Burundi: le Secrétaire général craint l’impact négatif de la nouvelle loi sur les médias

5 juin 2013
SG/SM/15081-AFR/2641

Burundi: le Secrétaire général craint l’impact négatif de la nouvelle loi sur les médias

05/06/2013
Secrétaire général
SG/SM/15081 AFR/2641x
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BURUNDI: LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CRAINT L’IMPACT NÉGATIF

DE LA NOUVELLE LOI SUR LES MÉDIAS

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général regrette qu’une nouvelle loi sur les médias ait été promulguée au Burundi avec des dispositions qui peuvent avoir un impact négatif sur la liberté de la presse.  Il souligne que le droit à la liberté d’expression et à des médias libres et pluralistes est une composante essentielle d’une démocratie saine.

Le Secrétaire général exhorte le Gouvernement du Burundi à faire en sorte que son cadre juridique s’aligne avec la tradition démocratique du pays et avec les normes internationales des droits de l’homme auxquelles le pays adhère.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.