ECOSOC: « Vers une plus grande participation, coordination, interopérabilité et efficacité », thème du débat consacré aux affaires humanitaires

23 avril 2014
ECOSOC/6610

ECOSOC: « Vers une plus grande participation, coordination, interopérabilité et efficacité », thème du débat consacré aux affaires humanitaires

23/04/2014
Conseil économique et social
ECOSOC/6610
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil économique et social                               

Session de 2014

Réunion de coordination et d’organisation

12e séance – matin

ECOSOC: « VERS UNE PLUS GRANDE PARTICIPATION, COORDINATION, INTEROPÉRABILITÉ

ET EFFICACITÉ », THÈME DU DÉBAT CONSACRÉ AUX AFFAIRES HUMANITAIRES

Le Conseil économique et social (ECOSOC), qui a entamé aujourd’hui la première de ses trois sessions de coordination et d’organisation, prévue entre le 23 et le 25 avril, a décidé* aujourd’hui, que le débat consacré aux affaires humanitaires aura pour thème cette année « L’avenir des affaires humanitaires: vers une plus grande participation, coordination, interopérabilité et efficacité ».  L’ECOSOC a également entériné les décisions du Comité des ONG avant de pourvoir les sièges vacants dans 17 de ses organes subsidiaires.

Le débat consacré aux affaires humanitaires, qui aura pour thème « L’avenir des affaires humanitaires: vers une plus grande participation, coordination, interopérabilité et efficacité », prévoit aussi deux tables rondes sur « L’efficacité de l’aide humanitaire » et « La réponse aux besoins des populations dans les situations d’urgence complexes ».

L’ECOSOC tiendra ses deux autres sessions de coordination et d’organisation du 14 au 16 juillet et les 17 et 18 novembre 2014.  Il a nommé la Représentante permanente de la Colombie, Mme María Emma Mejía Vélez, membre supplémentaire du Groupe consultatif ad hoc sur Haïti.

Aujourd’hui, l’ECOSOC a aussi entériné les recommandations de son Comité des ONG.  Il a pourvu aux sièges vacants dans 17 de ses organes subsidiaires dont les Commissions de la population et du développement; du développement social; de la condition de la femme; de la justice pénale; et de la science et de la technique au service du développement.

Le Conseil économique et social poursuivra ses travaux vendredi 25 avril, à partir de 10 heures, pour entendre, entre autres, Mme Jan Beagle, Directrice exécutive adjointe d’ONUSIDA.

ÉLECTIONS AUX ORGANES SUBSIDIAIRES DE L’ECOSOC

Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS)

Ont été élus pour un mandat de 5 ans commençant le 2 mars 2015, Jallal Toufiq (Maroc), Jagjit Pavadia (Inde), Viroj Sumyai (Thaïlande), Francisco Thoumi (Colombie) et Bernard Leroy (France).  L’ECOSOC a reporté au mois de juin l’élection du candidat de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Commission de la population et du développement

Ont été élus le Bélarus, la Bolivie, le Burundi, l’Iran, les Philippines et la Sierra Leone, pour un mandat allant de 2015 à 2019.  Également élus, l’Allemagne l’Argentine, la Chine, la Fédération de Russie, la Malaisie, la Mongolie, le Nigéria, le Pérou, la République dominicaine et la Serbie remplacent des membres démissionnaires pendant le restant de leur mandat.  Cinq sièges sont encore à pourvoir.

Commission du développement social

Ont été élus l’Algérie, la Bolivie, la Colombie et le Mexique pour un mandat allant de 2015 à 2019 (E/2014/9).  La France, la Suisse et le Turkménistan ont été élus pour remplacer des membres démissionnaires pendant le restant de leur mandat.  Onze sièges sont encore à pourvoir.

Commission de la condition de la femme

Ont été élus pour un mandat allant de 2015 à 2019, l’Albanie, la Belgique, la Bosnie-Herzégovine, la Colombie, l’Espagne, la Guinée équatoriale, l’Iran, le Libéria, le Liechtenstein, le Malawi et la Mongolie.

Commission pour la prévention du crime et justice pénale

L’ECOSOC a élu pour un mandat de 3 ans à compter du 1er janvier 2015, les pays suivants: Allemagne, Canada, Chine, Colombie, El Salvador, Équateur, Érythrée, Fédération de Russie, Italie, Japon, Kenya, Libéria, Maroc, Maurice, Qatar, République démocratique du Congo, Sierra Leone, Slovaquie, Thaïlande et Zimbabwe.

Commission de la science et de la technique au service du développement

Pour un mandat allant de 2015 à 2019, ont été élus l’Angola, la Bolivie, la Chine, la Côte d’Ivoire, les États-Unis, l’Inde, l’Iran, le Kenya, la Lettonie, la Mauritanie, Maurice, l’Ouganda, le Pakistan, la Suède et la Thaïlande.  Élu aussi, le Turkménistan remplace un membre démissionnaire pendant le restant de son mandat.  Dix sièges sont encore à pourvoir.

