Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 5 mars 2013

5 mars 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 5 mars 2013

05/3/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 5MARS 2013


(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Eduardo del Buey, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Conseil de sécurité


Le Conseil de sécurité a débuté ce matin des consultations relatives à un projet de résolution sur la République populaire démocratique de Corée (RPDC).


À 15 heures, le Secrétaire général présentera au Conseil de sécurité son nouveau rapport sur la République démocratique du Congo (RDC).  Cette présentation sera suivie de consultations sur la situation dans ce pays.  Le Secrétaire général répondra ensuite aux questions de correspondants de presse accrédités à l’ONU à sa sortie du Conseil de sécurité qui aura lieu autour de 15 h 45.


Syrie


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que les pénuries de carburant et d’eau continuent d’affecter de nombreuses communautés en Syrie, et que l’eau contaminée est devenue un risque majeur de santé publique dans certaines régions.  L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a signalé des cas de maladies transmises par l’eau, y compris plus de 80 cas suspects d’hépatite A et plus de 100 nouveaux cas d’une maladie de la peau, la leishmaniose.


Malgré les contraintes de sécurité, les organisations humanitaires continuent d’augmenter le niveau de leurs livraisons d’aide.  L’UNICEF a procédé à une augmentation importante de ses prestations de services de santé mobiles en vue de soutenir 50 équipes médicales opérant dans 12 gouvernorats. 


Le Programme alimentaire mondial (PAM) s’est quant à lui donné pour objectif de venir en aide à 2,5 millions de personnes en ce mois de mars en leur fournissant de la nourriture.  En février, le PAM avait porté assistance à environ 1,1 million de personnes à travers la Syrie.


Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires s’efforcent d’apporter un soutien à près d’un million de réfugiés syriens dans les pays voisins de la Syrie.  Le nombre de réfugiés syriens en Égypte, en Iraq, en Jordanie et au Liban a dépassé les estimations qu’avait faites le HCR pour la période de janvier à juin 2013.


Yémen


Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué que le retour en toute sécurité des personnes déplacées au Yémen se heurte à des risques à cause des champs de mines terrestres et autres explosifs de guerre.


Le Bureau estime que 140 000 personnes anciennement déplacées ont regagné le gouvernorat d’Abyan, dans le sud du Yémen.  Plus de trois quarts d’entre elles dépendent de l’agriculture pour leur subsistance.  Aussi, le déminage des surfaces agricoles s’avère-t-il essentiel.  Alors que dans la plupart des zones urbaines, les routes et les espaces publics ont été déminés, de vastes zones de terres agricoles sont toujours infestées par des mines et autres engins explosifs.


Le Programme d’action antimines au Yémen, qui travaille avec le Gouvernement yéménite pour mener des tâches de déminage, est confronté à un déficit budgétaire d’environ 7,9 millions de dollars, soit près de 80% des fonds requis pour l’accomplissement de ces tâches.


Mali


Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a déclaré aujourd’hui que 60 victimes d’engins et de restes explosifs de guerre ont été signalées au Mali depuis avril 2012, et que les enfants constituent les deux tiers de ce total.


Environ 200 000 enfants dans les zones de conflit du centre et du nord du Mali risquent d’être blessés, voire d’être tués par ces explosifs, indique l’UNICEF.  Le niveau de risque est susceptible d’augmenter encore plus lorsque les familles déplacées vont commencer à regagner leurs maisons dans les zones qui ont connu les pires affrontements du conflit.


Afin de mieux protéger les civils contre la menace posée par les explosifs, l’UNICEF et ses partenaires prévoient, cette année, d’intensifier les activités de sensibilisation aux dangers des mines; et de conduire des campagnes de sensibilisation par radio, en particulier dans les régions du nord, afin de mener des actions de prévention auprès du public vivant dans les zones touchées par le conflit.


Femmes


En République-Unie de Tanzanie, une équipe d’alpinistes entièrement composée de femmes et soutenue par le Programme alimentaire mondial (PAM) a atteint, aujourd’hui, le sommet du mont Kilimandjaro, la plus haute montagne d’Afrique.


Le PAM a déclaré que les 10 femmes composant l’équipe ont accompli l’ascension du Kilimandjaro afin de souligner l’importance de l’éducation des filles et des cantines scolaires.  L’expédition, qui comprend sept femmes népalaises et trois femmes originaires de pays d’Afrique, a été réalisée pour marquer la semaine de la Journée internationale de la femme, célébrée le 8 mars.


Contrôle des stupéfiants


L’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), qui est l’Organe indépendant chargé de la mise en œuvre des conventions des Nations Unies portant sur les médicaments, met en garde contre les dangers pour la santé publique de certaines nouvelles substances psychoactives dans son rapport annuel publié aujourd’hui.


Ces substances, appelées « euphorisants légaux » et « drogues de synthèse », se multiplient rapidement.  En Europe, environ une nouvelle substance voit chaque semaine le jour.


Le Conseil appelle à une action concertée des gouvernements pour prévenir la fabrication, le trafic et l’abus de ces substances.


Manifestations prévues demain, mercredi 6 mars


Demain mercredi 6 mars, le Pacte mondial des Nations Unies et l’Entité ONU-Femmes organiseront la cinquième édition annuelle de la manifestation du « Women’s Empowerment Principles Event » au 30, Rockefeller Plaza, à New York.  Le Secrétaire général prononcera la déclaration de clôture de cet évènement.


Les « Principes de l’autonomisation des femmes » ont été lancés en 2010 par le Secrétaire général.  À l’intention des entreprises, ils décrivent sept étapes à parcourir afin d’autonomiser les femmes sur les lieux de travail, sur les marchés et dans la vie en communauté.  Près de 550 chefs d’entreprise ont déclaré publiquement leur engagement à mettre en œuvre les Principes.


Conférence de presse prévue demain


Mercredi à 11 heures, dans l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, aura lieu une conférence de presse du Département de l’information (DPI) ayant pour thème « Combattre les violences à l’encontre des femmes et des filles autochtones ».  Des intervenants venant du Rwanda, de l’Inde et du Pérou y prendront la parole.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.