2013, une année particulièrement meurtrière: l’ONU perd 58 membres de son personnel

8 janvier 2014
ORG/1576

2013, une année particulièrement meurtrière: l’ONU perd 58 membres de son personnel

8/1/2014
Communiqué de presse
ORG/1576
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

2013, UNE ANNÉE PARTICULIÈREMENT MEURTRIÈRE: L’ONU PERD 58 MEMBRES DE SON PERSONNEL


(Adapté de l’anglais)


Travailler pour l’ONU est devenu encore plus dangereux en 2013: 58 fonctionnaires au moins ont perdu dans des attaques délibérées.  Selon le Comité permanent sur la sécurité et l’indépendance de la fonction publique internationale du Syndicat du personnel de l’ONU, 33 Casques bleus et 25 civils et personnel associé ont été tués en 2013, dont 9 fonctionnaires, 4 agents de sécurité et 12 agents contractuels.


En 2012, c’était 37 membres du personnel de l’ONU dont 20 civils et 17 Casques bleus, dont 2 officiers de police, qui ont été tués dans l’exercice de leurs fonctions.  En 2011, 36 membres du personnel dont 26 civils, 9 Casques bleus et un conseiller militaire avaient perdu la vie.


En 2013, le plus grand nombre de victimes a été enregistré lors de l’embuscade du 9 avril au Soudan du Sud où 5 Casques bleus, 2 membres locaux du personnel et 5 agents contractuels ont été tués.  Il faut aussi citer l’attaque du 19 juin, à Mogadiscio, qui s’est soldée par la mort d’un fonctionnaire, de 3 agents contractuels et de 4 agents de sécurité.  Huit Casques bleus ont été tués, le 13 juillet, lors d’une attaque au Darfour.


Au total, 16 Casques bleus ont été tués au Darfour, 7 au Soudan du Sud, 4 au Mali et 4 en République démocratique du Congo (RDC).  Cinq civils, dont 4 qui travaillaient pour l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), ont été tués en République arabe syrienne.


Liste non exhaustive


-- Nasri Khalil Hasan, professeur de mathématiques de l’UNRWA, a été blessé le 13 mars par des éclats d’obus en Syrie.  Amené à l’hôpital, il a succombé à ses blessures le lendemain.


-- Mahipal Singh, Shiv Kumar Pal, Heera Lal, Bharat Sasmal et Nand Joshi, Casques bleus de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS); Yumana Deng, chauffeur; Peter Makwe Kiko, mécanicien; sont morts lors de l’embuscade du 9 avril.  Cinq agents contractuels dont 4 Kenyans et un Sud-Soudanais ont aussi perdu la vie. 


-- Aminu Ibrahuim, Casque bleu nigérian de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), a été tué par balle, le 19 avril et 2 autres de ses collègues ont été blessés.


-- Genetu Woldegebriel, Casque bleu éthiopien de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA), a été tué le 4 mai lors d’une attaque et 2 autres de ses collègues ont été grièvement blessés.


-- Tanveer Hussain, Casque bleu pakistanais de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), a été tué lors de l’embuscade du 7 mai.


-- Mesert Nrea, Casque bleu éthiopien de la FISNUA, a été tué le 14 juin, lors d’une explosion, et 2 autres de ses collègues ont été blessés.


-- De nationalité kényane, Rita Wairimu Muchucha, Directrice des opérations pour la Somalie du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a été tuée lors de l’attaque du 19 juin contre le siège des Nations Unies à Mogadiscio.  Trois démineurs contractuels sont morts: les Sud-Africains, Morne Lotter et Alan Simpson, et le Somalien, Isak Mohammed Osmani.  Sont également morts 4 agents somaliens de sécurité: Ibarhim Addow Alasow, Siciid Mohamed Hussein, Abdulkadir Abshir Mohamed et Dahir Abdulle Moallim.  Treize autres personnes ont été tuées, dont 6 civils et 7 assaillants Al-Shabab. 


-- Les Casques bleus tanzaniens de la MINUAD, Shaibu Shehe Othuman, Oswald Chaula, Mohamed Ally, Mohamed Chukilizo Mpandana, Rodney Ndunguru, Photunatus Msofe et Peter Werema, sont morts le 13 juillet, après une attaque contre leur patrouille.  Dix-sept autres ont été blessés et John Sesay, conseiller sierra-léonais pour les questions de police, a succombé à ses blessures le 30 septembre.


