Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 18 janvier 2013

18 janvier 2013
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 18 janvier 2013

18/1/2013
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 18 JANVIER 2013

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Déplacement du Secrétaire général en Californie

Le Secrétaire général est aujourd’hui en Californie, où il prendra la parole à l’Institut d’études internationales de Monterey pour parler de désarmement et de non-prolifération.  Dans son allocution, il devrait lancer un appel à accomplir de plus grands progrès en matière de désarmement nucléaire.  Le Secrétaire général devrait aussi encourager les États dotés de l’arme nucléaire à proposer une série de mesures audacieuses destinées à promouvoir la transparence en ce qui concerne leur arsenal nucléaire.  Dans son discours, il devrait expliquer qu’il n’est pas acceptable que l’impasse dans laquelle se trouve la Conférence du désarmement dure une année de plus.  Le Secrétaire général appellera aussi à renforcer les efforts en vue de faire entrer en vigueur le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires.

Consultations au Conseil de sécurité sur la Syrie

Ce matin, le Conseil de sécurité a entamé des consultations sur la Syrie.  Mme Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, présente actuellement aux membres du Conseil la situation qui prévaut dans ce pays en matière de droits de l’homme.  Elle s’adressera ensuite aux correspondants de presse accrédités auprès de l’ONU.

Visite de M. Said Djinnit au Mali

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique de l’Ouest, M. Said Djinnit, était hier à Bamako, où il a rencontré le Président du Mali, M. Dioncounda Traoré.  Ils se sont entretenus de l’évolution rapide de la situation sur le terrain.  M. Djinnit a aussi souligné l’importance du processus politique. 

Aujourd’hui, M. Djinnit est à Abidjan, en Côte d’Ivoire, où il assiste aux travaux du Conseil de médiation et de sécurité de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).  Il participera samedi au Sommet de chefs d’État de la CEDEAO.

Déploiement d’une mission d’observation au Mali

En ce qui concerne toujours le Mali, dans la lignée des efforts menés par l’ONU pour aider à la restauration d’un ordre constitutionnel et de l’intégrité territoriale du pays, la présence multidisciplinaire que le Conseil de sécurité a demandé de créer dans sa résolution 2085 est en train de se déployer, avec l’arrivée samedi à Bamako d’une mission d’observation et le démarrage prévu lundi 21 janvier de ses consultations avec les autorités maliennes.

Cette première mission sera dirigée par M. Joao Honwana, Directeur de la Division Afrique II au Département des affaires politiques, et composée de représentants des Départements d’appui aux missions, des opérations de maintien de la paix, de l’information, de la sûreté et de la sécurité, ainsi que de membres du Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’homme.

Le rôle de cette mission d’observation est d’engager un dialogue avec les autorités maliennes afin d’obtenir le plein soutien des Nations Unies dans la mise en œuvre de la résolution 2085, aussi bien au niveau politique qu’au plan sécuritaire.

Rapport du Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’homme sur le Mali

Un nouveau rapport du Bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme indique que la crise malienne a entraîné diverses violations des droits de l’homme, dont des exécutions extrajudiciaires, des viols et des tortures, tant dans le nord que dans la zone contrôlée par le Gouvernement.  Le rapport, élaboré à la demande du Conseil des droits de l’homme, présente les informations recueillies par une mission des droits de l’homme déployée au Mali, au Burkina Faso, en Mauritanie et au Niger, du 11 au 20 novembre 2012. 

De graves violations des droits de l’homme sont commises dans le nord du Mali depuis janvier 2012, notamment des exécutions sommaires et des exécutions extrajudiciaires, indique le rapport.  Les experts en droits de l’homme ont aussi découvert que dans le nord du pays, des civils ont subi des traitements dégradants imposés par des groupes extrémistes, sur la base d’une interprétation extrême de la charia.

L’équipe d’experts a également souligné les violations des droits de l’homme qui se produisent dans les territoires sous contrôle du Gouvernement malien, notamment l’exécution extrajudiciaire de plusieurs soldats de l’armée malienne et au moins 21 cas de disparitions forcées.

Le Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’homme appelle les parties à respecter les droits de l’homme et les normes de droit humanitaire, ainsi qu’à mettre en route un processus de réconciliation.  Le Bureau exhorte aussi l’armée malienne et ses partisans à éviter à tout prix de mener des représailles lorsqu’ils reprendront le contrôle des territoires du Nord.

Le rapport a été publié aujourd’hui et n’est pour l’instant disponible qu’en français.

Mali – Haut-Commissariat pour les réfugiés

Alors que les opérations militaires se poursuivent dans le nord du Mali, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) indique qu’il renforce ses équipes dans la région afin d’aider les personnes déplacées et les réfugiés.  L’agence signale que le nombre de déplacements à travers les frontières est en hausse constante, 2 744 réfugiés maliens étant arrivés dans les pays voisins du mali au cours de la semaine dernière.  Le nombre de Maliens réfugiés dans les pays voisins est ainsi passé à 147 000 depuis le début de la crise il y a un an.  En outre, près de 230 000 personnes sont maintenant déplacées à l’intérieur du Mali.