Comité du programme et de la coordination

L’ECOSOC a nommé pour un mandat allant de 2015 à 2017, l’Arménie, le Bélarus, le Brésil, le Burkina Faso, Cuba, le Cameroun, la Guinée équatoriale, l’Italie, l’Iran, la Namibie, l’Ukraine, l’Uruguay et le Venezuela.  La République de Corée a été nommée pour remplacer un membre démissionnaire pendant le restant de son mandat.  Dix sièges vacants sont encore à pourvoir.

Comité des organisations non gouvernementales

Pour un mandat allant de 2015 à 2019, ont été élus l’Afrique du Sud, l’Azerbaïdjan, le Burundi, Cuba, la Chine, les États-Unis, la Fédération de Russie, la Grèce, la Guinée, l’Inde, l’Iran, Israël, la Mauritanie, le Nicaragua, le Pakistan, le Soudan, la Turquie, l’Uruguay et le Venezuela.

Groupe de travail intergouvernemental d’experts des normes internationales de comptabilité et de publication

Pour un mandat allant de 2015 à 2017, ont été élus le Cameroun, la Chine, la Fédération de Russie, le Kirghizistan et le Malawi.  Trente-trois sièges sont encore à pourvoir.

Conseil d’administration du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF)

L’ECOSOC a élu, pour un mandat de 3 ans commençant le 1er janvier 2015, le Bangladesh, le Bélarus, le Burkina Faso, la Colombie, Cuba, l’Érythrée, les États-Unis, la Finlande, le Japon, la République de Corée et la Norvège.  L’Australie, le Canada et l’Espagne ont été élus pour remplacer des membres démissionnaires pendant le reste du mandat. 

Comité exécutif du Programme du Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés

L’ECOSOC a élu sept membres qui s’ajoutent aux 87 membres du Comité, conformément à la résolution 68/142 de l’Assemblée générale qui a décidé d’élargir la composition de cet organe à 94 membres.  Il s’agit de l’Afghanistan, du Bélarus, de la Lettonie, du Pérou, de la République tchèque, du Sénégal et de la Slovaquie.

Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et du Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets sur ses travaux

Les pays suivants ont été élus pour un mandat de 3 ans à partir du 1er  janvier 2015: Antigua-et-Barbuda, Australie, Danemark, Fédération de Russie, Guinée, Inde, Libye, Royaume-Uni, Suède, Venezuela et Yémen.  L’Espagne, l’Islande, l’Italie et le Japon ont été élus pour remplacer des membres démissionnaires pendant leur mandat restant. 

Conseil d’administration de l’ONU-Femmes

Pour un mandat en 2015, ont été élus l’Allemagne et la Turquie, et le Danemark, l’Espagne, Israël, l’Italie et le Portugal, pour un mandat allant de 2015 à 2016, pour remplacer des membres démissionnaires pendant le reste du mandat.

Conseil d’administration du Programme alimentaire mondial (PAM)

Pour un mandat de 3 ans à compter du 1er janvier 2015, ont été élus le Japon, le Panama, la République de Corée, le Royaume-Uni et le Swaziland.  La République de Corée a expliqué qu’en vertu d’un arrangement avec la Chine, les deux pays occuperont ce siège à tour de rôle.  Un siège reste à pourvoir.

Conseil de coordination du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA)

Ont été élus le Burundi et le Brésil pour un mandat de 3 ans à compter de janvier 2015, et le Luxembourg pour remplacer un membre démissionnaire pendant le restant de son mandat.  Trois sièges restent encore à pourvoir.

Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat)

Pour un mandat de 4 ans débutant le 1er janvier 2015, ont été élus les pays suivants: Argentine, Gabon, Ghana, Égypte, Équateur, États-Unis, Fédération de Russie, République démocratique du Congo, Sénégal, Slovaquie, Uruguay et Zimbabwe.  Le Bélarus et la Roumanie ont été élus pour remplacer des membres démissionnaires pendant le restant de leur mandat.  Treize sièges sont encore à pourvoir.

Comité des droits économiques, sociaux et culturels

Pour un mandat allant de 2015 à 2018, ont été élus Azzouz Kerdoun (Algérie), Olivier de Schutter (Belgique), Renato Zerbini Ribeiro Leao (Brésil), Clément Atangana (Cameroun), Rodrigo Uprimny Yepes (Colombie), Aslan Abashidze (Fédération de Russie), Chandrashekhar Daskupta (Inde), Maria Virginia Bras Gomes (Portugal) et Heisoo Shin (République de Corée).    

Comité d’organisation de la Commission de consolidation de paix (CCP)

L’élection a été reportée.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.