Activités du Secrétaire général en Hongrie, les 8 et 9 octobre 2013

11 octobre 2013
SG/T/2922

Activités du Secrétaire général en Hongrie, les 8 et 9 octobre 2013

11/10/2013
Secrétaire général
SG/T/2922
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EN HONGRIE, LES 8 ET 9 OCTOBRE 2013

(Adapté de l’anglais)

Le Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, est arrivé à Budapest dans la matinée du jeudi 8 octobre en provenance de New York.

Il a tout d’abord pris part à un déjeuner de travail, au Palais Sandor, avec le Président de la Hongrie, M. János Áder.

Il a participé, avec le Président Áder et plusieurs autres dirigeants, au Budapest Water Summit.  Dans ses remarques, le Secrétaire général a affirmé que l’eau est la clef du développement durable.  Nous en avons besoin pour notre santé, notre sécurité alimentaire et notre progrès économique.  Et pourtant, chaque année apporte de nouvelles pressions et d’ici à 2030, près de la moitié de la population mondiale pourrait faire face à des pénuries d’eau.  Le Secrétaire général a prévenu que l’eau est gaspillée et mal utilisée dans tous les secteurs de tous les pays.  Nous devons utiliser ce que nous avons plus équitablement et plus intelligemment, et nous ne pouvons espérer des gouvernements qu’ils le fassent seuls.  Il a dit que garantir un monde qui a un accès acquis à l’eau nécessitera le plein engagement de tous les acteurs, et surtout du monde des affaires.  (Voir communiqué de presse publié en anglais sous la cote SG/SM/15377).

En marge du Sommet, le Secrétaire général a répondu aux questions de la presse aux côtés du Président hongrois.  Il s’est également entretenu avec le Prince El Hassan bin Talal de Jordanie, qui préside le Conseil consultatif du Secrétaire général sur l’eau et l’assainissement

Le Secrétaire général s’est ensuite rendu au Parlement, où il s’est entretenu avec le Premier Ministre de la Hongrie, M. Viktor Orbán.

M. Ban a par la suite prononcé un discours à l’Université Corvinus de Budapest où il s’est vu remettre, pour les Nations Unies, un titre de docteur honoris causa.  Dans ses remarques, le Secrétaire général a noté que les réunions de l’Assemblée générale, ce mois dernier, avaient provoqué des progrès sur plusieurs fronts et accordé une place importante au rôle des Nations Unies, y compris dans la crise en Syrie.  Il a dit qu’alors que l’on traite de la Syrie et d’autres situations d’urgence, il ne faut pas ignorer les défis à plus long terme, et que parmi eux, aucun n’est plus essentiel que le développement durable.  (Voir communiqué de presse publié en anglais sous la cote SG/SM/15378).

Après son discours, le Secrétaire général s’est entretenu avec le Secrétaire général de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), M. Lamberto Zannier.  Il a ensuite pris part à un dîner de travail avec le Ministre hongrois des affaires étrangères, M. János Martonyi.

Dans la matinée du mercredi 9 octobre, le Secrétaire général a rencontré le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. José Graziano da Silva, et les chefs des bureaux de l’ONU à Budapest.

Plus tard dans la matinée, il a quitté Budapest pour Brunéi Darussalam où il est arrivé le lendemain.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.