Catastrophe de Tchernobyl: le Secrétaire général appelle la communauté internationale à aider les régions qui cherchent à revenir à une vie normale

26 avril 2013
SG/SM/14989

Catastrophe de Tchernobyl: le Secrétaire général appelle la communauté internationale à aider les régions qui cherchent à revenir à une vie normale

26/04/2013
Secrétaire général
SG/SM/14989
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CATASTROPHE DE TCHERNOBYL: LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL APPELLE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

À AIDER LES RÉGIONS QUI CHERCHENT À REVENIR À UNE VIE NORMALE

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU:

Alors que nous commémorons aujourd’hui le vingt-septième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, nous honorons les secouristes qui ont risqué leur vie pour répondre à l’accident, les 330 000 personnes et plus qui ont été déplacées de chez elles et les millions de personnes qui, vivant dans des zones contaminées, sont traumatisées depuis longtemps par la peur constante de perdre santé et bien-être.  Les innombrables femmes, hommes et enfants qui ont été touchés par la radioactivité ne doivent jamais être oubliés.

La zone affectée souffre toujours des répercussions de l’accident.  Les dégâts environnementaux qu’ont subis les chaînes alimentaires, les sols et l’eau dureront, dans de nombreux cas, pendant plusieurs années encore.  Cela étant, nous pouvons être encouragés par le fait que les communautés ont à présent la chance, et de plus en plus souvent les moyens, de mener une vie normale.

Afin de matérialiser ces perspectives porteuses d’espoir, l’Assemblée générale a proclamé 2006-2016 « Décennie du relèvement et du développement durable des régions touchées ».  Le Plan d’action des Nations Unies pour Tchernobyl illustre notre plein engagement à réaliser les objectifs de la Décennie en mettant l’accent sur le développement social et économique, la promotion de modes de vie sains et l’autosuffisance des communautés.

Ceux qui affrontent les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl font preuve d’une grande résilience.  Mais ils ont toujours besoin d’un appui.  Le Secrétaire général engage la communauté internationale à se montrer généreuse et à aider les régions touchées qui s’efforcent depuis bien longtemps déjà de revenir à une vie normale.

La communauté internationale a tiré des leçons nombreuses et importantes de la gestion des conséquences humaines de la catastrophe de Tchernobyl.  Ces leçons sont recensées dans l’Étude effectuée par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) sur « Le lien entre les systèmes de réponses humanitaires et nucléaires ».  L’Étude tire des conclusions qui peuvent être appliquées à d’autres situations de catastrophes nucléaires dans le monde.  Le Secrétaire général appelle au suivi des recommandations contenues dans cette Étude.

Aujourd’hui, 27 ans après la tragédie de Tchernobyl, le Secrétaire général réitère l’engagement du système des Nations Unies à rester aux côtés des personnes touchées par la catastrophe de Tchernobyl et à œuvrer en faveur d’une plus grande sureté nucléaire et d’une d’énergie plus durable dans le monde.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.