Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 6 août 2013

6 août 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 6 août 2013

6/8/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 6 AOÛT 2013

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Conseil de sécurité

Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-Moon, s’est exprimé ce matin au cours d’un débat public du Conseil de sécurité sur la coopération entre les Nations Unies et les organisations régionales et sous-régionales.  Il a déclaré que cette réunion était une bonne occasion d’explorer la nature des difficultés rencontrées lorsque différentes entités travaillent ensemble et d’examiner les moyens d’améliorer cette coopération.

Dans ses propos, le Secrétaire général a également déclaré que l’Organisation des Nations Unies et les organisations régionales et sous-régionales doivent tirer les leçons de leurs collaborations, afin de construire des accords de partenariat toujours plus innovants et flexibles qui mettent à profit et s’appuient sur leurs points forts respectifs.

Il a indiqué que les organisations régionales et sous-régionales ont une connaissance profonde de leur milieu, une vue profonde et unique des réalités de leur environnement et des réseaux locaux solides.  Il a relevé que l’Organisation des Nations Unies ajoute à cette équation sa composition et sa légitimité universelles, une longue expérience et une capacité opérationnelle avérée dans le domaine de la paix et de la sécurité internationales. 

La déclaration du Secrétaire général est disponible en ligne.

D’autre part, le Président du Conseil de sécurité a publié une Déclaration présidentielle dans laquelle le Conseil exprime son intention d’envisager de nouvelles mesures pour promouvoir une coopération plus étroite entre les Nations Unies et les organisations régionales et sous-régionales.

Soudan

Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour le Soudan, M. Ali Al-Za’tari, et le représentant du Haut-Commissariat pour les refugiés (HCR) dans le pays, M. Kai Nielsen, ont déclaré aujourd’hui dans un communiqué commun que les efforts humanitaires destinés aux personnes déplacées au Darfour ont dû être réduits parce que le Gouvernement du Soudan n’a pas renouvelé le permis de travail d’un grand nombre de personnels internationaux du HCR.

Sur les 37 membres du personnel international du HCR basés au Darfour, seulement 17 ont un permis de travail valide leur permettant de continuer leur travail.  Les permis des 20 autres n’ont pas été renouvelés, malgré les efforts de suivi effectués par le HCR auprès des autorités gouvernementales compétentes.

La situation humanitaire au Darfour reste critique, en particulier pour les communautés déplacées.  Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour le Soudan et le représentant du HCR ont indiqué que l’absence de permis de travail aura un impact direct sur des projets relatifs à la santé, à l’éducation, aux services de base, à l’aide à la survie des déplacés et à la fourniture d’abris d’urgence.  Ils ont appelé le Gouvernement du Soudan à renouveler les permis de travail de tous les membres du personnel du HCR afin qu’ils puissent reprendre leurs actions au Darfour.

Toujours au Soudan, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré qu’il travaille en collaboration avec le groupe de travail national sur les inondations et avec le Croissant-Rouge soudanais pour coordonner la réponse humanitaire après les fortes pluies et les crues soudaines survenues dans différentes zones du pays.  Les communautés affectées reçoivent déjà une assistance.

Le Gouvernement du Soudan a indiqué qu’au cours des derniers jours, 98 500 personnes ont été touchées par de fortes pluies, notamment à Khartoum et dans l’État du Nil bleu.

Bahreïn

Le Bureau du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, a exprimé sa préoccupation au sujet des recommandations formulées récemment pour que soient durcies les sanctions inscrites dans une loi de 2006 réprimant le terrorisme au Bahreïn.  Cette loi a été modifiée par un décret royal le 31 juillet dernier, conformément à ces recommandations.

Tout en reconnaissant la responsabilité des États dans le cadre du maintien de la loi et de l’ordre public, le Haut-Commissariat aux droits de l’homme a déclaré que l’imposition de toute mesure doit se faire dans le respect des normes internationales relatives aux droits humains.

Pakistan

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que les autorités locales au Pakistan poursuivent les efforts de sauvetage et de secours engagés dans les zones touchées par des crues subites consécutives aux récentes pluies de mousson qui se sont abattues sur le pays.  Les autorités ont informé le Bureau d’OCHA que les pluies de la mousson ont tué environ 80 personnes, en ont blessé 36 autres et ont provoqué le déplacement de plus de 81 000 personnes à ce jour.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) va fournir des soins de santé d’urgence et des kits de traitement des maladies diarrhéiques, ainsi que des comprimés de purification d’eau et des médicaments contre le paludisme pour venir en aide à 5 000 personnes.  D’autres agences humanitaires ont offert leur soutien et se sont dites prêtes à intervenir.

Pendant ce temps, les agences de l’ONU et leurs partenaires travaillent avec les autorités locales pour apporter de l’aide vitale aux populations vivant en Afghanistan voisin.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) va distribuer de la nourriture et fournir deux mois de ration alimentaire aux sinistrés.  Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) travaille avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) afin de fournir de l’eau et des matériels d’assainissement aux personnes affectées.

Yémen

Au Yémen, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a comptabilisé l’arrivée de plus de 46 000 réfugiés et migrants au cours des six premiers mois de cette année.  Le HCR demeure préoccupé par le nombre croissant de gens qui font le dangereux voyage en bateau à partir de la corne de l’Afrique vers le Yémen.

Le nombre de demandeurs d’asile, de réfugiés et de migrants au Yémen a augmenté au cours des six dernières années.  Auparavant, les réfugiés somaliens constituaient entre le tiers et le quart du total des arrivées.  Mais au cours des six premiers mois de cette année, plus de 80% des migrants provenaient d’Éthiopie.

UNESCO

La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) a condamné l’assassinat de Mario Sy, le troisième journaliste tué aux Philippines en deux jours.

Mme Irina Bokova a déclaré que ce meurtre est extrêmement alarmant et a exhorté les autorités à traduire les coupables de ces crimes en justice.

Mario Sy, qui collaborait comme pigiste au journal « Sapol », a été abattu par un homme non identifié qui est entré dans sa maison dans la province de Cotabato dans le sud du pays.

Plus de détails sur cette information sont disponibles sur le site Internet de l’UNESCO

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.