Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’Iraq

5 juin 2014
SC/11430-IK/671

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’Iraq

5/6/2014
Conseil de sécurité
SC/11430 IK/671
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR L’IRAQ

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, M. Vitaly I. Churkin (Fédération de Russie):

Le 4 juin, les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé de Nickolaï Mladenov, Représentant spécial du Secrétaire général, sur la situation en Iraq.  Ils ont exprimé leur soutien à la tâche difficile et ô combien importante entreprise par celui-ci et se sont dits favorables à ce que l’Organisation des Nations Unies continue d’apporter une aide au peuple et au Gouvernement iraquiens.

Les membres du Conseil félicitent les différentes parties iraquiennes, à savoir la Haute Commission électorale indépendante, les forces de sécurité, la population, les candidats et les membres des différentes coalitions, d’avoir fait en sorte que les élections soient un succès malgré les problèmes de sécurité qui continuent de se poser du fait de groupes terroristes, en particulier l’État islamique d’Iraq et du Levant.  Ils demandent de nouveau à toutes les entités politiques d’œuvrer ensemble à l’instauration d’un processus politique sans exclusive visant à renforcer l’unité nationale, la souveraineté et l’indépendance de l’Iraq, et prient les dirigeants iraquiens de s’engager à former le plus vite possible un gouvernement qui incarne la volonté et la souveraineté du peuple iraquien.  Ils estiment que, en s’appuyant sur ses institutions démocratiques et en coopérant avec la société civile, le Gouvernement iraquien peut régler les problèmes auxquels le pays se heurte dans l’intérêt de tous les Iraquiens.  Les membres du Conseil exhortent Bagdadet Erbil à parvenir à un accord sur toutes les questions en suspens, y compris les exportations énergétiques et le partage des revenus, conformément aux engagements internationaux auxquels l’Iraq a souscrit.

Les membres du Conseil réaffirment leur appui aux mesures prises par le Gouvernement iraquien pour satisfaire aux besoins de l’ensemble de la population iraquienne, notamment compte tenu du climat d’insécurité qui règne actuellement dans le pays.  Ils appuient en particulier les efforts déployés par le Gouvernement en vue d’engager un dialogue avec les responsables civils locaux d’Anbar et d’organiser une conférence sur la situation dans la région.  Ils engagent le Gouvernement à continuer de collaborer avec la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) et les organisations humanitaires afin que tous les Iraquiens qui en ont besoin puissent bénéficier d’une assistance humanitaire.  À cet égard, M. Mladenov a signalé que le plan d’intervention stratégique que l’ONU et le Gouvernement iraquien avaient lancé le 5 mars en vue d’apporter une aide aux personnes touchées par le conflit à Anbar, d’un montant total de 103,7 millions de dollars, n’avait été financé qu’à hauteur de 10%.  Ils invitent les États Membres à répondre à l’appel à contributions et à soutenir le peuple iraquien.

Les membres du Conseil réaffirment qu’aucun acte de violence ou de terrorisme ne saurait retenir l’Iraq sur la voie de la paix, de la démocratie et de la reconstruction choisie par le peuple et le Gouvernement iraquiens et par la communauté internationale, et qui est fondée sur la primauté du droit et le respect des droits de l’homme.  Ils rappellent aux États qu’ils doivent veiller à ce que toutes les mesures qu’ils prennent pour combattre le terrorisme soient conformes à toutes leurs obligations au regard du droit international, en particulier du droit international des droits de l’homme, du droit international des réfugiés et du droit international humanitaire.  Ils rappellent également aux États Membres l’obligation qui leur incombe de respecter et de faire respecter les sanctions financières ciblées, l’embargo sur les livraisons d’armes et l’interdiction de voyager qui ont été décrétés à l’encontre de l’État islamique d’Iraq et du Levant dans le cadre du régime de sanctions établi en application de ses résolutions 1267 et 1989.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.