Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité concernant l’attentat perpétré contre la Mission de l’Union africaine en Somalie

19 mars 2014
SC/11331-AFR/2840

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité concernant l’attentat perpétré contre la Mission de l’Union africaine en Somalie

19/3/2014
Conseil de sécurité
SC/11331 AFR/2840
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT L’ATTENTAT PERPÉTRÉ

CONTRE LA MISSION DE L’UNION AFRICAINE EN SOMALIE

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois de mars, Mme Sylvie Lucas (Luxembourg):

Les membres du Conseil de sécurité condamnent avec la plus grande fermeté l’attentat revendiqué par les Chabab perpétré hier contre un hôtel à BulaBurde qui a fait de nombreux morts et blessés.  Ils expriment leurs condoléances aux familles des victimes, parmi lesquelles figurent des membres de l’Armée nationale somalienne, de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) et des civils, et souhaitent un prompt rétablissement aux blessés.  Les membres du Conseil font part de leur soutien aux Gouvernements de la République fédérale de Somalie et de la République de Djibouti.

Les membres du Conseil rendent hommage à l’Armée nationale somalienne et à l’AMISOM pour les efforts accomplis et les sacrifices subis dans la lutte pour une Somalie stable et pacifique.

Les membres du Conseil réaffirment que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations représente l’une des plus graves menaces pour la paix et la sécurité internationales, que tout acte de terrorisme est un acte criminel injustifiable quels qu’en soient les motifs, les circonstances et les auteurs.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur détermination à lutter contre toutes les formes de terrorisme, comme ils en ont la responsabilité en vertu de la Charte des Nations Unies.

Les membres du Conseil ont insisté sur la nécessité de traduire en justice les auteurs, les organisateurs, les financiers et les commanditaires de cet acte de terrorisme et ont exhorté tous les États à coopérer activement avec les autorités somaliennes à cet égard, comme le droit international et les résolutions pertinentes du Conseil leur en font obligation.

Les membres du Conseil ont rappelé aux États qu’ils doivent veiller à ce que les mesures prises pour lutter contre le terrorisme soient conformes à leurs obligations en vertu du droit international, en particulier du droit international des droits de l’homme, des réfugiés et humanitaire.

Les membres du Conseil ont réaffirmé avec vigueur leur détermination à travailler avec le Gouvernement fédéral somalien, l’AMISOM, la Mission d’assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM) et tous les partenaires internationaux afin d’aider le peuple et le Gouvernement fédéral somaliens à avancer sur le chemin de la paix et de la sécurité.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.