Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 13 mars 2013

13 mars 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 13 mars 2013

13/3/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 13MARS 2013

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Syrie

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés est arrivé aujourd’hui en Jordanie, où il a exhorté les pays donateurs à accorder des fonds supplémentaires pour aider les réfugiés syriens et les pays d’accueil.

M. António Guterres a prévenu contre les conséquences dévastatrices -tant pour le peuple syrien que pour la stabilité régionale- si les niveaux de financement n’augmentent pas.

En Jordanie, le Haut-Commissaire a eu des réunions avec le Roi Abdallah II Bin Al Hussein, le Premier Ministre et avec le Ministre des affaires étrangères.

Le pays accueille plus de 450 000 réfugiés syriens.  M. Guterres a déclaré que même si le nombre croissant de réfugiés a affecté la vie économique et sociale en Jordanie, le pays reste un pilier de la stabilité régionale et a fait un remarquable travail pour assister les réfugiés avant la crise actuelle.

Conseil de sécurité

Cet après-midi à 15 heures, le Représentant exécutif du Secrétaire général et Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Sierra Leone (BINUCSIL), M. Jens Anders Toyberg-Frandzen, présentera le dixième rapport du Secrétaire général sur les activités du Bureau.  La présentation sera suivie de consultations. 

République démocratique du Congo

Les recherches menées par des spécialistes des droits de l’homme travaillant pour le Bureau conjoint des Nations Unies pour les droits de l’homme en République démocratique du Congo (RDC) indiquent que le nombre de décès en détention a presque doublé en 2012, et que les conditions restent extrêmement pauvres dans la grande majorité des centres de détention.

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, a déclaré que les personnes privées de liberté ne devraient jamais être délaissées pour mourir de faim ou de mauvais traitements.

Le rapport rappelle au Gouvernement de la RDC ses obligations de protéger et de prendre soin des personnes en détention, et souligne qu’il est de la responsabilité de l’État de veiller à ce que leurs besoins fondamentaux soient satisfaits, en particulier ceux qui, s’ils sont ignorés, pourraient causer des pertes en vies humaines.

Le rapport a indiqué que cette situation est à mettre sur le compte d’une corruption endémique et le manque de transparence dans la gestion des prisons en RDC.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la RDC, M. Roger Meece, a salué les mesures concrètes prises par le Gouvernement pour remédier à la situation, y compris la suspension de hauts fonctionnaires soupçonnés de corruption.

Droits de l’homme

      La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navy Pillay, est intervenue, aujourd’hui devant le Conseil des droits de l’homme, pour expliquer ce qu’elle qualifie d’impact profondément négatif de la corruption sur les droits de l’homme.

Elle a fait remarquer que l’argent détourné à travers la corruption pourrait nourrir 84 fois plus de personnes souffrant de la faim dans le monde.

Elle a indiqué que la corruption dans l’administration de la justice - qui permet aux auteurs de rester impunis tant qu’ils paient des pots-de-vin - crée un cercle vicieux de la criminalité.

Elle refuse l’accès à la justice pour les victimes, elle exacerbe les inégalités, affaiblit la gouvernance et les institutions, fait perdre la confiance du public, encourage l’impunité et fait obstacle à l’instauration de l’état de droit.

Santé

Le Secrétaire général prendra, cet après-midi, la parole au Colloque mondial des présidents d’université, qui se tiendra à New York University avec pour thème « la santé mondiale ».

Dans son allocution, le Secrétaire général devrait dire que l’Organisation des Nations Unies est sur ​​tous les fronts pour accélérer les progrès en vue d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), y compris les trois objectifs consacrés à la santé.  Il soulignera, à cette occasion, que l’Organisation mène des efforts pour définir le prochain programme de développement qui s’occupera de questions en suspens, ainsi que celles qui anticipent les besoins de demain.

Le Secrétaire général devrait également dire que les maladies chroniques non transmissibles ont maintenant dépassé les maladies infectieuses comme la principale cause de mortalité dans le monde et que les Nations Unies et la communauté internationale devraient envisager la menace qu’elles posent pour le développement.

Soudan

Le Représentant résident des Nations Unies et Coordonnateur humanitaire au Soudan a lancé aujourd’hui un appel afin de réunir près d’un milliard de dollars pour venir en aide à quelque 4,3 millions de personnes dans ce pays.

Près de 1,4 million de personnes reçoivent une assistance dans les camps du Darfour.  Trois millions d’enfants entre 4 et 15 ans ne sont pas scolarisés à plein temps.  Les taux de malnutrition infantile pour l’ensemble du pays sont au-dessous des niveaux d’urgence mondiale.

Près de 60% du plan seront destinés à répondre aux besoins de plus de 3,5 millions de personnes au Darfour.

Conférence de presse jeudi 14 mars 

Demain à 11 h 15, se tiendra une conférence de presse du Haut Représentant des Nations Unies pour l’Alliance des civilisations, M. Nassir Abdulaziz Al-Nasser.  Il présentera les grandes lignes de sa vision et les priorités de l’Alliance pour les cinq prochaines années.

À 12 h 45, aura lieu une conférence de presse sur la présentation des déclarations finales du Réseau mondial pour les villes plus sûres, avec la participation du Sous-Secrétaire général et Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat), M. Joan Clos.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.