Assemblée générale: la deuxième Conférence des Nations Unies sur les pays en développement sans littoral aura lieu à Vienne, en Autriche, du 3 au 5 novembre 2014

23 avril 2014
AG/11501

Assemblée générale: la deuxième Conférence des Nations Unies sur les pays en développement sans littoral aura lieu à Vienne, en Autriche, du 3 au 5 novembre 2014

23/4/2014
Assemblée générale
AG/11501
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale                                         

Soixante-huitième session                                  

84e séance plénière – après-midi

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE: LA DEUXIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT SANS LITTORAL AURA LIEU À VIENNE, EN AUTRICHE, DU 3 AU 5 NOVEMBRE 2014

Le comité préparatoire intergouvernemental aux travaux de la Conférence

tiendra deux sessions, les 12 et 13 juin, et les 2 et 3 octobre 2014, au Siège de l’ONU à New York

L’Assemblée générale des Nations Unies a décidé cet après-midi de convoquer la deuxième Conférence des Nations Unies sur les pays en développement sans littoral (PDSL) à Vienne, en Autriche, du 3 au 5 novembre 2014.

Aux termes de la résolution*, adoptée sans vote cet après-midi, l’Assemblée générale a aussi décidé que le comité préparatoire intergouvernemental aux travaux de la Conférence tiendrait deux sessions, au Siège de l’ONU à New York, les 12 et 13 juin et les 2 et 3 octobre 2014. 

Par cette résolution, l’Assemblée a décidé que le bureau du comité préparatoire sera composé de deux membres de chaque groupe régional et que l’Autriche et le pays assurant la présidence du Groupe des pays en développement sans littoral en seront membres de droit.  Le texte adopté précise que le bureau sera présidé par deux États Membres, l’un étant un pays développé et l’autre un pays en développement.

Aux termes du texte adopté, l’Assemblée générale accepte avec gratitude l’offre généreuse faite par le Gouvernement autrichien d’accueillir à Vienne cette Conférence, qui comprendra une séance d’ouverture et une séance de clôture, ainsi que quatre séances plénières. 

La résolution rappelle aussi l’importance de la Déclaration d’Almaty et du Programme d’action d’Almaty, qui visent à répondre aux besoins particuliers des pays en développement sans littoral et à créer un nouveau cadre mondial pour la coopération en matière de transport en transit entre les pays en développement sans littoral et de transit.

Au nom des pays en développement sans littoral, la représentante de la Zambie s’est félicitée des progrès réalisés depuis l’adoption du Programme d’action d’Almaty en 2003 en matière d’amélioration des infrastructures de transport des pays en développement sans littoral, de transit et de procédures, afin de réduire la durée de temps requise pour l’importation ou l’exportation de biens et de services.  Elle a dit que la Conférence de Vienne devra aboutir à l’établissement d’un nouveau cadre de développement décennal visant à promouvoir l’appui aux efforts déployés par les pays en développement sans littoral au-delà de 2015.

La première Conférence des Nations Unies sur les pays en développement sans littoral s’est tenue en août 2003, à Almaty, au Kazakhstan, et s’est conclue par l’adoption du Programme d’action et de la Déclaration ministérielle d’Almaty.

Les pays en développement sans littoral** ont des besoins et des problèmes particuliers liés à leur situation géographique défavorable: manque d’accès à la mer, éloignement et isolement par rapport aux principaux marchés internationaux, et coûts de transport élevés.  Sur la planète, on trouve des pays en développement sans littoral en Asie, en Afrique, en Amérique latine, et ils représentent 10% de la population totale du monde en développement.  Ce groupe de pays compte environ 350 millions d’habitants et comprend environ 40% du total de la frange de population mondiale qui vit avec moins d’un dollar par jour, comme indiqué par des statistiques récentes.  En matière économique, les pays en développement sans littoral sont parmi les pays les plus marginalisés dans les échanges et flux économiques mondiaux.  Leurs résultats économiques reflètent l’impact direct et indirect qu’a leur position géographique sur leur développement économique et social.  Pour toutes ces raisons, les pays en développement sans littoral, dont la croissance économique est faible, figurent parmi les pays en développement les plus pauvres, comme l’atteste le fait que 16 des 31 pays en développement enclavés sont classés dans la catégorie des pays les moins avancés (PMA).

Au cours de la réunion de cet après-midi, le Président de l’Assemblée générale a, en abordant une autre question, indiqué que le Vanuatu a procédé au paiement de ses arriérés budgétaires vis-à-vis de l’ONU.  Ce paiement fait que le Vanuatu n’est pas exposé aux mesures de l’Article 19 de la Charte des Nations Unies.  Cet Article stipule qu’un Membre de l’ONU en retard dans le paiement de sa contribution aux dépenses de l’Organisation ne peut participer au vote à l’Assemblée générale si le montant de ses arriérés est égal ou supérieur à la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées.

* A/68/L.38

** TD/450 du 27 octobre 2011

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.