Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 avril 2013

11 avril 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 11 avril 2013

11/4/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 11 AVRIL 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Eduardo del Buey, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général à Washington


Le Secrétaire général rencontre, cet après-midi à la Maison Blanche, le Président des États-Unis, M. Barack Obama.  Il doit remercier le Président du ferme soutien des États-Unis à l’Organisation.  Les deux hommes doivent discuter d’un large éventail de sujets urgents ainsi que des enjeux mondiaux à plus long terme. 


Le Secrétaire général doit aussi rencontrer le Président de la Banque mondiale, M. Jim Kim, avant de revenir à New York tard dans la journée. 


Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité a tenu ce matin des consultations sur la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) et sur le Soudan et le Soudan du Sud. 


Le Conseil a entendu un exposé du Chef de la Mission, le général de division Yohannes Gebremeskel Tesfamariam, et du Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix, M. Edmond Mulet.


République centrafricaine


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a souligné aujourd’hui que la situation humanitaire en République centrafricaine continuait de se détériorer avec des troubles et des déplacements de population à grande échelle à travers tout le pays.


Les communautés touchées par la crise ont un besoin urgent d’assistance alimentaire, de protection, de soins médicaux, d’eau et d’assainissement.  Il existe aussi de graves préoccupations au sujet de violations généralisées des droits de l’homme dans le pays.


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires a indiqué que les efforts humanitaires en cours avaient été entravés par l’insécurité et l’accès limité aux populations dans le besoin.  Le Bureau a appelé toutes les parties à préserver et à faciliter l’accès pour tous les travailleurs humanitaires qui doivent atteindre les communautés touchées avec des biens d’importance vitale comme la nourriture, l’eau, des abris et des produits médicaux.


Soudan


Le Programme alimentaire mondial (PAM) a réussi à apporter de l’aide humanitaire, pour la première fois depuis le début du conflit en septembre 2011, à environ 51 000 personnes dans l’État du Nil bleu, au Soudan.


La première série de distributions de rations alimentaires pour deux mois concerne environ 12 000 personnes à Geissan et 39 000 à Kurmuk.


Le PAM prévoit d’atteindre les populations vivant dans six localités avant la saison des pluies qui commence en mai.  Le PAM a encore besoin de 20 millions de dollars pour assurer la distribution de 17 000 tonnes de nourriture.


Jordanie


L’Administratrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Mme Helen Clark, a achevé hier une visite de quatre jours en Jordanie.  Elle a affirmé qu’un large appui international était nécessaire pour les pays qui accueillent un nombre croissant de réfugiés fuyant la Syrie, y compris la Jordanie. 


Elle a ajouté que la Jordanie souffrait d’une crise causée véritablement par le débordement des événements tragiques en Syrie.  Pendant que la communauté internationale répond aux besoins urgents des réfugiés, il est important que la situation particulière de la Jordanie soit également prise en compte.


Tribunal spécial pour le Liban


Le Tribunal spécial pour le Liban condamne dans les termes les plus forts la dernière tentative visant à porter atteinte à la bonne administration de la justice par la publication d’une liste de prétendus témoins mettant potentiellement en danger la vie des citoyens libanais.


Le Tribunal affirme que la liste des personnes qui pourraient être mises en danger par un site Internet irresponsable ne reflète pas avec exactitude les dossiers judiciaires officiels.  Ceux qui sont derrière ce site violent de façon flagrante l’éthique journalistique et utilisent des méthodes douteuses, tel que le piratage informatique.


Toute tentative visant à entraver délibérément et sciemment le processus judiciaire, y compris la divulgation d’informations confidentielles, la menace, l’intimidation ou toute interférence avec les témoins potentiels, est prise très au sérieux par le Tribunal.  Le Tribunal confirme qu’il a demandé l’aide des autorités libanaises et d’autres entités dans cette affaire afin que des mesures appropriées soient prises si nécessaire.


Haïti


Une question a été posée hier au sujet de la formation de certains agents de Police de l’ONU travaillant avec la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).


La MINUSTAH a dit qu’elle était consciente du fait qu’avant son déploiement prévu avec elle, la Police des Nations Unies, venue des États-Unis, relevait de la gestion et de la coordination d’une société privée américaine, DynCorp.  La MINUSTAH n’a pas été impliquée dans la sélection de cette société.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.