Au Burkina Faso, le HCR a, à partir de Ouagadougou, envoyé du personnel pour surveiller la frontière et renforcer l’assistance dans les camps de réfugiés situés de la région administrative du Sahel.

D’autres informations sont disponibles sur le site du HCR.

République démocratique du Congo

Les agences de l’ONU et leurs partenaires humanitaires ont lancé un appel visant à lever 30,5 millions de dollars afin d’aider plus de 500 000 personnes touchées par le conflit sévissant au Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).  Le plan d’assistance au Nord-Kivu, lancé aujourd’hui à Goma, permettra de financer l’action humanitaire et de sauver des vies durant le premier semestre de 2013.

Le plan d’assistance couvrira les efforts urgents à mener pour atteindre les personnes déplacées dans les camps, en leur fournissant de l’alimentation, de l’eau et des abris, ainsi qu’en aidant les familles à rentrer chez elles et à reconstruire leur vie.  Les partenaires en matière de santé ont prévu de rénover des cliniques et des centres de santé, et d’assurer un réapprovisionnement en matériels médicaux.

Le plan couvre aussi la protection des civils dans la région, beaucoup ayant été affectés par les affrontements entre le groupe rebelle M23 et l’armée congolaise au cours des derniers mois.  Alors que la situation à Goma reste tendue, de nouveaux déplacements se produisent chaque jour en provenance du Nord-Kivu, des milliers de personnes recherchant la sécurité dans la région voisine du Sud-Kivu.

Haïti

Le Représentant spécial du Secrétaire général en Haïti, M. Mariano Fernandez, a appelé le Gouvernement haïtien à prendre toutes les mesures nécessaires pour organiser des élections législatives, municipales et locales le plus tôt possible.

Il s’est dit encouragé par l’engagement pris plus tôt cette semaine par le Président de la République et celui de l’Assemblée nationale d’Haïti, de tenir ces élections cette année.  La tenue de ces scrutins a été retardée de plus d’un an.

M. Fernandez a également noté que la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) et la communauté internationale étaient prêtes à aider à l’organisation d’élections libres, transparentes et inclusives.

Conférence de presse du Secrétaire général

Mardi prochain, le Secrétaire général donnera sa première conférence de presse de l’année 2013 après s’être entretenu avec les États Membres.

La semaine à venir aux Nations Unies

Samedi 19 janvier

Aucun événement majeur n’est prévu aujourd’hui.

Dimanche 20 janvier

Aucun événement majeur n’est prévu aujourd’hui.

Lundi 21 janvier

Ce matin, le Conseil de sécurité tient un débat public sur « Le maintien de la paix: une approche multidimensionnelle ».

À Genève, lancement par le Directeur général de l’Organisation internationale du Travail (OIT), M. Guy Ryder, des résultats de l’étude menée sur la question « Tendances générales de l’emploi en 2013 ».

Mardi 22 janvier

À 11 heures, dans l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, le Secrétaire général donnera sa première conférence de presse de l’année 2013. 

Ce matin, au Conseil de sécurité, consultations sur la question « Soudan- Soudan du Sud » et sur la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

À 18 heures, dans la galerie des visiteurs du bâtiment de l’Assemblée générale, ouverture de deux expositions à l’occasion de la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste (27 janvier) organisées par le Département de l’information (DPI).  Les thèmes de ces évènements sont respectivement: « Whoever Saves a Single Life - Rescuers of Jews during the Holocaust », et « The World Knew, Jan Marski’s Mission for Humanity ».

Mercredi 23 janvier

Ce matin, le Conseil de sécurité tient un débat public sur la situation au Moyen-Orient.

À Genève, lancement du rapport de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) « Dernières tendances mondiales et prospectives des investissements », par M. James Zhan, de la Division Investissement et Entreprise de la CNUCED.

À 18 h 30, dans la salle de conférence du Conseil économique et social, située dans le bâtiment temporaire de la pelouse nord, aura lieu la projection du film « The Rescuers », qui sera suivie d’un débat à l’occasion de la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste.

Jeudi 24 janvier

Ce matin, il est prévu que le Conseil de sécurité adopte des résolutions sur le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA) et sur la Force des Nations Unies chargée du maintien de la paix en Chypre (UNFICYP).

Le Conseil entendra aussi un exposé suivi de consultations sur le Bureau des Nations Unies au Burundi (BNUD).

Dans l’après-midi, les membres du Conseil de sécurité entendront un exposé suivi de consultations sur l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD).

Vendredi 25 janvier

De 11 heures à 13 heures, dans la salle de l’Assemblée générale, cérémonie en mémoire de l’Holocauste sur le thème « Les secours pendant l’Holocauste: Le courage d’aider ». 

La cérémonie comprendra un message vidéo du Secrétaire général, des remarques du Président de l’Assemblée générale, et un discours prononcé par Mardochée Paldiel, un rescapé de l’Holocauste.  Ethel Brooks, professeur de sociologie à l’Université Rutgers, parlera de l’expérience vécue par les Roms pendant l’Holocauste.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.