Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 13 novembre 2013

13 novembre 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 13 novembre 2013

13/11/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 13 NOVEMBRE 2013

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Typhon Haiyan

La Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, Mme Valerie Amos, s’est rendue aujourd’hui dans la ville de Tacloban, aux Philippines, pour prendre la mesure des destructions causées par le typhon Haiyan.

Mme Amos a indiqué que des dizaines de milliers de personnes vivaient sans toit, dans des bâtiments détruits, et que les installations médicales, la nourriture, l’eau potable et l’assainissement de base faisaient encore largement défaut.

Elle a indiqué que dans les jours à venir, la priorité pour les institutions humanitaires était de fournir des aliments, des tentes, des sacs mortuaires et de mettre en place un service d’aide pour retrouver les familles.

Mme Amos a de nouveau dit combien elle était surprise par la résilience du peuple philippin.  Elle s’adressera à la presse à Manille, demain. 

Mme Amos s’est félicitée des efforts de secours entrepris jusqu’à présent par le Gouvernement des Philippines, dans des circonstances extrêmement difficiles.  La Coordonnatrice des secours d’urgence espère que la communauté internationale va généreusement apporter son soutien à la réponse humanitaire.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a distribué aujourd’hui du riz et d’autres produits alimentaires à près de 50 000 personnes dans la région de Tacloban.  Le PAM travaille en étroite collaboration avec le Gouvernement des Philippines pour fournir de la nourriture et d’autres approvisionnements par voie aérienne, maritime ou terrestre.  Toutefois, le PAM souligne qu’un défi logistique est à relever pour mener à bien ces actions. 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et ses partenaires ont déclaré, aujourd’hui, qu’ils envoyaient des équipes et des approvisionnements aux Philippines pour venir en aide aux victimes du typhon, en faisant toutefois remarquer qu’il était encore difficile d’atteindre les personnes dans le besoin.

L’OMS appuie le Gouvernement philippin dans la coordination du déploiement des équipes médicales internationales.  À ce jour, neuf équipes en provenance de pays tels que l’Australie, l’Allemagne et le Japon ont confirmé qu’elles étaient en chemin ou déjà arrivées aux Philippines.  Deux de ces équipes sont positionnées à Tacloban, et toutes sont autonomes, puisqu’elles disposent de leurs propres tentes d’hôpital, de matériel pour effectuer des opérations médicales, de médicaments et de carburant.

République démocratique du Congo (RDC)

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la  stabilisation  en République démocratique du Congo (MONUSCO) a aidé au redéploiement de 200 officiers ou agents de police congolais vers des zones libérées, qui étaient auparavant sous contrôle du M23.

S’exprimant hier devant la presse à Goma, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la RDC, M. Martin Kobler, a déclaré qu’une telle action s’inscrivait dans le cadre des efforts de la Mission pour aider le Gouvernement à rétablir l’autorité de l’État.

Il a également affirmé que la Mission s’était engagée à transporter par voie aérienne 300 fonctionnaires de police de la Légion nationale vers le Nord-Kivu.  En outre, quelque 900 fonctionnaires de police d’autres régions seront déployés à Kiwanja, à Rutshuru, à Rumangabo et dans d’autres zones libérées. 

La Mission va également créer des postes de police de l’ONU à Kiwanja, sur le territoire du Masisi, au cours des prochains jours, afin de soutenir les activités de la police nationale.

M. Kobler a également rappelé que le mandat de la Mission était de neutraliser tous les groupes armés, sans se limiter au seul M23.

Il a insisté sur le fait que ces groupes armés devraient se joindre au processus politique et a relevé l’importance de poursuivre ce processus comme l’a souligné ces derniers jours le groupe d’envoyés spéciaux pour la région des Grands Lacs.

Moyen-Orient

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Robert Serry, a indiqué qu’il observait avec une inquiétude croissante la série d’annonces de nouvelles implantations de colonies de peuplement par Israël au cours de ces dernières semaines.  Cette série d’annonces est incompatible avec l’objectif d’une solution négociée à deux États.  Le Coordonnateur a, une fois de plus, réitéré la position de l’ONU, en soulignant que les colonies de peuplement étaient contraires au droit international et constituaient un obstacle à la paix.

M. Serry s’est entretenu aujourd’hui séparément avec les négociateurs israéliens et palestiniens.  Au cours de son entretien avec la négociatrice en chef d’Israël, Mme Tzipi Livni, et d’autres responsables israéliens, il a été informé que la décision prise hier, de construire de nouvelles unités de logement, avait été suspendue.

Le Coordonnateur spécial est également préoccupé par les récents incidents violents qui viennent de se produire, et qu’il condamne.  En cette période délicate, il est impératif de s’abstenir de toute action négative et d’encourager, plutôt, le dialogue pour préserver les chances de parvenir à une solution à deux États, dans l’intérêt des Israéliens et des Palestiniens.

Liban

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, M. Derek Plumbly, s’est rendu aujourd’hui à Zahlé et à Joub Jenin, dans la vallée occidentale de la Bekaa, pour observer les conditions de vie des réfugiés syriens et des communautés locales qui les accueillent.

Le Coordonnateur spécial a rencontré des représentants du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et d’autres organisations humanitaires internationales à Zahlé qui l’ont informé des efforts pour s’assurer que le soutien nécessaire sera présent pendant la saison d’hiver à venir.  Les efforts en ce sens ont commencé à être entrepris au début de ce mois.

M. Plumbly a déclaré qu’il espérait trouver une solution politique à la crise en Syrie qui permette aux réfugiés de retourner dans leurs foyers.

Afghanistan

La Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a salué l’achèvement de la dernière phase d’inscription aux listes électorales.  Trois millions d’électeurs afghans supplémentaires sont désormais inscrits sur les listes et pourront participer aux élections présidentielle et provinciales qui se tiendront en avril prochain.

La Mission a déclaré que ces élections, mises en place et dirigées par les Afghans, étaient au cœur même de la transition politique du pays.  Elle a également rappelé l’importance de la participation des populations afin d’assurer la tenue d’élections transparentes, crédibles et inclusives.

S’agissant toujours de l’Afghanistan, une nouvelle enquête lancée conjointement par le Gouvernement afghan et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a enregistré un record de la culture du pavot cette année, en augmentation de 36% par rapport à l’année dernière.

Le Directeur exécutif de l’ONUDC, M. Yury Fedotov, a déclaré que ces conclusions étaient inquiétantes et soulignaient la nécessité d’adopter une réponse intégrée et globale au problème de la drogue.

Plus d’informations sont disponibles en ligne, concernant à la fois la question des inscriptions aux listes électorales et l’étude de l’ONUDC sur la culture de l’opium en Afghanistan.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.