Avec l’aide de l’ONU, la Côte d’Ivoire organise un atelier pour valider ses procédures de gestion des stocks d’armes légères et de petit calibre

28 février 2014
AFR/2832-CD/3479

Avec l’aide de l’ONU, la Côte d’Ivoire organise un atelier pour valider ses procédures de gestion des stocks d’armes légères et de petit calibre

28/02/2014
Communiqué de presse
AFR/2832 CD/3479
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

AVEC L’AIDE DE L’ONU, LA CÔTE D’IVOIRE ORGANISE UN ATELIER POUR VALIDER SES PROCÉDURES DE GESTION

DES STOCKS D’ARMES LÉGÈRES ET DE PETIT CALIBRE

(Adapté de l’anglais)

NEW YORK, 28 février 2014 (Bureau des affaires de désarmement) -– La Côte d’Ivoire organise, le 3 mars prochain, à Abidjan, un atelier de validation du manuel sur les procédures pour la gestion des stocks d’armes légères et de petit calibre, conforme aux normes internationales de contrôle des armes.  L’atelier sera suivi, du 4 au 8 mars, à Grand-Bassam, d’une formation des formateurs, ouverte à plus de 25 représentants de la police, de la gendarmerie, des Forces républicaines et des bureaux des douanes, de l’eau et des forêts.

L’atelier est organisé par la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (NatCom), en coopération avec le Centre régional des Nations Unies pour la paix et le désarmement en Afrique (UNREC).  L’atelier s’inscrit dans un programme mis en place, après les élections de novembre 2010, par le Gouvernement ivoirien, par le biais de la NatCom, et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). 

C’est avec des fonds japonais que l’UNREC a pu aider la NatCom à développer le manuel et à organiser une formation fondée sur les nouveaux modules de gestion des stocks d’armes légères et de petit calibre. 

En 2012 et en 2013, grâce cette fois à des fonds australiens, l’UNREC a aidé la NatCom à mettre sur pied une formation sur le marquage et le traçage de ces armes et sur les outils internationaux et régionaux de contrôle des armes.  Il s’agissait aussi d’évaluer et de réhabiliter quatre sites de stockage de la gendarmerie et d’étudier la question des d’armes légères et de petites calibre détenues par des sociétés privées de sécurité.

Pour plus d’informations, veuillez contacter l’UNREC, tél. (228) 22 53 50 00; e-mail: mail@unrec.org.  Vous pouvez aussi visiter le site www.unrec.org.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.