Point de presse du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 1er mars 2014

1 mars 2014
Conférence de presse

Point de presse du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 1er mars 2014

1/3/2014
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE

GÉNÉRAL DE L’ONU: 1ER MARS 2014

(La version française du Point de presse n’est pas

un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Ukraine

Le Porte-parole a lu aujourd’hui une déclaration dans laquelle le Secrétaire général dit suivre étroitement les évènements qui évoluent gravement et rapidement en Ukraine, y compris les développements en Crimée.  Le Secrétaire général se dit gravement préoccupé par la détérioration de la situation. (Voir communiqué de presse SG/SM/15677)

Le Porte-parole a ensuite répondu à quelques questions.  L’Envoyé spécial du Secrétaire général à Kiev, M. Robert Serry, a-t-il fait le point de la situation? Se rendra-t-il en Crimée?  Non, a répondu le Porte-parole. M. Serry ira à Genève pour informer directement le Secrétaire général de la situation.  Il voulait en effet se rendre en Crimée mais pour des questions de logistique, il a opté pour Genève comme il l’avait prévu initialement.  Naturellement, il y a des conversations téléphoniques, y compris ce matin, sur l’évolution d’une situation au sujet de laquelle le Secrétaire général est gravement préoccupé et qu’il continuera à suivre étroitement.

Que pense le Secrétaire général de l’intégrité territoriale de l’Ukraine au regard des mouvements de troupes de la Fédération de Russie?  Le Secrétaire général, a répété le Porte-parole, a appelé au plein respect et au maintien de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine.  C’est un appel qui a été lance par absolument tout le monde face à ce qui se passe en Ukraine.  Hier au Conseil de sécurité, les points de vue étaient assez clairs sur l’intégrité territoriale de l’Ukraine.  À ce stade, a poursuivi le Porte-parole, l’ONU a vu les informations sur la décision du Parlement russe relative aux troupes en Ukraine.  Elle n’a pas de commentaire particulier à faire, car en ce moment, l’urgence est au retour au calme et au dialogue direct.  Ce qu’il faut obtenir de toutes les parties c’est qu’elles gardent la tête froide et adoptent une approche véritablement calme face à la situation.

Le Secrétaire général a-t-il quelque chose à dire sur les informations qui font état de l’appel qu’aurait lancé le chef de l’opposition radicale de l’Ukraine pour que le chef des terroristes tchétchènes vienne en aide à l’opposition ukrainienne contre la Fédération de Russie?  Nous lisons des informations diverses et variées sur l’Internet et certaines plus crédibles que d’autres, a répondu le Porte-parole.  L’ONU continue à suivre étroitement l’évolution de la situation mais elle ne peut commenter chaque information qui fait surface.

Le Gouverneur de la région de Belgorod en Fédération de Russie a dit accueillir des milliers de réfugiés.  Le Secrétaire général compte-t-il en parler au Président Vladimir Poutine?  L’ONU aidera-t-elle ces réfugiés?  Le Secrétaire général compte en effet parler au Président Poutine pour lui exprimer ses préoccupations mais aussi pour entendre l’analyse qu’il fait de la situation.  Si l’information sur les réfugiés s’avère exacte, elle relèvera du mandat du Haut- Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).  C’est donc à lui qu’il faudra poser la question, a suggéré le Porte-parole.

*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.