Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 26 septembre 2013

26 septembre 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 26 septembre 2013

26/9/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 26 SEPTEMBRE 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Sierra Leone


Le Secrétaire général accueille avec satisfaction la publication par la Chambre d’appel du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) du jugement d’appel dans l’affaire concernant M. Charles Taylor, ancien Président du Libéria.  C’est une journée historique et capitale pour les peuples de Sierra Leone et de la région.  Cette décision est une étape importante en matière de justice pénale internationale, en ce qu’elle confirme la condamnation d’un ancien chef d’État pour avoir aidé, encouragé, et organisé des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.


Pakistan


Dans une déclaration, le Secrétaire général se dit attristé par les pertes en vies humaines au Pakistan, et les dommages causés, à des milliers de logements, par le tremblement de terre d’une magnitude de 7,8 qui a frappé certaines parties de la province du Baloutchistan, le 24 Septembre dernier.


Activités et discours du Secrétaire général


Ce matin, le Secrétaire général a pris la parole lors de la Réunion ministérielle du Forum des partenaires de l’Autorité intergouvernmentale pour le développement (IGAD).


Le Secrétaire général a fait remarquer que la terrible attaque terroriste, perpétrée à Nairobi le week-end dernier, nous rappelle de façon dramatique la grave menace que représente Al-Chabaab.  Elle nous rappelle que nous devons donner la plus haute priorité à notre objectif commun qui est de consolider la paix en Somalie.


M. Ban a ajouté que la Somalie continue de faire face à un important défi sécuritaire et qu’il est temps de renforcer notre engagement à cet égard.


Le Secrétaire général s’est ensuite adressé aux États Membres à l’occasion de la première Réunion de haut niveau sur le désarmement nucléaire que l’Assemblée générale ait jamais organisée auparavant.


M. Ban a déclaré que certains pourraient regretter que le désarmement nucléaire reste un rêve, mais il a ajouté que cela revient à ignorer les avantages incontestés que le désarmement présenterait pour l’ensemble de l’humanité.  Il a dit qu’il appartient maintenant aux États Membres de prendre des mesures importantes et concrètes pour réaliser notre grand objectif de désarmement.


Lors d’une réunion consacrée au Sahel, le Secrétaire général a indiqué que nos efforts collectifs avaient contribué à améliorer la situation politique et sécuritaire au Mali et à répondre à certains des défis plus larges dans la région.  Il a ajouté que la Stratégie intégrée des Nations Unies, mise au point sous la direction de son Envoyé spécial, M. Romano Prodi, privilégiait la gouvernance, la sécurité et la résilience, en précisant que sa mise en œuvre exigeait des ressources adéquates et l’engagement de tout le système onusien.


Le Secrétaire général est également intervenu devant les ministres des affaires étrangères du Groupe des 77, qui, a-t-il dit, peut aider les Nations Unies à utiliser efficacement le multilatéralisme comme moteur du changement.


Dans l’après-midi, le Secrétaire général interviendra lors de plusieurs manifestations, dont un Sommet mondial sur l’aide humanitaire, la Réunion de haut niveau du Conseil de sécurité sur les armes de petit calibre et la Réunion spéciale d’un groupe de partisans de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).


Enfin, M. Ban fera des remarques à l’occasion d’une réunion au niveau ministériel de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est(ASEAN) et des Nations Unies, puis d’une réunion de haut niveau du Groupe des amis du Secrétaire général sur le Myanmar.


Vice-Secrétairegénéral


Le Vice-Secrétaire général a fait une déclaration, ce matin, lors d’une Réunion sur l’état de droit et le programme de développement pour l’après-2015.


Hier matin, M. Jan Eliasson a déclaré, à la Réunion sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), que les participants avaient franchi un pas important en engageant les gouvernements à intensifier leurs efforts pour réaliser ces objectifs.


Pendant une réunion séparée sur les besoins humanitaires de la Syrie et des pays voisins, le Vice-Secrétaire général a fait remarquer que près de sept millions de personnes en Syrie, soit près d’un tiers de la population, avaient été déplacées.  De plus, 2,1 millions de Syriens ont trouvé refuge dans des pays voisins.  Plus de 3 000 écoles et plus de la moitié des hôpitaux du pays ont été endommagés ou détruits.


Syrie


La mission d’enquête dirigée par le professeur Åke Sellström est arrivée, hier après-midi, à Damas pour reprendre ses activités d’établissement des faits en Syrie liées aux allégations crédibles concernant l’utilisation d’armes chimiques.


La mission continue de recevoir le plus grand appui de la part des Nations Unies en Syrie et dans la région.


Après son arrivée à Damas, l’équipe a finalisé ses préparations pour le travail qui l’attend, y compris une réunion avec les autorités syriennes en rapport avec ses activités d’établissement des faits.


Yémen


Le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Yémen, M. Jamal Benomar, a conclu une visite d’un mois au Yémen et présentera, demain, son rapport au Conseil de sécurité.


Ce rapport met l’accent sur les progrès réalisés dans le cadre du processus politique et de la Conférence nationale sur le dialogue au Yémen, ainsi que sur les délibérations initiales des négociations qui ont duré deux semaines sur la question du Sud et les défis restants.


Après la réunion du Conseil de sécurité, le Conseiller spécial retournera à SanaA pour continuer d’appuyer les pourparlers et faciliter le consensus sur la question du Sud, le document final du dialogue national, ainsi que le lancement du processus d’édification de la constitution.


Droits de l’homme


La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, fera un exposé lors d’une Réunion ministérielle sur la violence et la discrimination à l’encontre des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT).  C’est la première fois que la question est abordée au niveau ministériel aux Nations Unies.


Dans ses remarques, Mme Pillay mettra l’accent sur les progrès remarquables réalisés lors de la dernière décennie pour garantir les droits de l’homme de la communauté LGBT.  Elle soulignera toutefois qu’en dépit des progrès, de graves défis restent à surmonter.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.