Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité à la suite de l’attaque terroriste en Belgique

28 mai 2014
SC/11418

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité à la suite de l’attaque terroriste en Belgique

28/5/2014
Conseil de sécurité
SC/11418
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ

À LA SUITE DE L’ATTAQUE TERRORISTE EN BELGIQUE


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai, M. Oh Joon (République de Corée):


Les membres du Conseil de sécurité condamnent dans les termes les plus forts l’attaque terroriste perpétrée le 24 mai contre le Musée juif de Bruxelles, qui a fait plusieurs morts et blessés et était probablement motivée par des sentiments antisémites.


Les membres du Conseil expriment leur profonde sympathie et présentent leurs condoléances aux familles des victimes, et expriment leur sympathie à toutes les personnes blessées lors de cette attaque, au peuple et au Gouvernement de la Belgique ainsi qu’au peuple et aux Gouvernements d’Israël et de la France.


Les membres du Conseil condamnent avec force toutes les formes de racisme, de discrimination raciale et de xénophobie et l’intolérance qui y est liée, en particulier lorsqu’elles visent une institution qui a toujours eu pour mission de promouvoir l’ouverture et la tolérance.


Les membres du Conseil réaffirment que le terrorisme, sous toutes ses formes et manifestations, est criminel et injustifiable, quels qu’en soient les motivations, le lieu, l’époque et les auteurs.


Les membres du Conseil soulignent que les auteurs, organisateurs et commanditaires de ces actes de terrorisme inqualifiables et ceux qui les ont financés doivent être traduits en justice et prie instamment tous les États, conformément aux obligations que leur imposent le droit international et les résolutions pertinentes du Conseil, à collaborer activement avec les autorités belges à cet égard.


Les membres du Conseil réaffirment qu’il faut combattre par tous les moyens, conformément à la Charte des Nations Unies et à toutes les obligations découlant du droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme et des réfugiés et le droit international humanitaire, les menaces contre la paix et la sécurité internationales résultant d’actes de terrorisme.


Les membres du Conseil rappellent aux États qu’ils doivent s’assurer que les mesures prises pour lutter contre le terrorisme sont conformes à l’ensemble des obligations que leur impose le droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme et des réfugiés et le droit international humanitaire.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.