Nous devons rejeter catégoriquement les tentatives de diviser les peuples ou de propager des discours d’intolérance dans les manifestations sportives, déclare M. Ban Ki-moon

1 novembre 2013
SG/SM/15435

Nous devons rejeter catégoriquement les tentatives de diviser les peuples ou de propager des discours d’intolérance dans les manifestations sportives, déclare M. Ban Ki-moon

1/11/2013
Secrétaire général
SG/SM/15435
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

NOUS DEVONS REJETER CATÉGORIQUEMENT LES TENTATIVES DE DIVISER LES PEUPLES OU DE PROPAGER

DES DISCOURS D’INTOLÉRANCE DANS LES MANIFESTATIONS SPORTIVES, DÉCLARE M. BAN KI-MOON


On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, au septième Forum international de Monaco sur le sport et la paix, qui se tient du 6 au 8 novembre:


J’ai le plaisir de saluer tous les participants au septième Forum international Peace and Sport réunis à Monaco.  Je remercie tout particulièrement S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, pour son rôle mobilisateur inestimable, ainsi que M. Joël Bouzou, Président et fondateur de Peace and Sport, pour le dévouement avec lequel il dirige l’organisation.


Le Forum a lieu à l’heure où l’Assemblée générale des Nations Unies s’apprête à adopter sa résolution sur la trêve olympique en prévision des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, en 2014. Selon l’usage, les États Membres de l’Organisation des Nations Unies réaffirment dans cette résolution le rôle que le sport peut jouer en faveur de notre objectif commun de paix.


Cette année, l’Assemblée générale a proclamé le 6 avril Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, reconnaissant ainsi clairement l’importance du sport pour faire tomber les barrières et promouvoir les droits de l’homme, le développement et la solidarité.  L’inscription de ce nouvel événement au calendrier international devrait permettre de profiter davantage du rôle que le sport peut jouer au service du développement et de la paix. J’espère que vous contribuerez tous à l’organisation de la célébration de cette Journée.


Lors de mes voyages à travers le monde, j’ai pu constater que le sport avait le pouvoir de rassembler et qu’il permettait de sensibiliser l’opinion, de mobiliser des ressources et d’inspirer les gens, en particulier les jeunes. Sur le terrain vague d’un village ou dans le stade d’une grande ville, le sport est un symbole de notre appartenance commune à l’humanité.


C’est pourquoi je souhaite saisir cette occasion pour condamner fermement toute forme de discrimination dans le milieu du sport.  Nous devons rejeter catégoriquement toute tentative visant à diviser les peuples ou à propager des idées intolérantes dans le cadre des manifestations sportives.  En poursuivant nos efforts pour promouvoir la paix par le sport, nous ne devons pas oublier le respect et la défense des droits universels de la personne.  C’est en affirmant que tous les êtres humains naissent libres et égaux que nous pourrons favoriser l’avènement d’un monde plus pacifique.


Je vous remercie de votre soutien et vous adresse tous mes vœux de succès.


*  ***  *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.