M. Ban Ki-moon condamne la violence qui a coûté aujourd’hui la vie à de nombreux manifestants au Caire et exhorte tous les Égyptiens à œuvrer en faveur d’une réconciliation réellement inclusive

14 août 2013
SG/SM/15213-AFR/2677

M. Ban Ki-moon condamne la violence qui a coûté aujourd’hui la vie à de nombreux manifestants au Caire et exhorte tous les Égyptiens à œuvrer en faveur d’une réconciliation réellement inclusive

14/8/2013
Secrétaire général
SG/SM/15213
AFR/2677
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

M. BAN KI-MOON CONDAMNE LA VIOLENCE QUI A COÛTÉ AUJOURD’HUI LA VIE À DE NOMBREUX MANIFESTANTS AU CAIRE

ET EXHORTE TOUS LES ÉGYPTIENS À ŒUVRER EN FAVEUR D’UNE RÉCONCILIATION RÉELLEMENT INCLUSIVE


La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus forts la violence, qui a eu lieu aujourd’hui au Caire, lorsque les services de sécurité égyptiens ont recouru à la force pour disperser les rassemblements de manifestants.  Tandis que les Nations Unies continuent de collecter des informations précises sur les événements d’aujourd’hui, des centaines de personnes, semble t-il, auraient été tuées ou blessées au cours des affrontements entre forces de sécurité et manifestants.


Quelques jours plutôt, le Secrétaire général avait renouvelé son appel à toutes les parties prenantes en Égypte à reconsidérer leurs actions dans le contexte des nouvelles réalités politiques et la nécessité impérative de prévenir d’autres pertes de vies humaines.  Le Secrétaire général regrette que les autorités égyptiennes aient plutôt choisi de recourir à la force pour répondre aux manifestations en cours.  Il présente ses condoléances aux familles des personnes tuées et ses vœux pour un prompt et complet rétablissement aux personnes blessées.


Le Secrétaire général est bien conscient que la grande majorité du peuple égyptien, lassé par les perturbations à la vie normale causées par les manifestations et les contre-manifestations, veut que le pays s’achemine pacifiquement dans un processus vers la prospérité et la démocratie, conduit par les Égyptiens.  Réagissant à la violence d’aujourd’hui, le Secrétaire général exhorte tous les Égyptiens à concentrer leurs efforts sur la promotion d’une réconciliation réellement inclusive.  Tout en reconnaissant que l’agenda politique ne doit pas faire marche arrière, le Secrétaire général est aussi fermement convaincu que la violence et l’incitation émanant de toute partie ne peuvent répondre aux défis auxquels l’Égypte est confrontée.


Avec la riche histoire de l’Égypte et la diversité des vues et expériences que connaît le pays, il n’est pas inhabituel pour les Égyptiens d’être en désaccord sur la meilleure approche à suivre.  Ce qui est important, de l’avis du Secrétaire général, est que des opinions divergentes soient exprimées avec respect et de façon pacifique.  Le Secrétaire général regrette que cela ne se soit pas passé ainsi aujourd’hui.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.