M. Ban Ki-moon appelle Gouvernement et opposition syriens à créer l’environnement nécessaire à « une enquête approfondie, impartiale et rapide » sur l’utilisation des armes chimiques

23 août 2013
SG/SM/15232

M. Ban Ki-moon appelle Gouvernement et opposition syriens à créer l’environnement nécessaire à « une enquête approfondie, impartiale et rapide » sur l’utilisation des armes chimiques

23/8/2013
Secrétaire général
SG/SM/15232
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

M. BAN KI-MOON APPELLE GOUVERNEMENT ET OPPOSITION SYRIENS À CRÉER L’ENVIRONNEMENT NÉCESSAIRE

À « UNE ENQUÊTE APPROFONDIE, IMPARTIALE ET RAPIDE » SUR L’UTILISATION DES ARMES CHIMIQUES


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU: 


Le Secrétaire général accorde sa plus grande attention à la situation tragique liée aux attaques dans les banlieues de Damas, le 21 août dernier.  Il a l’intention de mener une enquête approfondie, impartiale et rapide sur les informations selon lesquelles des armes chimiques auraient été utilisées durant ces attaques.


À cette fin, les Nations Unies ont déjà écrit au Gouvernement syrien pour qu’il confirme, de toute urgence, sa disposition à offrir sa coopération à la mission des Nations Unies qui est déjà sur place, et ce, sur la base des modalités de coopération fixées et agrées mutuellement le 13 août 2013.  Le Secrétaire général a aussi demandé à son adjointe, Mme Angela Kane, de se rendre à Damas où elle devrait arriver demain.


Le Secrétaire général lance un appel aux autorités syriennes pour qu’elles répondent favorablement et rapidement à sa demande, sans plus de délai, d’autant plus que le Gouvernement syrien a publiquement exprimé sa propre préoccupation face à ces évènements.


Le Secrétaire général appelle aussi l’opposition syrienne à coopérer avec la mission des Nations Unies qui enquête sur l’éventuelle utilisation d’armes chimiques dans ce tout dernier évènement tragique.  Il est de la plus haute importance que tous ceux qui partagent ces préoccupations et l’urgence qu’il y a à enquêter sur ces allégations, partagent aussi la responsabilité de coopérer, en instaurant un environnement sûr pour que la mission puisse faire son travail.


Le Secrétaire général appelle aussi les États Membres qui s’intéressent à la question et qui ont de l’influence à faire tout leur possible pour qu’un environnement sûr et sécurisé soit créé pour permettre à la mission de se consacrer à son travail.


Les besoins humanitaires en Syrie sont énormes.  La nécessité de fournir l’aide humanitaire à toutes les victimes de la violence, y compris les toutes dernières, est impérative.  Dans ce contexte, le Secrétaire général appelle à une cessation des hostilités tant dans la zone concernée que dans le pays tout entier.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.