-- Muhannad Husein Ishmawi, aide scolaire pour l’UNRWA, a été grièvement blessé à la tête le 14 juillet, par un tir d’obus en Syrie, avant de succomber à ses blessures.


-- Khatibu Shaaban Mshindo, Casque bleu tanzanien de la MONUSCO, a été tué le 28 août lors d’une attaque, et 10 autres de ses collègues ont été blessés, dont Hugo Munga qui mourra le 18 septembre.


-- Alfred Banda, Observateur militaire zambien, est mort le 11 octobre à El Fasher, au Nord-Darfour après avoir été attaqué par des hommes armés.


-- Thierno Mbaye, Issa Faye et Mamadou Ndiaye, Casques bleus sénégalais de la MINUAD, sont morts le 13 octobre, lors d’une embuscade.  Un autre Casque bleu a été blessé.


-- Mbatssou Zigalaouna Hournou et Zakaria Bechir Ahmat, Casques bleus tchadiens de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), sont morts le 23 octobre, lors d’un attentat suicide.  Six autres de leurs collègues ont été blessés.  Deux autres personnes ont été tuées, dont un enfant.


-- Rajabu Ahmed Mlima, Casque bleu tanzanien de la MONUSCO, a été tué le 27 octobre pendant la guerre contre les rebelles du M23.  Un autre de ses collègues a été blessé.


-- Sami Khaled Issa, personnel local de la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD), a été tué, le 4 novembre, aux environs de Damas, par des éclats d’obus.


-- Christian Ruhara, Casque bleu rwandais de la MINUAD, a été blessé le 24 novembre lors d’une attaque et a succombé à ses blessures.


-- Mohammad Suheil Yousef Awwad, technicien de maintenance de l’UNRWA, a été tué le 24 novembre, à Damas, par un tir d’obus qui a également tué 3 autres passagers du véhicule.


-- Suzan Gazazweh, enseignante de l’UNRWA, a été tuée le 2 décembre par un tir d’obus en Syrie.


-- Ousmane Fall et Cheikh Tidiane Sarr, Casques bleus sénégalais de la MINUSMA, ont été tués le 14 décembre après l’explosion d’une voiture piégée.  Plusieurs autres personnes ont été blessées.


-- Subedar K. P. Singh et Subedar Dharmesh Sangwan, Casques bleus indiens de la MINUSS, ont été tués le 19 décembre, lors d’une attaque.  Un autre Casque bleu a été blessé.


-- Abdon Doewiss Ningha, personnel local de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), a été tué le 24 décembre en République centrafricaine.


-- Talal Al Rjoub et Allou Ka, policiers jordanien et sénégalais de la MINUAD, ont été tués le 29 décembre lors d’une attaque.


Enlèvements et détentions illégales


Les enlèvements des membres du personnel de l’ONU ont eu lieu tout au long de l’année, principalement dans le conflit en Syrie.


-- Un membre international du personnel de la FNUOD a été enlevé le 17 février puis relâché le 17 octobre.


-- Vingt et un observateurs philippins de la FNUOD ont été enlevés le 6 mars puis relâchés le 9.


-- Quatre Casques bleus philippins de la FNUOD ont été détenus le 7 mai et relâchés le 12.


-- Trois observateurs militaires du Groupe d’observateurs au Golan de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve (ONUST) ont été détenus pendant plusieurs heures le 15 mai. 


-- Un Soudanais et deux Ukrainiens, membres de l’équipage d’un hélicoptère de la MINUAD, ont été détenus le 3 août puis relâchés le 27.


-- Au moins 16 membres du personnel des Nations Unies et associés ont été détenus en Syrie.  Trois sont toujours portés disparus.


Vladimir Safonov, Alexander Sarafanov, Alexander Bessmertny et Yevgeny Nikitin, membres russes de l’équipage d’un hélicoptère de la MONUSCO, sont morts le 9 mars après l’accident de leur appareil.  D’autres accidents du même type en Éthiopie et au Darfour ont fait des blessés.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.