À l’ouverture de sa session de 2014, le Comité spécial des Vingt-Quatre prévoit d’envoyer une mission en Nouvelle-Calédonie

20 février 2014
AG/COL/3259

À l’ouverture de sa session de 2014, le Comité spécial des Vingt-Quatre prévoit d’envoyer une mission en Nouvelle-Calédonie

20/02/2014
Assemblée générale
AG/COL/3259
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Comité spécial chargé d’étudier la situation               

en ce qui concerne l’application de la Déclaration         

sur l’octroi de l’indépendance aux pays

et aux peuples coloniaux

Séance d’organisation de la session de 2014

1ere séance – matin

À L’OUVERTURE DE SA SESSION DE 2014, LE COMITÉ SPÉCIAL DES VINGT-QUATRE

PRÉVOIT D’ENVOYER UNE MISSION EN NOUVELLE-CALÉDONIE

Son Séminaire régional pour le Pacifique aura lieu à Fidji du 21 au 23 mai

Cette troisième Décennie internationale pour l’élimination du colonialisme (2011-2020) est marquée par des signes encourageants, a estimé, ce matin, le Vice-Secrétaire général de l’ONU, M. Jan Eliasson, en ouvrant la session de 2014 du Comité spécial chargé d’étudier la situation en ce qui concerne l’application de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, qui est également désigné sous le nom de Comité spécial des Vingt-Quatre.

Parmi ces signes, il a rappelé que la Polynésie française continuait à être un territoire non autonome*, comme l’Assemblée générale l’a reconnu l’an dernier.  Il a aussi apprécié que le Bureau du Comité spécial ait organisé des réunions avec chacune des puissances administrantes et d’autres parties prenantes, afin d’étudier les procédures à suivre en vue de la décolonisation.  Les puissances administrantes ont donné le feu vert à l’organisation de visites sur le terrain, s’est-il réjoui.

C’est ainsi que le Comité a décidé d’envoyer une mission sur le terrain en Nouvelle-Calédonie, afin de recueillir des informations de première main, notamment sur la révision de la liste électorale, a expliqué le Président élu ce matin à la tête du Comité spécial, M. Xavier Lasso Mendoza, de l’Équateur.  Le nouveau Président a salué la coopération de la France qui a donné son accord pour cette visite, ce qu’a confirmé le représentant de ce pays.

Considérant le colonialisme comme une « aberration historique », M. Eliasson a souhaité que le message de la décolonisation atteigne un large public.  Le rythme de la décolonisation demeure lent, a-t-il cependant regretté, en souhaitant que le Comité spécial fasse fond sur les récents progrès, comme l’élargissement de son Bureau qui compte désormais un troisième vice-président, et le projet de visite en Nouvelle-Calédonie.  Le Secrétariat continuera à appuyer le Comité spécial à s’acquitter de son travail important, a-t-il assuré.

Il faut continuer à lutter contre le fléau du colonialisme, a renchéri le Président du Comité spécial, en émettant l’espoir que l’examen de la question de la décolonisation se poursuivra de façon sérieuse, sur la base de fondements historiques incontournables.  Il a souligné les besoins croissants qui existent dans ce domaine et s’est félicité, lui aussi, de l’élargissement du Bureau du Comité.

Le Président s’est aussi félicité de la tenue prochaine du Séminaire régional pour le Pacifique et a remercié le Gouvernement de Fidji d’avoir offert de l’accueillir, comme il l’a déjà fait en 1998, 2002 et 2006.  Le représentant de Fidji s’est réjoui de la perspective d’’accueillir le Séminaire, du 21 au 23 mai, à l’occasion de la célébration annuelle de la Semaine de solidarité avec les peuples de territoires non autonomes, tel que décidé par le Comité. 

La visite en Nouvelle-Calédonie devrait, quant à elle, se tenir au plus tôt, ont demandé les représentants de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, du Nicaragua et de la Sierra Leone, qui composeront, avec leur homologue de l’Équateur, les quatre membres de cette mission.  Le temps est précieux, car les listes électorales seront publiées au mois de mai, a prévenu le représentant de Fidji qui a souligné l’importance des élections provinciales en Nouvelle-Calédonie.  Le représentant de la France a reconnu qu’il était nécessaire de programmer cette visite le plus tôt possible, en prévision des prochaines élections.

Le Président a indiqué que la mission sera accompagnée par un expert électoral et plusieurs membres du Secrétariat.  La France sera dûment informée des dates et de la composition de cette mission, a-t-il assuré, en précisant que le Comité compte sur sa collaboration.

Intervenant également au cours de la réunion, la représentante de Sainte-Lucie a rappelé que 7 des 17 territoires figurant sur la liste des territoires non autonomes se trouvent dans la région des Caraïbes.  Son homologue de la République arabe syrienne s’est félicité de la nouvelle composition du Bureau du Comité, qui prévoit désormais un vice-président supplémentaire, ainsi que de l’organisation d’une mission sur le terrain en Nouvelle-Calédonie.  La diplomatie en faveur de la décolonisation demeure une priorité pour la Syrie, a-t-il affirmé.

En début de séance, le Comité a adopté son ordre du jour et organisé ses travaux**, en approuvant un calendrier provisoire qui sera confirmé lors de la reprise de session, en juin prochain.

Outre le Président, le Comité a élu, ce matin, les vices-présidents suivants: M. Rodolfo Reyes Rodriguez, de Cuba; M. Vandi Chidi, de la Sierra Leone; et M. Desra Percaya, de l’Indonésie.  Le représentant de la République arabe syrienne, M. Bashar Ja’afari, assumera les fonctions de Rapporteur.

Les pays suivants ont été admis à participer aux travaux du Comité en qualité d’observateurs: Argentine, Costa Rica, Espagne, Ghana, Guatemala, Îles Salomon, Italie, Jamaïque, Monténégro, Ouganda, Panama, Suriname, Turquie et Uruguay.

La prochaine réunion du Comité spécial des Vingt-Quatre devrait se tenir le 2 avril.  Elle sera annoncée dans le Journal de l’ONU.

*     Les 17 territoires non autonomes sont les suivants: Îles Falkland (Malvinas), Gibraltar, Sahara occidental, Nouvelle-Calédonie, Tokélaou, Samoa américaines, Anguilla, Bermudes, Îles Vierges britanniques, Îles Caïmanes, Guam, Montserrat, Pitcairn, Polynésie française, Sainte-Hélène, Îles Turques et Caïques et Îles Vierges américaines.

**    Le Comité est saisi d’une note du Secrétaire général contenant les résolutions et décisions applicables (A/AC.109/2014/L.1) et d’un document relatif à l’organisation des travaux pour la session de 2014 (A/AC.109/2014/L.2).

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.