Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 19 novembre 2013

19 novembre 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 19 novembre 2013

19/11/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 19 NOVEMBRE 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint par intérim du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Liban


Le Porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a publié la déclaration suivante, relative à l’attentat qui a eu lieu aujourd’hui à Beyrouth, au Liban.


Le Secrétaire général condamne fermement l’attentat terroriste qui a eu lieu près de l’ambassade d’Iran dans le quartier Bir Hassan à Beyrouth, au Liban.  Cet attentat a fait au moins 23 morts parmi des civils, y compris apparemment un diplomate iranien, et plus d’une centaine de blessés.  Le Secrétaire général a présenté ses condoléances aux familles des personnes tuées, ainsi qu’au Gouvernement libanais et au Gouvernement de la République islamique d’Iran.  Il a également fait part de sa sympathie aux blessés.


Le Secrétaire général appelle tous ceux qui vivent au Liban à reconnaître que ces actes de violence effroyables et aveugles les ciblent tous.  Il exhorte toutes les parties libanaises à faire preuve de retenue et à soutenir les institutions de l’État, et en particulier les forces de sécurité, alors qu’elles essayent d’empêcher de nouveaux actes de terrorisme.


Le Secrétaire général espère que les responsables de cette attaque seront traduits en justice rapidement.  Il réitère la détermination de la communauté internationale à soutenir la sécurité et la stabilité du Liban.


Aujourd’hui également, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, M. Derek Plumbly, a rencontré le Premier Ministre sortant du Liban, M. Najib Mikati, et a indiqué que cette attaque souligne une fois de plus l’importance de voir toutes les parties au Liban et la communauté internationale se mettre ensemble pour soutenir la sécurité et la stabilité dans le pays.


Réfugiés en Syrie


Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indique qu’environ 6 000 personnes ont fui leurs domiciles dans la localité de Qarah en Syrie, traversant la frontière pour se rendre dans l’est du Liban.  Les partenaires humanitaires sont sur le terrain au Liban depuis vendredi dernier, et y travaillent en collaboration avec le Ministère libanais des affaires sociales et les autorités locales, pour faire face à cet afflux de réfugiés.


La plupart des réfugiés nouvellement arrivés sont maintenant à Arsal, localité située dans le nord-est du Liban.  Plus de 1 000 familles syriennes, parmi celles qui viennent d’arriver, se sont enregistrées auprès de la municipalité locale ces trois derniers jours, et ont bénéficié d’une aide d’urgence.


Le HCR et ses partenaires font tout ce qu’ils peuvent pour s’assurer que les emplacements temporaires soient protégés contre les intempéries et peuvent fournir un peu de réconfort aux réfugiés.


Des informations plus détaillées sur cette question sont disponibles au Bureau du Porte-parole.


Conseil de sécurité


Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, M. Jeffrey Feltman a informé le Conseil de sécurité ce matin sur la situation au Moyen-Orient.


Il a indiqué que, quatre mois après leur reprise, les négociations entre Israéliens et Palestiniens sont à un tournant délicat.  Sur un plan positif, il semble que les négociateurs se sont engagés sur le fond, et ont fait des avancées en vue de réduire leurs divergences.  Mais certaines mésententes se sont accentuées dangereusement entre les parties, et celles-ci peuvent et doivent être surmontées.


M. Feltman a également parlé de la Syrie, et il a déclaré que l’intensification des combats n’apportera rien d’autre que de nouvelles souffrances et le désespoir au peuple syrien.  Il est grand temps de passer à un processus politique, a-t-il estimé.  Il a également réitéré l’appel lancé par le Secrétaire général pour que soient endigués les flux d’armes et de combattants étrangers en Syrie, ainsi que son engagement à fournir une assistance humanitaire à tous ceux dans le besoin en Syrie et dans les pays voisins.


Un document résumant les propos du Secrétaire général adjoint aux affaires politiques est disponible au Bureau du Porte-parole.


Le Président du Conseil de sécurité va lire un communiqué de presse sur le Liban au terme des consultations du Conseil de sécurité.


Typhon Haiyan


La Coordonnatrice des secours d’urgence du système de l’ONU, Mme Valerie Amos, a visité aujourd’hui les localités de Tacloban City et Guiuan sur la côte orientale de la province de Samar, aux Philippines.  Elle a noté que des progrès importants ont été réalisés pour déblayer les gravats et les débris qui encombraient les routes, et que les opérations d’aide dans le sillage du typhon Haiyan ont été étendues de manière substantielle.


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique qu’à ce jour, le Gouvernement des Philippines a établi que 13 millions de personnes ont été touchées par le typhon Haiyan, et que 4 millions d’entre elles ont dû se déplacer à cause de la catastrophe.


Mme Amos a dit qu’une opération massive de secours a été montée par la communauté internationale en appui au Gouvernement philippin, et qu’elle devra être soutenue au cours des semaines et mois à venir.


