Le Secrétaire général est horrifié et attristé par le nombre de morts après les violences entre les forces militaires et un groupe extrémiste au Nigéria

22 avril 2013
SG/SM/14967-AFR/2601

Le Secrétaire général est horrifié et attristé par le nombre de morts après les violences entre les forces militaires et un groupe extrémiste au Nigéria

22/04/2013
Secrétaire général
SG/SM/14967 AFR/2601
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EST HORRIFIÉ ET ATTRISTÉ PAR LE NOMBRE DE MORTS APRÈS LES VIOLENCES

ENTRE LES FORCES MILITAIRES ET UN GROUPE EXTRÉMISTE AU NIGÉRIA

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général est horrifié et attristé par les informations faisant état d’un nombre élevé de morts parmi la population civile et de maisons détruites après les violences qui ont eu lieu, les 19 et 20 avril, entre les forces militaires et un groupe extrémiste, à Baga, une ville de l’État de Borno, au sud-est de la République fédérale du Nigéria.

Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles éplorées et appelle tous les groupes extrémistes à cesser leurs attaques.  Le Secrétaire général réitère sa ferme conviction qu’aucun objectif ne peut justifier ce recours à la violence.  Il souligne la nécessité pour tous les concernés de respecter pleinement les droits de l’homme et de préserver la vie des populations civiles.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.