Activités du Secrétaire général à Andorre, les 2 et 3 avril 2013

17 avril 2013
SG/T/2893

Activités du Secrétaire général à Andorre, les 2 et 3 avril 2013

17/04/2013
Secrétaire général
SG/T/2893
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL À ANDORRE, LES 2 ET 3 AVRIL 2013


(Adapté de l’anglais)


Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, accompagné de son épouse, Mme Ban Soon-taek, est arrivé en Andorre dans la matinée du mardi 2 avril.  Il y est arrivé par hélicoptère depuis Barcelone après avoir pris un vol en provenance de Rimini, en Italie.


À son arrivé, le Secrétaire général s’est entretenu avec le Premier Ministre andorran, M. Antoni Martí Petit, et le Ministre des affaires étrangères, M. Gilbert Saboya Sunyé.


Au cours d’une conférence de presse donnée avec le Premier Ministre, le Secrétaire général a parlé de son déplacement en Andorre.  Il a indiqué qu’il était reconnaissant de l’engagement manifesté par l’Andorre de promouvoir la démocratie, les droits de l’homme, l’autonomisation sexospécifique et l’état de droit, qui sont des valeurs clefs des Nations Unies.  Il a affirmé que l’Andorre démontre comment les petits États peuvent contribuer à la paix et au développement durable.


Le Secrétaire général a également indiqué qu’il était gravement préoccupé par les tensions sur la péninsule coréenne.  Il a souligné qu’en sa capacité de Secrétaire général, il était de son devoir de prévenir la guerre et de rechercher la paix.  Le Secrétaire général a déclaré qu’il faut que les choses se calment, car cette situation, qui est aggravée par le manque de communication, pouvait prendre une tournure que personne ne voudra suivre.  Il a souligné que le dialogue et les négociations sont les seuls moyens par lesquels résoudre la crise et qu’il se tient prêt à apporter son aide.


Dans l’après-midi, M. Ban Ki-moon s’est entretenu avec des membres du Parlement andorran, ainsi qu’avec son Président, M. Vincenc Mateu.  Il a également prononcé un discours devant le Parlement, devenant le premier étranger à prendre la parole devant cette chambre depuis plus de 600 ans.


Dans son allocution, le Secrétaire général a remercié la Principauté d’Andorre pour ses résultats positifs en matière d’autonomisation des femmes.  Il a noté que l’Andorre était l’un des deux seuls pays au monde à compter 50% de femmes au Parlement.  Il a également salué les récents efforts déployés par l’Andorre pour ouvrir son économie et devenir plus transparente et accessible aux transactions internationales.  (Voir communiqué de presse publié en anglais sous la cote SG/SM/14918).


Dans la soirée, le Secrétaire général a assisté à un concert donné dans la paroisse d’Ordino.  Il s’est également entretenu avec le Coprince d’Espagne, Mgr Joan Enric Vives Sicília, ainsi qu’avec le représentant du Coprince de France, M. François Hollande.  Les Coprinces sont chefs d’État conjoints de la Principauté d’Andorre.


Tôt dans la matinée du mercredi 3 avril, le Secrétaire général a quitté l’Andorre par hélicoptère pour se rendre à Barcelone, d’où il a pris un vol pour Nice afin de se rendre à Monaco, où il est arrivé au courant de la même journée.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.