Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 9 avril 2013

9 avril 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 9 avril 2013

09/4/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 9 AVRIL 2013

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Eduardo del Buey, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a tenu ce matin des consultations sur la République centrafricaine.  Les membres du Conseil ont été informés de l’évolution de la situation par le Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine, Mme Margaret Vogt.

Mme Vogt est aujourd’hui l’invitée du Point de presse.

Le Secrétaire général à Rome

Le Secrétaire général a rencontré aujourd’hui au Vatican le pape François.  Il a indiqué qu’ils avaient discuté de la nécessité de promouvoir la justice sociale et d’accélérer les efforts pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).  Le Secrétaire général a ajouté qu’il était très encouragé par l’engagement du pape François à bâtir des ponts entre les communautés de foi.

Le Secrétaire général a eu aussi à Rome des entretiens avec le Président et le Premier Ministre italiens ainsi qu’avec les Présidents des deux chambres du Parlement.    

Au cours d’une rencontre avec la presse à Rome, le Secrétaire général a été interrogé sur la situation dans la péninsule coréenne.  Il a déclaré que si des incidents mineurs devaient se produire, ils pourraient créer une situation incontrôlable.  Il a exhorté les autorités de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) à s’abstenir de tout discours de provocation et a exhorté les pays concernés par la situation dans la péninsule coréenne à exercer leur influence.

Interrogé sur la Syrie, le Secrétaire général a pris note du fait que le Gouvernement syrien n’a pas accepté sa proposition d’une enquête sur l’utilisation présumée d’armes chimiques dans le pays.  Le Secrétaire général n’a reçu aucune communication officielle à ce sujet de la part du Gouvernement syrien.  Il a regretté que le Gouvernement syrien n’ait pas encore accepté les modalités qu’il a proposées pour la mission d’enquête sur l’utilisation présumée d’armes chimiques en Syrie.  Le Secrétaire général a appelé le Gouvernement syrien à coopérer de façon pleine et entière, et à permettre à l’enquête de se dérouler.

Soudan du Sud

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour le Soudan du Sud, Mme Hilde Johnson, a fermement condamné aujourd’hui l’assassinat de cinq soldats de la paix et de sept civils dans une embuscade tendue par des inconnus près du campement de Gumuruk, dans l’État du Jonglei.

Au moins neuf autres Casques bleus et civils ont été blessés dans l’attaque et certains sont toujours portés disparus.

La Représentante spéciale a exprimé ses plus sincères condoléances aux familles de tous ceux qui ont été tués dans l’attaque.

Les Casques bleus de la Mission effectuent souvent des patrouilles visant à assurer la protection des civils et une escorte armée pour les convois d’aide humanitaire dans la région.

La Représentante spéciale a affirmé que l’attaque d’aujourd’hui ne découragerait ni la Mission ni les Casques bleus à protéger les communautés vulnérables au Soudan du Sud.  Elle a ajouté que la Mission était déterminée à poursuivre ses travaux afin de soutenir les autorités pour assurer la paix.

Le Secrétaire général doit publier également une déclaration sur cette attaque dans peu de temps.

Syrie

Les agences des Nations Unies et leurs partenaires continuent de fournir de l’aide humanitaire à des millions de personnes malgré l’escalade de la violence en Syrie.  Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que quelque 1,2 million de maisons ont été endommagées ou détruites, ce qui représente environ un tiers du parc immobilier en Syrie.  Près de 20% des écoles de la Syrie ont été endommagées, détruites ou sont utilisées comme abris pour les personnes déplacées à l’intérieur.

L’aide alimentaire du Programme alimentaire mondial (PAM) a atteint environ deux millions de personnes en mars contre environ 1,7 million en février.  Dans le même temps, un convoi interagences des Nations Unies dirigé par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a livré des vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole pour environ un demi-million d’enfants à Alep.  Le convoi a également livré des fournitures médicales à plus de 30 000 personnes.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a fourni du matériel médical d’urgence et des médicaments pour les soins primaires de base pour 80 000 personnes dans le nord de la Syrie.  Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a fourni des couvertures, des édredons, des matelas, des couches, des jerrycans, des vêtements d’hiver et des bâches en plastique pour couvrir les besoins de 37 000 personnes à Homs, Damas et dans la partie rurale de Damas.

