À l’occasion de la Journée internationale des forêts, l’ONU appelle les gouvernements à assurer la sauvegarde des forêts et de leurs précieuses ressources

21 mars 2014
ENV/DEV/1417

À l’occasion de la Journée internationale des forêts, l’ONU appelle les gouvernements à assurer la sauvegarde des forêts et de leurs précieuses ressources

21/03/2014
Communiqué de presse
ENV/DEV/1417
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

À L’OCCASION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES FORÊTS, L’ONU APPELLE LES GOUVERNEMENTS

À ASSURER LA SAUVEGARDE DES FORÊTS ET DE LEURS PRÉCIEUSES RESSOURCES


(Adapté de l’anglais)


NEW YORK, 21 mars -- Les pays doivent intensifier leurs efforts et augmenter le niveau des ressources qu’ils consacrent aux forêts, ont déclaré aujourd’hui de hauts responsables des Nations Unies, en rappelant que les écosystèmes forestiers offrent des avantages économiques et sociaux innombrables, et sont incontournables pour lutter contre les changements climatiques et préserver des ressources essentielles à la vie.


Dans son message marquant la Journée internationale des forêts observée le 21 mars, le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a rappelé que les forêts, poumons de notre planète, couvrent un tiers de la surface terrestre et abritent 80% de la biodiversité terrestre.  De ce fait, « Elles sont indispensables pour traiter de plusieurs questions importantes liées au développement durable, comme l’éradication de la pauvreté, la sécurité alimentaire, l’atténuation et l’adaptation aux changements climatiques et la réduction des risques de catastrophe », a ajouté M. Ban.


Selon l’ONU, 1,6 milliard de personnes dépendent des forêts pour leur alimentation, leur logement et leurs revenus, et 65 à 80% de la population mondiale compte sur les produits dérivés de la forêt pour se soigner.  En outre, les bassins versants boisés fournissent trois quarts de l’approvisionnement en eau douce de la planète, ce qui est essentiel pour l’agriculture, l’industrie, l’approvisionnement énergétique et la satisfaction des besoins domestiques.  Les forêts contribuent également à combattre les changements climatiques en stockant du carbone en plus grande quantité que celle qui se retrouve dans l’atmosphère.


« Alors que nous envisageons "L’avenir que nous voulons" pour les générations à venir, nous ne pouvons pas oublier combien les forêts sont essentielles pour parvenir à un avenir plus vert – construire des économies plus vertes, des industries plus vertes, et offrir des solutions qui aideront le mouvement mondial vers une économie à faible émission de carbone à traduire ses actions dans la réalité », a déclaré M. Wu Hongbo, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales.


Investir dans la lutte contre la dégradation des forêts


Alors que la communauté internationale a promis de consacrer des milliards de dollars à des activités liées aux forêts dans le contexte des changements climatiques, une plus grande action et des ressources sont nécessaires pour inverser la dégradation des massifs forestiers et assurer leur existence pour les générations futures.  Environ 13 millions d’hectares de forêts sont perdus chaque année en raison de leur destruction pour convertir des terres à d’autres usages ou du fait de causes naturelles.  La déforestation est responsable de 12 à 20% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.


Mme Monique Barbut, Secrétaire exécutive de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification, a expliqué qu’une action concrète consistant à restaurer les plus de deux milliards d’hectares de forêts dégradées, aurait des bénéfices économiques et sociaux considérables.  Illustrant son propos, elle a indiqué que l’augmentation de 34 à 67% de la couverture forestière de la République de Corée, entre 1957 et 1980, permet aujourd’hui à ce pays de générer des services s’appuyant sur les écosystèmes à hauteur de 6 milliards de dollars par an. 


Le Directeur général adjoint du Département des forêts à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. Eduardo Rojas-Briales, a espéré qu’autour du monde, les gens soient inspirés par la célébration de cette Journée pour défendre les décisions politiques relatives aux forêts à tous les niveaux.


M. Peter Holmgren, Directeur général du Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR), a dit qu’il est nécessaire d’arrêter de percevoir les forêts comme des terres abandonnées ou des ressources ouvertes à toutes formes d’exploitation, en soulignant combien auparavant elles étaient vitales pour l’existence de toutes les autres composantes du milieu naturel.


Pour sa part, le Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique, M. Braulio Ferreira de Souza Dias, a déclaré que la Journée offrait aux États une opportunité d’évaluer l’état de leur capital forestier naturel et les contributions socioéconomiques des forêts à leurs sociétés.  « En mesurant ce dont nous bénéficions, nous trouverons des moyens innovants de préserver et de restaurer nos forêts et leurs ressources au bénéfice des générations présentes et futures », a-t-il insisté.    


Forêts et développement durable


Alors que les pays cherchent à façonner le programme de développement pour l’après-2015, les forêts jouent un rôle crucial pour parvenir au développement durable.  M. Thomas Gass, Sous-Secrétaire général du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DAES), a espéré que cette Journée internationale et ses activités connexes permettent d’insuffler un sentiment d’urgence sur la nécessité d’améliorer et promouvoir la gestion durable des forêts à travers le monde. 


L’adoption par les Nations Unies d’une Journée spécifique pour célébrer les forêts et les arbres est d’une grande portée.  Elle contribue à renforcer la solidarité internationale entre les citoyens du monde, en célébrant une journée spécifique, autour d’un bien mondial précieux, les forêts, dont la protection est cruciale pour préserver la vie sur notre planète.


Pour davantage d’informations, veuillez contacter Dan Shepard, Département de l’information (DPI), par email shepard@un.org, ou par tél.: +1 212 963 9495.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.