Elle a ajouté que les efforts du Gouvernement, soutenus par la communauté internationale, ont porté leurs fruits.  Mais elle a aussi souligné qu’il est clair que beaucoup reste à faire pour répondre à une crise de cette ampleur, et aider les familles à se rétablir.


La Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM), Mme Ertharin Cousin, s’est rendue aux Philippines hier.  Le PAM a déjà livré suffisamment de nourriture pour venir en aide à près de 2 millions de personnes, ceci en partenariat avec le Gouvernement.


L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré qu’il y a actuellement 31 équipes médicales philippines et 22 équipes internationales dans les zones touchées.  L’OMS relève que la communauté médicale est confrontée à un double défi aux Philippines: la plupart des gens qui vont dans des centres de santé sont ceux victimes de blessures, alors qu’il y a aussi un certain nombre de personnes souffrant de maladies non transmissibles, des femmes qui sont enceintes ou qui viennent d’accoucher, ou des gens qui ont besoin de soins pour la tuberculose ou le diabète et qui restent en attente de soins.


Pour sa part, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) a déclaré que des milliers de personnes qui ont survécu au typhon dans la ville de Tacloban et d’autres régions ont trouvé refuge dans les zones environnantes, et parfois plus loin, par exemple à Cebu et à Manille.  Le HCR et ses partenaires vont, demain, mettre en place un service à l’aéroport de Tacloban pour recueillir des informations sur les personnes sans abri, afin de prévenir des cas de trafic et de traite d’êtres humains.


Voyages du Secrétaire général


Le Secrétaire général est à Varsovie, en Pologne, où il a participé à la cérémonie d’ouverture du segment de haut niveau de la Conférence de l’ONU sur les changements climatiques.


Il a indiqué que la science est absolument sûre du fait que les activités humaines sont la principale cause des changements climatiques et que les conséquences en sont profondes.  Il a invité les dirigeants du monde à prendre part à un sommet sur les changements climatiques qui aura lieu au Siège des Nations Unies, à New York, le 23 septembre 2014, à la veille du débat général de l’Assemblée générale.


À Varsovie, le Secrétaire général a également eu une série de réunions sur les changements climatiques, y compris avec le Groupe des 77 et la Chine et avec l’Union européenne.


Le Secrétaire général s’est également adressé à la presse, et ses propos seront disponibles plus tard au Bureau du Porte-parole.  La conférence de presse du Secrétaire général est également disponible sur le site Internet de la Conférence sur les changements climatiques.  Son discours d’ouverture est déjà accessible.


Ce matin, en début de journée, le Secrétaire général s’est entretenu avec le Président de la Pologne. 


Libye


Le Bureau de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme a dit aujourd'hui sa profonde préoccupation face aux incidents violents qui ont débuté vendredi dernier dans la capitale libyenne, Tripoli, et qui y ont fait plus de 40 morts et des centaines de blessés.


Le Bureau condamne l’usage de la violence contre des manifestants pacifiques.  Il appelle en outre les autorités libyennes à ouvrir une enquête prompte, impartiale et indépendante sur ces actes de violence, et de veiller à ce que les responsables d’actes illégaux d’assassinats et d’autres atteintes aux droits de l’homme soient traduits en justice.  Le Bureau invite également toutes les parties à exercer la plus grande retenue pour éviter l’escalade de la violence et à s’engager dans un dialogue pacifique.


Darfour


Le Représentant spécial conjoint de l’Union africaine et des Nations Unies au Darfour, M. Mohamed Ibn Chambas, s’est adressé à près de 200 chefs de tribus de toutes les localités du Sud du Darfour aujourd'hui.  Il les a exhortés à adopter le principe de la résolution des conflits par le dialogue, la négociation et d’autres moyens pacifiques, et d’éviter de répéter les modes de comportements qui ont causé tant de souffrances dans la région.


Il a également exprimé sa préoccupation concernant les violences ethniques qui ont touché la population civile et ont contribué à une augmentation du nombre de personnes déplacées dans différents camps à travers le territoire du Darfour.  Il a déclaré qu’après 10 années de conflit et de souffrance, il doit être clair pour tous qu’il ne peut y avoir de solution militaire viable au conflit qui affecte le Darfour.


Les chefs tribaux participent à une conférence de deux jours à Nyala, rencontre parrainée par l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), et qui a pour but de discuter des causes profondes des conflits ethniques, de les cartographier, et de recommander des solutions possibles pour une coexistence pacifique durable dans la région.


Conférence de presse prévue demain


Demain à 11 h 00, aura lieu une conférence de presse pour le lancement de l’édition 2013 du rapport sur la situation des pays les moins avancés (PMA).  Les conférenciers seront M. Mussie Delelegn, du Bureau de New York de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), et Mme Marisa Diaz-Henderson, Responsable des affaires économiques du Bureau de New York de la CNUCED.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.