Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 7 août 2013

7 août 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 7 août 2013

7/8/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 7 AOÛT 2013

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Nomination

Le Secrétaire général a nommé M. Miguel De Serpa Soares, du Portugal, en tant que Secrétaire général adjoint aux affaires juridiques et Conseiller juridique des Nations Unies.  Il remplacera Mme Patricia O’Brien, de l’Irlande.  M. Serpa Soares est actuellement Directeur général du Département des affaires juridiques du Ministère des affaires étrangères du Portugal.

Des informations plus détaillées sur cette nomination sont disponibles au Bureau du Porte-parole.

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a tenu, ce matin, des consultations sur Abyei et sur la situation entre le Soudan et le Soudan du Sud.

Cet après-midi, le Conseil poursuivra ses consultations sur le travail du Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1718 (2006) concernant la République populaire démocratique de Corée.  

Myanmar

L’Équipe des Nations Unies au Myanmar a salué la libération de 68 enfants et adolescents par les Forces armées du Myanmar.  Cette annonce intervient un mois exactement après la libération de 42 enfants et adolescents.

Il s’agit de la quatrième remise en liberté dans le cadre du Plan d’action conclu entre l’Équipe des Nations Unies sur le terrain et le Gouvernement du Myanmar.  Ce Plan d’action vise à surveiller et à rapporter les graves violations des droits des enfants.

Des informations plus détaillées sont disponibles au Bureau du Porte-parole.

Philippines

Plus de 470 000 personnes sont affectées par les inondations et les pluies torrentielles de la semaine dernière aux Philippines.  La plupart d’entre elles se trouvent à Mindanao. 

Les autorités ont déclaré la province de Manguindanao, à Mindanao, région sinistrée en vue d’accélérer les efforts de secours.  Les autorités régionales assistent environ 72 000 personnes sur près de 250 000 victimes dans la province de Manguindanao et ont demandé des vivres supplémentaires au Gouvernement des Philippines.

L’Équipe de pays des Nations Unies et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) travaillent étroitement avec le Gouvernement et les partenaires humanitaires.

Peuples autochtones

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, a déclaré aujourd’hui que les États doivent faire davantage pour honorer et renforcer leurs traités sur les peuples autochtones, quelle que soit la date de leur signature.

Dans un communiqué qui sera publié, vendredi, à l’occasion de la Journée internationale des peuples autochtones du monde, Mme Pillay rappelle que, même s’ils ont été signés il y a un siècle, de nombreux traités demeurent la pierre angulaire de la protection de l’identité, de la terre et des coutumes des peuples autochtones.

La déclaration est disponible en ligne.

Questions de suivi

À une question posée hier par un journaliste sur la Somalie, le Porte-parole a répondu qu’en ce qui concerne la question sur Puntland, la Mission d’assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM) indique que le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Nicholas Kay, a appris des informations faisant état de la décision unilatérale des dirigeants du Puntland de rompre les liens avec le Gouvernement fédéral de la Somalie sur un certain nombre de préoccupations, notamment l’interprétation des dispositions constitutionnelles et l’application des dispositions fédérales.  M. Kay va utiliser ses bons offices pour poursuivre le dialogue avec à la fois le Gouvernement fédéral et la direction politique du Puntland qui cherchent à parvenir à une entente mutuelle sur ces questions et d’autres questions clefs.

S’agissant de l’évacuation d’un journaliste blessé, la Mission indique que le journaliste avait été évacué, le lundi 5 août, vers l’hôpital de Nairobi pour y subir une intervention chirurgicale, après que le Syndicat national des journalistes (NUSOJ) en Somalie ait obtenu l’autorisation du Ministère de l’information pour son transfert à l’hôpital.  La Mission ajoute qu’elle suit, avec le Syndicat national des journalistes, l’état de santé du journaliste et cherche aussi à mieux comprendre pourquoi un journaliste travaillant pour une station de radio privée (Radio Dalsan) aurait besoin d’une autorisation du Ministère de l’information pour son évacuation d’urgence.

Enfin, pour ce qui est de l’attaque perpétrée contre un autre journaliste à Kismayo -comme pour tous les cas similaires-, les attaques contre les journalistes sont, bien sûr, inacceptables, et les journalistes devraient être en mesure d’effectuer leur travail sans intimidation.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.