Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 juillet 2013

24 Juillet 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 juillet 2013

24/7/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 24 JUILLET 2013

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Eduardo del Buey, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Bourse de New York

Cet après-midi, le Secrétaire général se rendra à la Bourse de New York où il devrait sonner la cloche marquant la fin des transactions boursières de la journée.

Lorsqu’il sera à la Bourse, M. Ban devrait se féliciter de la participation du New York Stock Exchange Euronext à l’Initiative des Nations Unies pour des marchés durables.

Depuis que le Secrétaire général a ouvert la première session sur les bourses durables en 2009, huit bourses nationales ont rejoint cette initiative, avec près de 13 000 entreprises de pays développés et de pays émergeants.

Le Secrétaire général devrait ensuite déclarer que l’adhésion de la plus grande bourse mondiale à cette initiative des Nations Unies est une grande avancée, qui traduit l’importance et la pertinence du développement durable pour le secteur privé dans le monde entier.

Le discours du Secrétaire général des Nations Unies à la Bourse de New York sera publié en fin de journée.

Syrie

La Haut-Représentante pour les affaires de désarmement, Mme Angela Kane, et le professeur Åke Sellström, Chef de la Mission des Nations Unies chargée d’enquêter sur les allégations d’utilisation d’armes chimiques en République arabe syrienne, sont arrivés aujourd’hui à Damas.

Les discussions porteront sur la conclusion des consultations sur les modalités de coopération nécessaire en Syrie qui sont requises pour la conduite d’une mission appropriée, sûre et efficace.

Conseil de sécurité – Darfour

Le Conseil de sécurité a entendu, ce matin, un exposé du Représentant spécial de l’Union africaine et de l’ONU pour l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), M. Mohamed Ibn Chambas.

Il a estimé que la montée des violences interethniques dans les États du Darfour au cours du premier semestre 2013 était très inquiétante.  La militarisation accrue et la prolifération des armes parmi les civils, accompagnées de la détérioration de la situation humanitaire, a-t-il noté, ont entraîné des violences interethniques qui ont causé, à ce jour, plus de morts, de blessés et de déplacements de population que les combats entre les forces gouvernementales et les non-signataires du Document de Doha pour la paix au Darfour.

M. Chambas a déclaré que la MINUAD avait continué à faire tout son possible pour protéger les civils, notamment en assurant un soutien logistique et technique à la médiation locale, et en augmentant les patrouilles dans les zones touchées.

Au sujet du Document de Doha, il a indiqué que les signataires travaillaient à sa mise en œuvre, « même si c’est à un rythme trop lent », a-t-il ajouté.  Il a appelé à honorer les engagements dans les délais prévus.

M. Chambas a également déclaré qu’il comptait sur le Gouvernement du Soudan pour enquêter sur la récente attaque perpétrée contre la MINUAD, le 13 Juillet dernier, qui a fait sept morts parmi les soldats de la paix.  

Conseil de sécurité – adoption de résolutions

Ce matin, le Conseil de sécurité a prorogé le mandat de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) jusqu’au 31 juillet 2014. 

Il a également prorogé le mandat du Groupe de contrôle pour la Somalie et l’Érythrée jusqu’au 25 novembre 2014. 

République centrafricaine

La mission politique des Nations Unies en République centrafricaine (Bureau intégré des Nations Unies en République centrafricaine, BINUCA) est préoccupée par des informations qu’elle a reçues concernant des violations de droits de l’homme dans ce pays.

Hier, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République centrafricaine, M. Babacar Gaye, a rencontré des représentants d’organisations non gouvernementales locales chargées de questions de droits de l’homme, qui l’ont informé que les soldats de la Seleka avaient commis des violations graves de ces droits, notamment des tueries systématiques et des viols de civils.  Ils ont aussi indiqué au Représentant spécial que les défenseurs des droits de l’homme étaient visés et menacés par la Seleka.  Ces soldats, ont-ils dit, ont tenté à plusieurs reprises d’éliminer les preuves de ces abus, pillé et détruit des biens publics, occupé des écoles et recruté des enfants.

La semaine dernière, la Mission a condamné des violations telles que des exécutions extrajudiciaires et des actes de torture commis à Bangui.  La Mission a appelé à mettre un terme à ces violations.  Elle a demandé aux autorités centrafricaines de poursuivre en justice les auteurs de ces actes et d’accélérer l’adoption de mesures visant à améliorer la sécurité.

Une déclaration sur ce sujet est disponible au Bureau du Porte-parole.

Mali

Une nouvelle enquête sur la nutrition et la mortalité, menée conjointement par le Ministère de la santé du Mali et ses partenaires, dont le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), a révélé que plus de 13% des enfants de moins de 5 ans souffraient de malnutrition à Gao, dans le nord du Mali.

Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies, M. David Gressly, a invité à prendre dès maintenant des mesures afin que les enfants qui peuvent encore être sauvés ne soient pas livrés à une mort certaine et pour que de nouveaux cas soient évités.

Selon les conclusions de cette enquête, 13,5% des enfants de la région souffrent de la malnutrition.  Le seuil à partir duquel ce problème devient une urgence, tel que fixé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), est de 15%.  Au cours des six prochains mois, on estime que 22 730 enfants seront en danger.

Un communiqué de presse plus détaillé sur cette question est disponible.

Assainissement

Ce matin, l’Assemblée générale a adopté une résolution par laquelle elle a décidé de proclamer le 19 novembre « Journée mondiale des toilettes ».  Dans sa déclaration, le Vice-Secrétaire général a indiqué que cette nouvelle célébration annuelle permettrait de sensibiliser à long terme sur l’accès à l’assainissement pour tous.  Malgré les progrès accomplis dans la poursuite des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), une personne sur trois n’a pas accès à des toilettes, a-t-il fait observer.  Près de 2 000 enfants meurent chaque jour de maladies liées à la diarrhée qu’il est pourtant possible de prévenir.

Le Vice-Secrétaire général a exhorté chaque pays à accélérer les progrès en vue de parvenir à un monde où chaque personne pourrait exercer ce droit fondamental.  Il a dit vouloir travailler avec tous les partenaires afin de faire de « l’Assainissement pour tous » une réalité.

Le texte intégral de sa déclaration est disponible au Bureau du Porte-parole et en ligne.

Rencontre du Secrétaire général avec M. John Kerry demain

Demain, à 9 h 20, le Secrétaire général rencontrera le Secrétaire d’État des États-Unis, M. John Kerry, ici au Siège des Nations Unies.  Avant leur réunion, ils devraient, tous les deux, faire de brèves remarques devant la presse, qui seront retransmises en direct par la télévision.  Les photographes accrédités sont invités à couvrir cet évènement qui aura lieu dans la salle de conférences du 38e étage.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.