Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 22 octobre 2013

22 octobre 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 22 octobre 2013

22/10/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 22 OCTOBRE 2013

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Conseil de sécurité

M. Jeffrey Feltman, Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, a informé le Conseil de sécurité ce matin de la situation au Moyen-Orient.  II a évoqué les discussions en cours dans la région qui portent sur la situation catastrophique en Syrie, le processus de paix au Moyen-Orient ou encore les questions relatives à la prolifération nucléaire.  

Il s’est félicité de l’intensification des négociations entre Israéliens et Palestiniens, ajoutant néanmoins que les développements inquiétants qui se déroulent aujourd’hui sur le terrain ne pouvaient être ignorés.  M. Jeffrey Feltman a réitéré l’appel sans équivoque formulé par l’Organisation des Nations Unies pour lutter contre la violence ou l’incitation à la violence.  L’ONU appelle en outre au calme et à inverser les dynamiques négatives en cours, de manière à préserver les tentatives d’ouverture à l’œuvre dans le processus politique.

S’agissant de la Syrie, il a rappelé qu’aux yeux du Secrétaire général, la seule façon de rétablir la paix en Syrie est de promouvoir un processus politique inclusif et mené par les Syriens.  Il a ajouté que l’ONU s’efforçait de convoquer la Conférence de Genève à la mi-novembre.  Un processus politique, même difficile à mener, offre l’espoir de voir émerger une nouvelle Syrie. Faute d’un tel processus politique, l’horizon restera bouché, et la destruction de la Syrie ainsi que la déstabilisation de la région se poursuivront, a-t-il noté.

Syrie

Mme Sigrid Kaag, Coordonnatrice spéciale de la Mission conjointe des Nations Unies et de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC-ONU),s’est exprimée aujourd’hui à Damas, au lendemain de son arrivée dans le pays.  Elle a affirmé que les délais impartis pour mener à bien les travaux de la Mission étaient courts, dans la mesure où il s’agit d’éliminer le programme syrien d’armes chimiques lors des six premiers mois de l’année prochaine.  Mme Sigrid Kaag a déclaré que jusqu’à présent, le Gouvernement syrien avait pleinement coopéré au travail effectué par l’équipe déployée sur place et la Mission conjointe des Nations Unies et de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques.

Situation humanitaire en Syrie

L’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indique qu’elle apporte une aide humanitaire accrue à la Syrie à l’approche de l’hiver.  La semaine dernière, les partenaires locaux de l’agence sont notamment venus en aide à plus de 10 000 personnes dans la ville de Raqqa.  Jusqu’à présent, cette année, environ un tiers des principaux ravitaillements de secours apportés par le HCR ont bénéficié aux habitants situés dans des zones difficiles à atteindre en Syrie. Chaque semaine, jusqu’à 250 camions d’aide se déplacent à l’intérieur du pays et apportent des fournitures à près de 100 000 personnes.  Dans le même temps, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime qu’une épidémie de polio n’est pas à exclure en Syrie.  L’OMS attend une confirmation définitive de cette information par des laboratoires. Un plan est en cours d’élaboration pour une intervention d’urgence qui débuterait dans la zone directement touchée, située dans la région de Deir ez-Zor.

Visite du Secrétaire général à Copenhague

Le Secrétaire général est arrivé à Copenhague ce matin.  Il a prononcé un discours lors du Forum mondial de la croissance verte, dans lequel il a exhorté les participants à accroître leurs investissements en faveur d’une économie à faible émission de carbone.  Il a affirmé que le monde se rapprochait rapidement de trois dates butoirs: celle relative aux Objectifs du Millénaire pour le développement, celle nécessitant l’établissement rapide d’un nouveau cadre de développement durable et la date butoir pour l’obtention d’un accord juridiquement contraignant en matière de changement climatique.  Il a appelé en outre à renforcer l’action et les ambitions affichées dans ce domaine.

Le Secrétaire général s’est par ailleurs entretenu avec le Premier Ministre du Danemark et le Président du Parlement danois.  Après sa rencontre avec le Premier Ministre, le Secrétaire général s’est exprimé devant les médias, indiquant qu’il s’était entretenu avec le Premier Ministre sur divers sujets, notamment la nécessité urgente de trouver une solution politique au conflit en Syrie, le soutien international à l’Afghanistan après 2014 ou encore le développement durable.  Il a également participé à une réunion avec des cadres de fonds internationaux de retraite organisée par le Ministre des finances du Danemark.

Les détails de ces réunions et les remarques du Secrétaire général sont disponibles en ligne et dans le Bureau du Porte-parole du Secrétaire général.

Conférence de presse aujourd’hui 

Cet après-midi à 13 h 15, M. Juan E. Méndez, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, tient une conférence de presse.

Conférences de presse de demain

Demain, à 11 h 30, aura lieu une réunion d’information organisée par le Bureau des affaires de désarmement de l’ONU, le World Future Council et l’Union interparlementaire, pour annoncer le vainqueur du Future Policy Award de 2013 qui vise à récompenser les meilleures politiques de désarmement.

Immédiatement après le Point de presse quotidien, une conférence de presse sera organisée par le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) de l’Union africaine (UA), le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), le Bureau du Conseiller spécial de l’ONU pour l’Afrique, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) et le Département de l’information des Nations Unies (DPI).

Salaires/maintien de la paix 

Voici les réponses apportées aux questions posées hier sur les rémunérations des soldats de la paix: les Nations Unies ne sont pas responsables du versement des salaires des troupes.   L’ONU rembourse les gouvernements à un taux normal et il incombe à ces derniers d’assurer le paiement du personnel qu’ils fournissent.   L’ONU rembourse les pays contributeurs de troupes et il est de la responsabilité de ces derniers de payer leurs soldats.  Les pays contributeurs de troupes ont, jusqu’à ce jour, perçu l’argent qui leur revenait conformément au calendrier normal des paiements.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.