Le Secrétaire général veut que la mission d’enquête sur les allégations d’utilisation d’armes chimiques en Syrie fasse de l’incident du 21 août sa principale priorité

25 août 2013
SG/SM/15237

Le Secrétaire général veut que la mission d’enquête sur les allégations d’utilisation d’armes chimiques en Syrie fasse de l’incident du 21 août sa principale priorité

25/8/2013
Secrétaire général
SG/SM/15237
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL VEUT QUE LA MISSION D’ENQUÊTE SUR LES ALLÉGATIONS D’UTILISATION

D’ARMES CHIMIQUES EN SYRIE FASSE DE L’INCIDENT DU 21 AOÛT SA PRINCIPALE PRIORITÉ


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU:


La Haut-Représentante pour les affaires de désarmement, Mme Angela Kane, s’est entretenue, les 24 et 25 août, avec de hauts responsables du Gouvernement de la République arabe syrienne.  L’objet de sa visite était d’obtenir la coopération du Gouvernement pour faciliter une enquête rapide sur l’incident qui s’est produit le 21 août dans la zone de Ghouta et au cours duquel des armes chimiques auraient été utilisées.


Le Secrétaire général a donné comme instruction à la mission conduite par M. Ake Sellström, qui est actuellement à Damas, de concentrer son attention sur l’établissement des faits liés à l’incident du 21 août et d’en faire sa plus haute priorité.  La mission se prépare à mener ces activités sur le lieu-même à partir de demain, lundi 26 août.


Le Secrétaire général note que le Gouvernement de la République arabe syrienne a affirmé qu’il offrira la coopération nécessaire, y compris une cessation des hostilités dans les zones liées à l’incident.


Le Secrétaire général demeure reconnaissant à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour leur coopération et leur dévouement ainsi que pour l’engagement de leur personnel détaché à la mission.


Le Secrétaire général voudrait réitérer que toutes les parties prenantes ont l’égale responsabilité de coopérer pour instaurer, de manière urgente, un environnement sûr permettant à la mission de faire son travail efficacement et de fournir à cette dernière toutes les informations nécessaires.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.