Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 16 octobre 2013

16 octobre 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 16 octobre 2013

16/10/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 16 OCTOBRE 2013

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Nomination du Secrétaire général

Le Secrétaire général a nommé Mme Sigrid Kaag, des Pays-Bas, comme Coordonnatrice spéciale de la mission conjointe de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et des Nations Unies, chargée de détruire l’arsenal chimique syrien.

La nomination est intervenue après concertation avec le Directeur général de l’OIAC, M. Ahmet Üzümcü.  Mme Kaag, qui a servi comme Sous-Secrétaire générale du Bureau des relations extérieures et du plaidoyer du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) depuis 2010, a une vaste expérience en matière d’organisations internationales et de diplomatie dans les pays où elle a servi, notamment dans la région du Moyen-Orient.

Mission conjointe OIAC-ONU

La mission conjointe de l’OIAC et des Nations Unies en Syrie a été mise en place aujourd’hui à la suite d’étroites consultations entre le Directeur général de l’OIAC et le Secrétaire général de l’ONU.  Elle est conforme aux dispositions de la décision du Conseil exécutif de l’OIAC prise le 27 septembre 2013 et à la résolution 2118 (2013) du Conseil de sécurité.  La mission conjointe a été créée pour parvenir à l’élimination rapide du programme d’armement chimique syrien de la manière la plus sûre possible.  Elle poursuivra le travail entrepris par l’OIAC et l’ONU en Syrie depuis le début de ce mois.  L’OIAC et l’ONU ont établi des fonds d’affectation spéciale distincts mais complémentaires qui ont été lancés aujourd’hui aux sièges respectifs des deux organisations.  La mise en place de la mission conjointe de l’OIAC et des Nations Unies, la nomination de la Coordonnatrice spéciale et les dispositions relatives aux fonds d’affectation spéciale reposent sur les recommandations formulées par le Secrétaire général, sur la base des conseils et du soutien du Directeur général de l’OIAC, conformément à la lettre du Secrétaire général à la présidence du Conseil de sécurité en date du 7 octobre dernier.

Mission de vérification en Syrie

La mission conjointe de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et des Nations Unies a entamé ses activités de vérification sur 11 sites identifiés en Syrie.  Les activités ont également inclus la supervision de la destruction de matériel sensible sur six sites, ainsi que celle d’armes appartenant à la catégorie 3, en d’autres termes, les armes chimiques déchargées de leurs munitions.

Grèce/Ex-République yougoslave de Macédoine

L’Envoyé personnel du Secrétaire général pour les pourparlers entre la Grèce et l’ex-République yougoslave de Macédoine s’entretiendra avec les représentants de ces deux pays dans le courant du mois d’octobre.  M. Matthew Nimetz rencontrera séparément d’abord, conjointement ensuite, les deux représentants pour poursuivre les pourparlers sous l’égide des Nations Unies en vue de trouver une solution acceptable par tous.

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a entendu ce matin un exposé du Représentant spécial du Secrétaire général pour le Mali, M. Bert Koenders.  Il a affirmé que malgré les problèmes de sécurité, il y a eu une amélioration globale de la situation au Mali qui a ouvert de nouvelles perspectives pour le relèvement à long terme du pays.

M. Koenders a toutefois indiqué que le Mali avait connu des crises récurrentes au cours des dernières décennies et souligné que les causes profondes de ces problèmes devaient être réglées.  Il s’est dit préoccupé par la situation sécuritaire fragile, notamment dans le nord.  Le Représentant spécial a exhorté tous les acteurs et parties à considérer comme prioritaire l’élaboration d’une feuille de route transparente et négociée pour des pourparlers inclusifs.  Il a également déclaré que la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA)était confrontée à de graves difficultés et n’avait pas de moyens tels que des hélicoptères pour faciliter le déploiement rapide et l’accès aux zones reculées.  M. Koenders devrait s’adresser aux journalistes à la fin des consultations du Conseil de sécurité.

République centrafricaine

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré aujourd’hui que les directeurs des programmes d’aide d’urgence de plusieurs agences des Nations Unies et d’organisations non gouvernementales se rendraient à partir de demain jusqu’à samedi en République centrafricaine.  La délégation examinera les moyens de renforcer l’appui à l’action humanitaire dans le pays. 

Vendredi, la délégation se rendra dans les villes du nord de Bossangoa et Kaga-Bandoro pour s’enquérir de l’impact humanitaire de la crise et des efforts de secours.

Philippines

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires a indiqué qu’un séisme d’une magnitude de 7,2 a frappé hier l’île Bohol, dans le centre des Philippines.  Les autorités ont confirmé la mort de 99 personnes et 276 autres blessées.

Plus de deux millions de personnes sont touchées par le tremblement de terre qui a provoqué des glissements de terrain.  Une équipe conjointe du Gouvernement et OCHA a effectué une évaluation préliminaire à l’épicentre du séisme où les besoins en matériels médicaux et en eau potable sont pressants.  La moitié des maisons situées dans l’épicentre ont été détruites ou endommagées.

Les autorités gouvernementales et la Croix-Rouge philippine ont mobilisé des équipes et des ambulances d’intervention d’urgence, tandis que les agences humanitaires, dont celles des Nations Unies, arrivent sur place pour soutenir l’évaluation des besoins, la coordination et la gestion des camps, du matériel de première nécessité et de la logistique.

Déplacements du Secrétaire général

Le Secrétaire général quittera New York, le lundi 21 octobre, pour le Danemark.  Mardi, il prendra la parole au Global Green Growth Forumà Copenhague et rencontrera le Premier Ministre, le Président du Parlement et le Président du Comité de la politique étrangère.  Il participera également à une réunion organisée par le Ministre des finances avec des d’investisseurs institutionnels.

Mercredi, le Secrétaire général prononcera le discours d’ouverture de la Réunion de Copenhague sur le financement climatique.  Il s’entretiendra également avec le Ministre des affaires étrangères et le Ministre du climat, de l’énergie et de la construction.  Le Secrétaire général participera également au lancement du Efficient Energy Hub, programme qui vise à se placer au centre des efforts déployés dans le monde pour doubler l’efficacité énergétique d’ici à 2013, sous l’égide de l’initiative « Énergie durable pour tous ».  Le Secrétaire général participera également à une réunion au cours de laquelle il aura des échanges avec un large groupe de jeunes avant de regagner New York le mercredi 23 octobre.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.