Le Secrétaire général condamne l’assassinat de l’opposant tunisien Mohamed Brahmi et souligne que cet acte odieux ne doit pas entamer les progrès réalisés dans la transition démocratique en Tunisie

25 Juillet 2013
SG/SM/15184-AFR/2668

Le Secrétaire général condamne l’assassinat de l’opposant tunisien Mohamed Brahmi et souligne que cet acte odieux ne doit pas entamer les progrès réalisés dans la transition démocratique en Tunisie

25/07/2013
Secrétaire général
SG/SM/15184
AFR/2668
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CONDAMNE L’ASSASSINAT DE L’OPPOSANT TUNISIEN MOHAMED BRAHMI ET SOULIGNE QUE CET ACTE ODIEUX

NE DOIT PAS ENTAMER LES PROGRÈS RÉALISÉS DANS LA TRANSITION DÉMOCRATIQUE EN TUNISIE


La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU:


Le Secrétaire général condamne l’assassinat, aujourd’hui, de Mohamed Brahmi, un membre de l’opposition et de l’Assemblée nationale constituante tunisienne.  Le Secrétaire général note qu’il s’agit du second assassinat d’une personnalité politique en Tunisie cette année.  Il appelle au calme et souligne que des actes de violence politique affaiblissent les institutions légitimes de l’État qui sous-tendent le processus démocratique.  Cet acte odieux ne doit pas entamer les progrès que la Tunisie continue de faire dans sa transition démocratique, y compris en ce qui concerne la Constitution, et pour satisfaire les aspirations sociales et économiques du peuple tunisien.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.