Activités du Secrétaire général au Burkina Faso, les 6 et 7 novembre 2013

12 novembre 2013
SG/T/2928

Activités du Secrétaire général au Burkina Faso, les 6 et 7 novembre 2013

12/11/2013
Secrétaire général
SG/T/2928
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL AU BURKINA FASO, LES 6 ET 7 NOVEMBRE 2013


Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, est arrivé à Ouagadougou, au Burkina Faso, en provenance du Niger, dans la soirée du mercredi 6 novembre. 


Il s’agissait de la troisième étape de la visite de quatre jours qu’il a effectuée dans la région du Sahel avec le Président de la Banque mondiale, M. Jim Yong Kim, le Commissaire européen pour le développement, M. Andris Piebalgs, le Présidente de la Commission de l’Union africaine, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, et la Président de la Banque africaine de développement, M. Donald Kaberuka. 


Peu après son arrivée dans la capitale burkinabé, il a été convié à un dîner officiel organisé au Palais présidentiel par le Président du Burkina Faso, M. Blaise Compaoré. 


Le lendemain, M. Ban a eu une réunion conjointe avec le Premier Ministre, M. Beyon Luc Adolphe Tiao, et des membres de son Cabinet.  Le Secrétaire général s’est dit encouragé par le fait que les dirigeants de la région travaillent ensemble pour résoudre leurs problèmes.  Il a souligné les trois priorités actuelles des Nations Unies: accélérer les efforts en vue d’achever la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) d’ici à 2015; définir le développement durable pour l’après-2015; conclure un accord juridiquement contraignant sur les changements climatiques (voir communiqué de presse SG/SM/15451).


Le Secrétaire général a ensuite tenu une réunion avec le Président Compaoré au cours de laquelle les deux hommes ont discuté des progrès du Burkina Faso dans la réalisation des OMD et des efforts régionaux pour relever les importants défis dans les domaines humanitaires, de sécurité et de développement auxquels fait face la région du Sahel. 


Avant de quitter Ouagadougou, M. Ban Ki-moon s’est adressé à la presse.  Il a notamment déclaré que le Burkina Faso jouait un rôle actif dans la région, où il participe pleinement à la recherche de solutions aux problèmes du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest.  Il est essentiel de travailler ensemble pour trouver des solutions aux problèmes du Sahel, a-t-il dit.


Le Secrétaire général a quitté Ouagadougou pour N’Djamena, au Tchad, le 7 novembre, à la mi-journée.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.