Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 26 février 2013

26 février 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 26 février 2013

26/2/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 26 FÉVRIER 2013

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Eduardo del Buey, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Invité du Point de presse

M. John Ging, Directeur des opérations du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a fait le point sur la visite qu’il a récemment effectuée au Mali.

Déplacement du Secrétaire général

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, est arrivé à Vienne, en Autriche, en début de journée en provenance d’Abu Dhabi.  Il a eu une réunion dans la matinée avec le Président autrichien, M. Heinz Fischer.  Le Secrétaire général s’est également entretenu par téléphone avec le Président élu de Chypre.

La visite du Secrétaire général à Vienne a pour objectif principal sa participation au cinquième Forum mondial de l’Alliance des civilisations, qui s’ouvrira demain.

Aujourd’hui, le Secrétaire général a participé à l’évènement organisé par l’Alliance pour la jeunesse.  Au cours de cette rencontre, il a estimé que le monde doit tirer profit de l’énergie, de l’idéalisme et de l’action des jeunes.  Il a déclaré que le monde dépend de la jeune génération pour parler le langage de la tolérance et du respect et pour étouffer les voix de la haine et de la division.

Conseil de sécurité

Ce matin, à l’occasion d’une réunion publique du Conseil de sécurité, le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, M. Jeffrey Feltman, a fait le point sur la situation au Moyen-Orient.  Il a noté la persistance des frustrations liées à l’échec, pendant de longues années, des efforts visant à faire sortir les Israéliens et les Palestiniens de l’impasse, mais a ajouté que c’est maintenant qu’il faut agir de manière décisive pour sauver la solution à deux États.

M. Feltman a fait part des préoccupations de l’ONU suite à l’annonce de la mort en détention, ce week-end, d’un Palestinien, Arafat Jaradat, qui avait été arrêté par les Israéliens.  Il a indiqué que l’ONU souligne l’importance de rétablir le calme et réclame de la part des autorités israéliennes une enquête indépendante et transparente sur les circonstances de la mort d’Arafat Jaradat.  Les résultats de cette investigation devront être rendus publics, a-t-il souligné.  Il a ajouté que l’ONU était profondément troublée par l’attaque à la roquette lancée aujourd’hui contre Israël, et a déclaré que ce genre d’acte ne pouvait être justifié.

Au sujet de la Syrie, M. Feltman a indiqué que le Secrétaire général condamne fermement les attaques par missiles balistiques qui auraient pris pour cible la ville d’Alep, ainsi que la série d’attentats qui s’est produite à Damas.  Il a également réitéré l’appel lancé par le Secrétaire général pour que soit immédiatement mis un terme à l’approvisionnement des deux parties au conflit en armes. 

Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), M. António Guterres, a réitéré aujourd’hui son appel aux pays de la région d’Asie-Pacifique pour qu’ils œuvrent ensemble afin de réduire la forte et récente augmentation du nombre de morts parmi les personnes se trouvant à bord d’embarcations de passeurs dans l’océan Indien.

Près de 500 personnes ont trouvé la mort en mer l’an dernier suite au naufrage ou au chavirage des bateaux sur lesquels elles se trouvaient, faisant ainsi de l’océan Indien l’une des régions les plus meurtrières au monde pour les personnes cherchant à fuir leur pays par bateau ou par l’entremise d’un passeur.

Le Haut-commissaire a qualifié ce chiffre d’alarmant et a souligné que le problème exige un effort mieux concerté de la part des pays de la région afin de répondre à ses causes et de prévenir davantage de morts.

Réduction des risques de catastrophe

La Représentante du Secrétaire général pour la réduction des risques de catastrophe, Mme Margareta Wahlström, se trouve en Palestine aujourd’hui.  Elle s’y est entretenue avec le Premier Ministre, M. Salam Fayyad.  Leurs entretiens ont porté sur la question de la capacité de résistance de la Palestine aux effets des catastrophes.

Mme Wahlström a également présidé le lancement, par les autorités palestiniennes, de la première base de données nationales sur les pertes liées aux catastrophes.  Elle s’est aussi rendue à Jérusalem pour visiter le camp de réfugiés de Shu’fat, qui est géré par l’ONU, afin d’y évaluer les conditions de vie de la communauté des réfugiés et les préparatifs en cas d’urgence.

La Palestine est extrêmement vulnérable aux catastrophes naturelles, notamment les tremblements de terre, les inondations, les glissements de terrain, la sécheresse et la désertification.  Une récente tempête hivernale a affecté 12 000 personnes en Cisjordanie et a provoqué plus de 50 millions de dollars de dégâts.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.