Le Secrétaire général condamne l’attentat terroriste perpétré à Mansoura et appelle les Égyptiens à renouveler le consensus pour assurer la transition du pays

24 décembre 2013
SG/SM/15558-AFR/2780

Le Secrétaire général condamne l’attentat terroriste perpétré à Mansoura et appelle les Égyptiens à renouveler le consensus pour assurer la transition du pays

24/12/2013
Secrétaire général
SG/SM/15558 AFR/2780
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CONDAMNE L’ATTENTAT TERRORISTE PERPÉTRÉ À MANSOURA ET APPELLE LES ÉGYPTIENS

À RENOUVELER LE CONSENSUS POUR ASSURER LA TRANSITION DU PAYS

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Le Secrétaire général est gravement préoccupé par les récents développements en Égypte.  Il condamne l’attentat terroriste meurtrier perpétré aujourd’hui contre le quartier général de la police à Mansoura qui aurait tué au moins 15 personnes et blessé de nombreuses autres.  Il transmet ses condoléances aux familles des victimes ainsi qu’au Gouvernement et au peuple de l’Égypte.  Il souligne qu’aucune cause ne peut justifier de tels actes de terrorisme et il demande que leurs auteurs soient traduits en justice.

Le Secrétaire général est également troublé par la détérioration de la situation des droits de l’homme et du climat politique.  En vertu de la nouvelle loi controversée régissant les manifestations, trois éminents militants des droits de l’homme et de la démocratie ont été condamnés, dimanche, à trois ans de prison et les autorités égyptiennes ont perquisitionné la semaine dernière une organisation des droits de l’homme.  Le Secrétaire général considère que ces actions, en limitant l’espace politique des Égyptiens, sont contraires à l’esprit de la révolution de l’Égypte il y a près de trois ans, lorsque les appels pour la liberté et la démocratie avaient motivé les Égyptiens pour descendre dans les rues de manière si courageuse et décisive.  Les autorités égyptiennes ont réaffirmé leur engagement à organiser un référendum sur un projet de constitution, suivi d’élections législatives et présidentielle.  Le Secrétaire général rappelle aux responsables égyptiens que les libertés de réunion et d’expression sont des éléments essentiels pour la tenue d’élections crédibles.

Le Secrétaire général appelle les Égyptiens à trouver un terrain d’entente et à renouveler le consensus pour assurer la transition du pays.  Il continue à souligner que l’inclusion politique et un procès équitable pour les personnes en détention sont essentiels.

Les Nations Unies demeurent pleinement engagées à soutenir l’Égypte, un membre important de cette Organisation.  Le Secrétaire général est entièrement engagé à soutenir l’objectif du peuple égyptien pour instaurer une Égypte stable, démocratique et prospère.

*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.