affaires fédérales par le Président soudanais

Chef suprême de la tribu des Jaloul au Darfour septentrional

L’organisation Human Rights Watch affirme avoir en main une note datée du 13 février 2004, par laquelle une administration publique locale du Darfour septentrional a ordonné aux « unités chargées de la sécurité dans la localité » « d’autoriser les moujahidin et les volontaires placés sous le commandement du cheikh Musa Hilal à mener leurs activités dans les zones du [Darfour septentrional] et de satisfaire leurs besoins essentiels ».  Le 28 septembre 2005, 400 miliciens arabes ont attaqué les villages d’Aro Sharrow (y compris le camp de personnes déplacées), Acho et Gozmena au Darfour occidental. Par ailleurs, il y a des raisons de penser que Musa Hilal était présent lors de l’attaque du camp de personnes déplacées d’Aro Sharrow: son fils ayant été tué lors de l’attaque lancée contre Shareia par l’Armée de libération du Soudan, il avait une vengeance personnelle à accomplir.  Il y a enfin lieu de croire qu’en sa qualité de Chef suprême, il est directement responsable de ces actes et qu’il a commis des violations du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme ainsi que d’autres atrocités.

Mayu
Badri

Jibril Abdulkarim Ibrahim
Gabril Abdul Kareem

Général Gibril Abdul Kareem Barey

« Tek »

Gabril
Abdul
Kareem
Badri

Réside à Tine, ville du Soudan située à la frontière avec le Tchad

Né dans le district du Nil, à Al-Fasher, au Darfour septentrional

Date de naissance: 1er  janvier 1967

Soudanais de naissance

Numéro d’identité national:
192-3238459-9

Certificat de nationalité no 302581

Commandant des opérations du Mouvement national pour la réforme et le développement

Badri Mayu est responsable de l’enlèvement au Darfour en octobre 2005 de membres du personnel de la Mission de l’Union africaine au Soudan (MUAS).  Badri Mayu cherche ouvertement à contrarier l’action de la Mission par des actes d’intimidation. En novembre 2005, il menace ainsi d’abattre les hélicoptères de l’Union africaine dans le Djebel Moon.  Par ces actes, qui font de lui une menace pour la stabilité au Darfour, Badri Mayu a clairement violé la résolution 1591 (2005) du Conseil de sécurité et remplit dès lors les conditions pour être inscrit par le Comité sur la liste des personnes justiciables de sanctions.


La liste actualisée est disponible sur le site Web du Comité à l’adresse suivante: http://www.un.org/french/sc/committees/1591/pdf/Sudan_listF.pdf.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.