Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 16 avril 2013

16 avril 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 16 avril 2013

16/4/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 16 AVRIL 2013

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Iran

Un tremblement de terre d’une amplitude de 7,8 sur l’échelle de Richter a frappé la région à faible densité de population de Sistan va Baluchestan, en Iran, en début de journée.  Selon les informations disponibles, ce tremblement de terre a fait de nombreux morts et blessés en Iran ainsi qu’au Pakistan, de l’autre côté de la frontière.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) est en contact avec les autorités iraniennes et pakistanaises.  Il suit la situation de près et se tient prêt à intervenir si on le lui demande.

Ce tremblement de terre a frappé l’Iran moins d’une semaine après que la région de Bushehr, sur la côte du Golfe persique, a été frappée par un tremblement de terre d’une amplitude de 6,1 sur l’échelle de Richter, faisant au moins 37 morts.

République centrafricaine

Le Secrétaire général est alarmé par la détérioration rapide de la situation sécuritaire en République centrafricaine (RCA).  Il est particulièrement préoccupé par les informations faisant état d’affrontements entre la Séléka et la population à Bangui qui ont causé la mort de nombreux civils.

Côte d’Ivoire

Ce matin, au Conseil de sécurité, le Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, M. Edmond Mulet, a fait le point sur la situation en Côte d’Ivoire.  Il a indiqué que le pays continue de faire face à des défis et à des menaces, et que la présence de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire ONUCI) demeure nécessaire.

M. Mulet a indiqué que de manière générale des progrès ont été faits, mais que l’instabilité qu’à récemment connue l’ouest du pays, le long de la frontière avec le Libéria, démontre que la situation sécuritaire demeure fragile.

M. Mulet a indiqué que le pays continue de faire face à des menaces notables en matière de paix et de sécurité, notamment du fait de l’existence continue de réseaux affiliés avec l’ancien régime et dont le but est de déstabiliser le Gouvernement.  À cela s’ajoutent des informations sur la présence de mercenaires, d’anciens combattants et d’autres éléments armés le long de la frontière avec le Libéria, ainsi que la circulation incontrôlée d’armes.

Syrie

Les dirigeants des agences humanitaires de l’ONU ont publié une déclaration commune dans laquelle ils engagent les dirigeants politiques impliqués à honorer leurs responsabilités envers le peuple de la Syrie et l’avenir de la région.  Ils indiquent que les deux années de conflit ont fait plus de 70 000 morts, y compris des milliers d’enfants.

Ils disent que les agences de l’ONU et leurs partenaires internationaux font tout ce qu’ils peuvent.  Ils ont réussi à fournir un abri à plus d’un million de réfugiés; à livrer des vivres et d’autres éléments de première nécessité à des millions de personnes déplacées par le conflit; à assurer un accès à l’eau et à l’assainissement à plus de 5,5 millions de personnes touchées en Syrie et dans les pays voisins; et à procurer des services de santé de base à des millions de Syriens.  Mais cela est encore loin de subvenir aux besoins de la population.  Les agences sont sur le point de suspendre, d’ici à quelques semaines, certaines de leurs opérations humanitaires.

Yémen

Le Coordonnateur de l’assistance humanitaire de l’ONU au Yémen, M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, a fait part de ses graves préoccupations au sujet de l’aggravation du sort de milliers de migrants originaires de la corne de l’Afrique qui se trouvent dans le dénuement et sont à présent bloqués dans le nord du Yémen.  Il a indiqué que leur situation exige une attention urgente.

M. Ahmed a précisé que de nombreux migrants ont été victimes de graves abus physiques et de graves formes d’exploitation économique et sexuelle.  Nombre d’entre eux, des enfants notamment, sont bloqués dans la région dans des conditions extrêmement difficiles.  On se doit de réagir à leur misère avec urgence.

Darfour

Le Représentant résident et Coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Soudan, M. Ali Al-Za’tari, a fait part, aujourd’hui, de ses graves préoccupations au sujet de la sûreté et du bien-être des civils pris au piège dans les combats qui opposent, dans l’État du Darfour-Est, les forces du Gouvernement à la faction Mini Minawi de l’Armée de libération du Soudan.

M. Al-Za’tari a réclamé un accès immédiat afin de fournir une aide aux personnes qui sont dans le besoin.  Il a également exhorté les forces du Gouvernement et la faction Mini Minawi à honorer leur responsabilité humanitaire qui est de protéger les civils.

Les représentants du Gouvernement du Soudan, de l’Union africaine et de l’ONU se sont par ailleurs réunis, hier, à Addis-Abeba.

Leurs discussions ont été centrées sur l’augmentation du nombre d’incidents sécuritaires au Darfour, ainsi que sur l’accès des Casques bleus de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) dans les zones les plus frappées par les conflits.

Mali

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué aujourd’hui qu’il travaille avec des organisations partenaires pour venir en aide à des familles dans le nord du Mali dont l’accès à la nourriture a non seulement été limité par les conflits, mais devrait aussi s’aggraver pendant la saison de disette qui va du mois d’avril au mois de juin.

Le PAM a indiqué qu’il augmente l’acheminement de vivres par voie terrestre et par barges et qu’il a récemment lancé une opération logistique pour livrer de la nourriture depuis le Niger.

L’agence a l’intention de venir en aide à plus d’un demi-million de personnes au Mali chaque mois, y compris environ 360 000 personnes qui se trouvent dans le nord du pays.  Elle a également l’intention d’aider 163 000 réfugiés maliens qui sont actuellement au Burkina Faso, en Mauritanie et au Niger.

Conférences de presse.

En début d’après-midi, le Président de l’Assemblée générale, M. Vuk Jeremić, a donné une conférence de presse.

Demain, à 12 h 30, le Secrétaire général tiendra une conférence de presse.  Par conséquent, il n’y aura pas de Point de presse ce jour-là.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.