L’Assemblée générale convoque une Réunion de haut niveau le 20 novembre 2014 pour le vingt-cinquième anniversaire de l’adoption de la convention relative aux droits de l’enfant

20 mai 2014
AG/11510

L’Assemblée générale convoque une Réunion de haut niveau le 20 novembre 2014 pour le vingt-cinquième anniversaire de l’adoption de la convention relative aux droits de l’enfant

20/5/2014
Assemblée générale
AG/11510
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale                                         

Soixante-huitième session                                  

87e séance plénière – matin

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE CONVOQUE UNE RÉUNION DE HAUT NIVEAU LE 20 NOVEMBRE 2014 POUR LE VINGT-CINQUIÈME

ANNIVERSAIRE DE L’ADOPTION DE LA CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DE L’ENFANT

L’Assemblée générale a, ce matin, décidé de convoquer une Réunion de haut niveau le 20 novembre 2014 à l’occasion du vingt-cinquième anniversaire de l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant.

Dans une résolution* adoptée par consensus, l’Assemblée générale précise que cette Réunion comprendra une séance plénière d’ouverture et une table ronde auxquelles des enfants participeront activement.

Pour le représentant de la Suède, dont le pays avait présenté le projet de résolution, cette Réunion « offrira l’occasion de réaffirmer notre détermination en matière de protection et de promotion des droits de l’enfant ».

Outre le Président de l’Assemblée générale et le Secrétaire général de l’ONU, les participants à la « Réunion de haut niveau de l’Assemblée générale organisée à l’occasion du vingt-cinquième anniversaire de l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant » entendront à sa séance d’ouverture le Directeur général du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé, la Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question de la violence à l’encontre des enfants, la Présidente du Comité des droits de l’enfant, la Rapporteuse spéciale sur la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants et les États Membres qui s’exprimeront au nom des groupes régionaux.

L’Assemblée décide en outre que la table ronde sera présidée par deux États Membres, sur l’invitation du Président de l’Assemblée, après consultation des groupes régionaux, et elle prie le Président, agissant dans la transparence et en consultation avec les États Membres, avec le concours de l’UNICEF, d’arrêter l’organisation de la Réunion et notamment de choisir le thème et les membres de la table ronde, compte dûment tenu de l’équilibre entre les sexes et du principe de répartition géographique équitable, et en assurant la participation effective des enfants. 

Par les termes de la résolution, l’Assemblée générale engage tous les États Membres, les États observateurs et les observateurs à se faire représenter au niveau le plus élevé à la Réunion de haut niveau et à inclure dans leurs délégations des enfants et des jeunes.

Adoptée en 1989, et ayant recueilli le plus grand nombre de ratifications de l’histoire, la Convention relative aux droits de l’enfant est le premier instrument juridique international ayant force obligatoire qui énonce toute la panoplie des droits de l’homme -civils, culturels, économiques, politiques et sociaux-.

* A/68/L.46

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.