Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’attentat commis en Afghanistan

6 juin 2014
SC/11431-AFG/417

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’attentat commis en Afghanistan

6/6/2014
Conseil de sécurité
SC/11431
AFG/417
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ

SUR L’ATTENTAT COMMIS EN AFGHANISTAN


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, M. Vitaly I. Churkin (Fédération de Russie):


Les membres du Conseil de sécurité ont condamné on ne peut plus fermement l’attentat commis le 6 juin 2014 à Kaboul (Afghanistan), qui a fait des morts et des blessés parmi les civils et le personnel de sécurité.


     Les membres du Conseil ont exprimé leur profonde sympathie et leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes et au peuple et au Gouvernement afghans.  Ils ont souhaité un prompt rétablissement aux blessés.


Les membres du Conseil ont rappelé qu’ils soutenaient le processus démocratique afghan et qu’ils attendaient avec intérêt le deuxième tour des élections présidentielles et la suite de la passation du pouvoir en bon ordre à une nouvelle administration.


Les membres du Conseil ont redit qu’ils condamnaient les actes de quiconque commettait des attentats contre des civils ou tentait de perturber les élections en visant le personnel électoral, les candidats ou les infrastructures mises en place pour le scrutin.


Les membres du Conseil ont rappelé qu’ils étaient vivement préoccupés par la menace que les Taliban, Al-Qaida et d’autres groupes terroristes ou extrémistes et des groupes armés illégaux faisaient peser en Afghanistan sur la population locale, les forces de sécurité nationales et les contingents internationaux, ainsi que sur l’assistance internationale.


Les membres du Conseil ont souligné qu’il fallait traduire en justice ceux qui commettent, organisent, financent ou commanditent ces actes de terrorisme inqualifiables et engagé tous les États à coopérer activement avec les autorités afghanes dans ce domaine, conformément aux obligations que leur imposent le droit international et les résolutions du Conseil de sécurité sur la question.


Les membres du Conseil ont redit que le terrorisme, sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, est un crime injustifiable, quel que soit son mobile, quels que soient le lieu et le moment où il est commis et quels qu’en soient ses auteurs, et qu’il ne doit pas être associé à telle ou telle religion, nationalité ou civilisation ni à tel ou tel groupe ethnique.


Les membres du Conseil ont réaffirmé qu’il fallait lutter par tous les moyens, dans le respect de la Charte des Nations Unies et des obligations faites par le droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme, le droit des réfugiés et le droit international humanitaire, contre les menaces que les actes de terrorisme font peser sur la paix et la sécurité internationales, et redit qu’ils étaient résolus à le faire.


Les membres du Conseil ont rappelé que nul acte de terrorisme ne fera fléchir l’Afghanistan, qui se dirige vers la paix, la démocratie et la stabilité avec le soutien de son peuple et de son Gouvernement et l’appui de la communauté internationale.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.