Soudan du Sud

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon. 

Le Secrétaire général est consterné par l’attaque lancée ce matin contre un convoi de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS).  Il condamne fermement le meurtre de cinq soldats de la paix indiens, de deux membres du personnel local de la MINUSS et de cinq autres civils travaillant comme sous-traitants locaux à Gumuruk dans l’État de Jonglei, au Soudan du Sud.  Neuf autres collègues ont également été blessés dans l’attaque, et certains sont dans un état critique.

Il appelle le Gouvernement du Soudan du Sud à traduire les auteurs de ce crime devant la justice.  Il rappelle que le meurtre de soldats de la paix est un crime de guerre qui relève de la compétence de la Cour pénale internationale (CPI).

Le Secrétaire général exprime ses plus sincères condoléances aux Gouvernements de l’Inde et du Soudan du Sud, et aux familles des Casques bleus, des membres du personnel et des sous-traitants tués au cours de l’attaque.

Liban

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban, M. Derek Plumbly, et la Représentante du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) au Liban, Mme Ninette Kelley, ont visité aujourd’hui un nouveau centre récemment ouvert par le HCR à Tyr pour l’enregistrement des réfugiés syriens. 

Le centre est destiné à accélérer les enregistrements dans le sud du Liban où plus de 60 000 personnes sont actuellement inscrites ou qui demandent à être inscrites.  Le HCR gère déjà des centres d’enregistrement dans le nord du Liban, dans la Bekaa et à Beyrouth.

Au cours d’une rencontre avec la presse à la fin de leur visite, M. Plumbly et Mme Kelley ont salué l’hospitalité offerte aux réfugiés par les habitants du sud du Liban.  Ils ont également dit qu’avec plus de 400 000 réfugiés syriens déjà inscrits ou qui demandent l’enregistrement au Liban, cette assistance était fortement dépendante d’un décaissement urgent des fonds par les donateurs.

Sahel

L’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Sahel, M. Romano Prodi, a organisé aujourd’hui une conférence sur le leadership des femmes au Sahel, à Bruxelles, en Belgique, avec le Chef par intérim d’ONU-Femmes, Mme Lakshmi Puri, et la Haut-Représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Mme Catherine Ashton.

Plus de 40 participants de la région ont souligné la contribution décisive des femmes à la reprise économique, à la stabilité politique et à la prévention des conflits.  Ils ont aussi examiné les moyens de renforcer leur rôle dans ces domaines.

M. Prodi a déclaré que les femmes du Sahel avaient contribué à mettre la région sur la voie de la stabilité.  Il a ajouté qu’il voulait puiser dans le potentiel des femmes pour accélérer les progrès au Sahel.

Chine

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que 24 cas de grippe H7N9, dont sept décès, avaient été confirmés en Chine.

Les déplacements des personnes infectées sont étroitement surveillés même s’il n’existe aucune preuve de la transmission durable d’homme à homme du virus.

La source de l’infection fait l’objet d’étude actuellement, et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a disposé des équipes sur le terrain qui mènent de nombreux tests sur les animaux.

Grèce - Ex-République yougoslave de Macédoine

L’Envoyé personnel du Secrétaire général pour les pourparlers entre la Grèce et l’ex-République yougoslave de Macédoine, M. Matthew Nimetz, devait s’exprimer devant la presse à 12 h 30 à la sortie du Conseil de sécurité après avoir rencontré les représentants des deux parties au Siège de l’ONU.

M. Nimetz a eu hier et aujourd’hui des entretiens séparés et conjoints avec les représentants des deux parties dans le but de poursuivre les pourparlers sous l’égide de l’ONU qui visent à trouver une solution mutuellement acceptable sur la question du « nom ».

Conférence de presse demain

Demain à 15 heures, dans l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, aura lieu une conférence de presse d’Amnesty International sur son rapport annuel sur la peine de mort, parrainée par la Mission permanente de la France auprès des Nations Unies.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.